TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Croisières de France met le cap sur les Caraïbes

55 000 passagers en 2013


Rédigé par Bertrand Figuier le Vendredi 27 Septembre 2013

Cet hiver, Croisières de France ne va pas chômer. La compagnie, filiale de Pullmantur, se lance sur les Caraïbes au départ de la République Dominicaine. Objectif : 12 000 passagers supplémentaires entre le 30 novembre 2013 et le 12 avril 2014.



Pour la saison hiver 2013-2014, Croisières de France (CdF) met le paquet sur les Caraïbes.

Du 30 novembre 2013 au 12 avril 2014, l'Horizon propose une croisière "Tropicale" de 9J/8N au départ de la Romana, en République Dominicaine.

La vingtaine de rotations prévues rejoindra Sainte Lucie, La Barbade, Fort-de-France, St-Kitts et Tortola, mixant agréablement les escales francophones et anglophones.

"Avec le développement de notre marché", explique Antoine Lacarrière, le directeur général de CdF, "nous avons gagné en légitimité et nous devons désormais éviter les ruptures de ventes".

300 cabines hebdomadaires à vendre

Avec ce produit d'hiver, le 3ème croisiériste français s'assure ainsi une présence annuelle sur le marché, avec les 250 cabines qu'il va vendre au départ de Paris Orly et les 50 cabines qu'il réserve à la clientèle antillaise, au départ de Fort-de-France.

Pendant que le Zénith naviguera du côté du Brésil, Antoine Lacarrière se sent capable de faire le plein, même s'il doit partager le bateau et ses 700 cabines avec d'autres marchés.

"Sur les 9 distributeurs principaux," précise le directeur général de CdF, "7 vont communiquer sur notre croisière".

Tourcom, AS Voyages, Thomas Cook, Carrefour, Havas ou Nouvelles Frontières par exemple, seront de la partie.

Auchan également, pour une opération promotionnelle d'envergure nationale, avec une vidéo au dessus des caisses, notamment, et un visuel CdF sur la réglette qui sert à séparer les achats des clients.

36% des ventes 2013 en "early booking"

Au-delà de la puissance de feu marketing, Antoine Lacarrière est surtout confiant dans le marché.

"De janvier jusqu'à avril, nous avons eu les ventes traditionnelles, et même un mois d'avril meilleur qu'en 2012," explique-t-il.

"En revanche, il y a eu un coup d'arrêt entre mai et juin, un rattrapage en juillet et un vrai rush en août."

Selon lui, le consommateur, surtout parmi les 15 M de seniors français, sort désormais du canevas haute et basse saison.

Il faut donc accompagner le mouvement à la fois en lissant les tarifs sur l'ensemble de l'année et en travaillant davantage le "early booking" qui se développe aussi, en contrepoint des "VDM extrêmes".

"Cette année, 36% de nos passagers ont réservé leur croisière au moins 4 mois à l'avance" souligne le dg de CdF. "Ils n'étaient que 17% l'an dernier."

D'où l'attractivité des bonus qui sont accordés aux réservations précoces : - 30% en basse saison et - 20% en haute saison.

À priori, les résultats 2013 semblent lui donner raison, puisque CdF devrait finir son exercice avec 55 000 passagers contre 52 000 en 2012 ; rien que sur les Caraïbes, il attend près de 12 000 clients.

Des partenaires forts : Gault & Millau ou Playstation

Cela dit, Antoine Lacarrière mise également beaucoup sur son positionnement.

"Nous voulons développer la compagnie en personnalisant notre offre, avec un produit plus à la carte et plus de croisières thématiques," confie-t-il, en évoquant le gros travail de CdF sur les itinéraires et les excursions.

"Mais aussi en innovant autour de l'expérience produit, avec les partenariats que nous avons passés auprès d'acteurs majeur dans leur domaine respectif, comme ACCOR, par exemple, ou Playstation et Gault & Millau."

Dans le même registre, CdF reconduit cette année son "Pack excursions" qui permet aux passagers d'acheter dés leur réservation 3,4 ou 5 excursions à partir de 99 € ; de quoi étoffer davantage la commission des agents de voyages.

La francophonie, un argument de vente pour 94% des vendeurs

Antoine Lacarrière va aussi développer sa communication digitale, en particulier sur les réseaux sociaux, comme Facebook où le croisiériste totalise déjà plus de 80 000 fans.

"C'est un bon véhicule pour asseoir une image de proximité," assure le dg de CdF, qui veut créer plus du "lien social" autour de ses croisières.

Une telle ambition est évidement plus facile quand on propose des croisières francophone, spectacle et gastronomie compris.

Selon l'étude du Cabinet Guy Raffour présentée hier sur Top Résa, 94% des agents de voyages affirment que la francophonie du produit est un argument de vente tout à fait (66%) ou plutôt (28%) important pour le client.


Lu 3059 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com