TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





De Chirac à Pinel, le rapport qui sonne la fin des illusions du tourisme français !

Le (Dé)Bloc-Notes de Pierre DOULCET


Rédigé par Pierre DOULCET le Vendredi 15 Mars 2013

Combien je souhaiterais dans cette chronique hebdomadaire disserter plus fréquemment sur des bonnes nouvelles. Seulement voilà, comme dans notre vie personnelle, l'objectivité nous oblige à constater que les emmerdements se révèlent plus fréquents que les satisfactions...



Si nous sommes toujours en tête pour le nombre de visiteurs et 3e en matière de recettes (déjà une anomalie), nous chutons de la 3e à la 7e place en terme de "compétitivité" derrière l'Allemagne - DR : Photo-libre.fr
Si nous sommes toujours en tête pour le nombre de visiteurs et 3e en matière de recettes (déjà une anomalie), nous chutons de la 3e à la 7e place en terme de "compétitivité" derrière l'Allemagne - DR : Photo-libre.fr
D'où les saveurs féeriques de nos instants de bonheur dont je vous souhaite le passage le plus fréquent possible.

Mais je m'égare, flottant encorne dans des promesses ou il était question de "réenchantement du rêve français !"

Comme d'habitude, le retour à la réalité, tel un coup de tonnerre, nous surprend toujours.

En effet, alors que nos officiels se congratulaient à qui mieux mieux dans la moindre petite convention ou foire exposition sur "la France, première destination au monde par le nombre de visiteurs" voilà que ces empêcheurs de rêver entre soi du très sérieux Forum économique mondial viennent nous jouer les troubles fêtes dans un rapport vérité.

Et chez nous, la vérité on se la cache trop souvent !

Certes, si nous sommes toujours en tête pour le nombre de visiteurs et troisième en matière de recettes (déjà une anomalie), en revanche nous chutons de la troisième à la septième place en terme de "compétitivité" derrière l'Allemagne (eh oui, toujours elle !) qui s'offre la deuxième place du classement.

Les touristes, ils ne votent pas !

Autre vérité dérangeante dans ce palmarès se basant sur 75 paramètres différents, celui "de la priorité donnée au secteur du tourisme".

Alors là, c'est carrément la "cata". Le secteur dépendant momentanément de l'ineffable Sylvia se paye une sacrée "fracture touristique" en se retrouvant à la 74ème place !

Il faut bien reconnaître que dans notre pays, depuis des décennies, ce secteur économique n'occupe pas la place qui devrait être la sienne.

Pourquoi ? Tout simplement, en raison d'une croyance selon laquelle la France étant tellement supérieure aux autres par tous ses côtés : "chez nous le tourisme, ça marche tout seul !"

Une certitude énoncée notamment par Jacques Chirac, alors maire de Paris, lequel s'agaçant de l'insistance de son adjoint chargé du tourisme lui suggérant certaines innovations, vis-à-vis de la clientèle étrangère, se fit renvoyer dans ses buts avec cet argument imparable : "et puis, tes touristes, ils ne votent pas !"

Le tourisme doit devenir une priorité nationale

En réalité, depuis belle lurette, même avant Chirac, nos politiques (de droite comme de gauche) ont en règle générale partagé cet optimisme béat et cette façon de voir les choses.

D'autant, qu'apparemment, tout allait bien, jusqu'au jour où une certaine mondialisation est venue bouleverser notre train-train à la Pinel !

Avec le rapport du Forum économique mondial et l'appel de nos syndicats hôteliers, exigeant que désormais le tourisme devienne une priorité nationale, sonne donc la fin des illusions.

On vient de découvrir, un peu tardivement, que nous avions de sérieux nouveaux concurrents !

Et surtout, nous devons enfin nous rendre compte que dans notre pays, le voyage n'est plus seulement un luxe pour les riches, ni un droit aux vacances pour les travailleurs mais, bel et bien une véritable industrie face à l'inévitable défi de la compétitivité avec le poids de notre fiscalité et la complexité de nos lois régissant l'emploi.

Notre tourisme imbattable, une illusion perdue

Avec ses 78,5 milliards de chiffre d'affaires et 7% du PIB français, les temps ne sont plus pour notre tourisme un bla-bla ministériel totalement ringard mais plutôt à une politique réaliste et inventive, notamment dans sa promotion.

À cet égard, si l'on en juge par la médiocrité de notre présence dans un salon de l'importance de l'ITB Berlin ou notre regrettable absence au BIT de Milan, il existe visiblement de gros problèmes de reconversion en la matière.

Et ce, à tous les niveaux de l'Etat mais également dans l'ensemble de notre industrie du voyage.

Le vieux totem de notre tourisme imbattable a rejoint le musée des illusions perdues.

Un musée qu'il conviendrait certainement d'agrandir pour d'autres secteurs de notre économie.

Et comme toujours : pdoulcet@me.com

Pierre Doulcet - DR
Pierre Doulcet - DR
Correspondant de guerre en Indochine et en Algérie (le voyage déjà...) Pierre Doulcet est à l'origine de la création des rubriques Tourisme à Europe 1, Télé 7 Jours et l'Echo de la Mode.

Mais cela ne lui suffisait pas.

Aussi, est-il allé crescendo : lancement avec Maurice Beaudoin (Figaro Magazine) de Vacances Magazine, puis création des titres professionnels VM 7, Tour Hebdo, le Quotidien du Tourisme et pour finir, l'Univers des Voyages.

Pierre Doulcet figure aussi parmi les sept fondateurs de TOP RESA.

Lu 2259 fois

Tags : doulcet
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com