TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Dans 5 semaines la Turquie lancera sa « Saison » en France

1er juillet 2009 au 31 mars 2010


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 26 Mai 2009

Du 1er juillet 2009 au 31 mars 2010, la Turquie sera l'invitée de la France. Plus de 400 événements culturels, économiques et sociaux permettront de découvrir le dynamisme, la créativité et la jeunesse de ce pays encore méconnu sous bien des aspects. L'Office du Tourisme de Turquie en France souhaite profiter de ce tremplin pour se rapprocher des professionnels du tourisme. Un programme de rencontres individuelles et de rendez-vous d'informations est mis en place à l'intention des responsables de marchés et chefs de produits.



Dans 5 semaines la Turquie lancera sa « Saison » en France
Décidée en 2006 par Jaques Chirac et le président de la république turque d'alors, Ahmet Sezer, la « Saison de la Turquie » est organisée en partenariat avec les ministères des Affaires Etrangères et de la Culture des deux pays.

Elle fait écho au succès du « Printemps Français » qui s'était déroulé en 2006 dans différentes villes turques.

Au lendemain des élections européennes la Saison de la Turquie aura à coeur de mettre en valeur les liens historiques et culturels qui unissent les deux pays.

400 projets devraient être programmés sur l'ensemble du territoire français, en particulier dans des grandes villes comme Paris, Lille, Marseille, Lyon, Strasbourg, Bordeaux.

Des expositions patrimoniales à l'art contemporain, du théâtre de rue à la musique sous toutes ses formes, en passant par la littérature et le cinéma de nombreux thèmes seront présentés et développés.

Les derviches tourneurs au Trocadéro

Le coup d'envoi officiel sera donné le 4 juillet au Trocadéro à Paris. Mercan Dede, célèbre DJ Soufi dont l'inspiration s'inspire, dit-on, de la musique traditionnelle et des sons électronique, donnera son rythme à une importante troupe de derviches tourneurs.

Le programme se pouruivra par un ballet donné par la célèbre troupe (une centaine de danseurs) du « Feu d'Anatolie ».

Dès le 1er juillet un navire reconstitué de l'époque antique phocéenne du 5e siècle avant J.C. arrivera dans le port de Marseille... dans les conditions de l'époque.

Deux rangs de rameurs l'auront fait avancer depuis Izmir ! Point d'orgue de la Saison de la Turquie : l'exposition « Istanbul un port pour deux continents » qui se déroulera au Grand Palais à Paris du 10 octobre 2009 au 25 janvier 2010.

Convaincre d'abord

Depuis plusieurs années le trafic français à destination de la Turquie se développe avec régularité. Le succès d'Istanbul qui s'est imposée comme une ville d'escapade de court séjour avec valeur ajoutée et ce, en toutes saisons, est pour une bonne part dans ce succès.

« Notre trafic global de touristes étrangers était de 21 millions en 2006, 23 millions en 2007 et 26 millions en 2008. Il augmente de 15 % chaque année. Le trafic en provenance de la France suit ce rythme. Il était de 900 000 visiteurs en 2008.

En raison des difficultés actuelles du marché notre objectif est d'atteindre en 2009 les mêmes chiffres que l'année dernière »
déclare Enis Tulça. Universitaire, Maître de conférence à l'Université Galatasaray d'Istanbul et conseiller culturel à l'Ambassade, il est, depuis septembre dernier le directeur de l'Office de Tourisme de Turquie pour la France.

En poste à Paris jusqu'à fin 2010, il participe aux actions médiatiques de la « Saison de la Turquie ». Il espère dans le même temps, sans trop y croire pour cette année, atteindre le chiffre symbolique du million de français.

Part de marché peau de chagrin pour les TO

« Le plus difficile est de convaincre les Français de partir une première fois en Turquie. Après, ils y retrounent spontanément. Le taux de fidélité est toujours très important ».

Les chiffres communiqués par la Turquie regroupent tous les segments de clientèles, tour-opérateurs traditionnels, groupes ponctuels, individuels en ligne, vols secs.... Le chiffre est modeste (3%) au vu du marché global.

La France arrive en 7e position, bien après l'Allemagne, la Russie, le Royaume Uni, l'Iran, la Bulgarie, la Hollande. Selon les chiffres du CETO qui regroupe la quasi totalité des voyagistes programmant la Turquie, la part de marché revenant aux tour-opérateurs français est encore plus modeste.

Elle représente en effet, avec 300 000 clients, moins de la moitié du trafic global. Et cette part de marché TO est traité à 67 % (206 000 clients en 2006) par un seul : Marmara.

Lu 1448 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com