TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Crise aérienne : les recommandations du CETO


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 16 Avril 2010

Compte tenu de la situation dans le transport aérien et à la suite de la fermeture de nombreux aéroports français et européens, voici après consultation de ses membres, les recommandation du CETO (Association de Tour-Opérateurs),



"Le principe du cas de Force Majeure s'applique dans la situation actuelle, rappelle le CETO.

"Pour les clients sur place, s’agissant d’un cas de Force Majeure, les tour-opérateurs ne pourront prendre en charge les frais supplémentaires, qui devront être assurés par les clients.

Les tour-opérateurs s’engagent à tout mettre en œuvre afin d’apporter assistance et aide aux clients concernés et rechercheront les meilleures et plus rapides alternatives de retour.

Compte tenu de l’ampleur du problème, le CETO a demandé la tenue d’une réunion d'urgence avec les Pouvoirs Publics afin d’organiser dans les meilleurs délais le rapatriement des clients bloqués à l’étranger.

Pour les clients dont le départ n’a pu être assuré du fait de la fermeture des aéroports, les tour-opérateurs offriront à leurs clients la possibilité de reporter leur voyage sur la même destination ou toute autre destination proposée par le tour-opérateur"


Pendant tout le week-end une cellule de veille est joignable : Téléphone: +33.1.44.63.64.13 / E-mail : info@ceto.to

Bien évidemment ces mesures pourront être modifiées à tout moment en fonction de l'évolution de la situation et dans un souci de l'intérêt de la clientèle, des tour opérateurs et des agents de voyages.

Lu 2568 fois
Notez


1.Posté par Bernard Witschmann le 17/04/2010 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le principe du cas de force majeure que vous invoquez est discutable et sera discuté dans les prochaines semaines.
1) niveau d'application et niveau de responsabilité: Eurocontrol, DGAC et ses homologues européennes, directions des aéroports, tours opérateurs...
2) fondement de l'application du principe: pas de vol par exemple entre Marseille et Francfort ce jour, alors que le temps observé sur les deux aéroports et le trajet ne montre de formation nuageuse, MTO ou de cendres volcaniques ( conditions CAVOK)
Pourquoi de tels excès dans l'application du principe de précaution?

2.Posté par Olivier LOTT le 19/04/2010 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans la situation difficile que nous vivons, plusieurs points m’étonnent dans certaines réactions.
Le CETO, par exemple qui n’hésite pas à indiquer que les TOs acceptent le report sans frais. Il serait plus judicieux, il me semble de préciser que le CETO recommande à ses membres ou que les membres du CETO ont décidé d’accorder le report. Il pourrait même être utile de préciser qu’il d’agit d’un avis et non d’une obligation et que les Tos non-membres sont libres de l’appliquer ou non. Mais on imagine que le même CETO entend ainsi imposer sa légitimité…
Car comprenons bien la situation dans la quelle sont les petits TOs qui font du « à la carte » : nous avons de faibles volumes auprès chaque hébergement, notamment du fait que nous n’utilisons jamais toujours le même sur une destination. Dans ce cas, quel est notre poids vis-à-vis d’un hôtelier au bout du monde dont le pays n’est pas affecté directement par le nuage ? Faible, j’en ai bien peur.
Enfin, nous regrettons tous l’esprit sécuritaire et procédurier de nos clients. Dans ce cas, il serait bien utile de leur préciser qu’en cas de force majeure, aucun report ou annulation n’est imposé par la loi. Et que toute condition dérogatoire consentie doit être appréciée. Car avec les récentes déclarations du CETO, les clients s’imaginent que le report est obligatoire et que les remboursements sans frais sont dus… Alors ensuite, inutile de se plaindre quand les clients assignent en justice en toute circonstance. Pour une fois que la loi est de notre côté, autant préciser que nous allons au-delà de ses contraintes, non ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com