TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Crash Germanwings : le copilote avait répété son geste lors du vol précédent

le BEA confirme l'action intentionnelle dans son rapport préliminaire


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 6 Mai 2015

Le Bureau d'enquêtes et d'analyse publie son rapport préliminaire sur le crash du vol 4U 9525 de Germanwings dans les Alpes-de-Haute-Provence le 24 mars 2015. Il y confirme que c'est le copilote qui a intentionnellement commandé la descente de l'appareil et qu'il avait répété cette action lors de son vol précédent.



L'A320 de Germanwings s'est écrasé dans le Massif des 3 évêchés dans les Alpes-de-Haute-Provence - DR : Google Maps
L'A320 de Germanwings s'est écrasé dans le Massif des 3 évêchés dans les Alpes-de-Haute-Provence - DR : Google Maps
Dans son rapport d'enquête préliminaire sur le crash du vol 4U9525 de Germanwings, publié ce mercredi 6 mai 2015, le Bureau d'enquêtes et d'analyse (BEA) confirme que le copilote, Andrea Lubitz, a "intentionnellement" commandé la descente de l'appareil.

C'est ce qui l'a conduit à percuter une montagne du Massif des 3 évêchés dans les Alpes-de-Haute-Provence, mardi 24 mars 2015.

Selon le rapport qui s'appuie sur l'exploitation des boites noires, le copilote avait même "répété" cette action à l'occasion de son précédent vol sur l'avion accidenté.

"Plusieurs sélections temporaires d'altitude vers 100 ft avaient été enregistrées au cours de la descente du vol précédent celui de l'accident, alors que le copilote était seul dans le poste de pilotage", peut-on lire.

Tentatives vaines de communication

Après que le commandant de bord ait quitté le cockpit, et alors qu'il s'y trouvait seul, le copilote a fait passer l'altitude sélectée de l'Airbus A320 de 38 000 pieds à 100 pieds. "L'avion a alors commencé une descente continue et commandée au travers du pilote automatique", écrit le BEA.

Pendant la descente, le centre de contrôle de Marseille a tenté de joindre l'équipage à onze reprises sur trois fréquences différentes. Mais aucune réponse ne lui est parvenue. De son côté, la défense aérienne a tenté de contacter le vol trois fois. En vain également.

4 min 07 après la sortie de la cabine de pilotage du pilote, le signal sonore de demande d'accès a retenti. Et 30 secondes plus tard, l'interphone a sonné dans le poste de pilotage, note le rapport du BEA. Cela s'est ensuite reproduit trois fois. Mais aucune réponse n'y a été apportée.

Le Bureau confirme également que le pilote automatique et l'auto-poussée sont restés engagés jusqu'à la fin de l'enregistrement des boites noires et qu'un bruit de respiration est enregistré jusqu'à quelques secondes avant le crash.

Lu 1142 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com