TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





De grosses vagues déferlent sur le littoral de la Promenade des Anglais à la Croisette


Rédigé par Michel BOVAS le Mercredi 5 Mai 2010

«Tsunami », le mot vient à l'esprit de beaucoup face à ses vagues de 6 à 10 m qui sont venues fracasser les plages privées de Nice et de Cannes.



Le coup de mer qui a ravagé la Côte d'Azur, de Menton à Théoule, est a exceptionnel. "On jamais vu cela depuis 1959", avoue René Colomban, président des plagistes de Nice. C'est une véritable machine à laver qui a broyé toutes les installations des 22 plages privées qui s’égrènent le long des 7 kilomètres de la promenade à Nice détruisant les cuisines, provoquant pour des millions d’euros de dégâts et mettant au chômage forcé 200 à 300 personnes.

Plus grave, certains exploitants ont tout perdu. Ils ne rouvriront pas. Une perte également pour le tourisme balnéaire sur la Côté.

A Nice du Castel Plage, plage à la mode, dont il ne reste rien au Beau Rivage du 5 étoiles à la fameuse Hi Beach tout a été réduit à néant à quelques jours de la saison.

Le Castel a vu partir à la mer ses 600.000 euros d’installations récemment mises à neuf. Les 22 salariés sont sans emploi. Beaucoup ne s’en relèveront pas d’autant qu’ils avaient déjà subi cet hiver des coups de mers destructeurs.

Les vagues de 6 à 8 m ont déferlé

Les vagues de 6 à 8 m ont déferlé grimpant même sur la Promenade pourtant à 4 m au dessus fermé à la circulation jusqu’à lécher les pieds des immeubles.

A Cannes, les plages de la Croisette n’ont pas résisté ni le vieux port où une partie de la digue finit par céder.

Le quai des Croisières a subi pour 100 000 euros de dégâts, « On va tout faire pour être prêt pour le festival, mais un tel coup de mer un 4 mai, c'est extraordinaire, on n'avait pas besoin de ça ! », constate Richard Schilling, directeur du Martinez.

A neuf jours du lancement du festival du film, la trentaine de plages ont été terriblement touchées.

À Nice comme à Cannes, les municipalités ont réclamé à la préfecture leur classement en état de « catastrophe naturelle».

Lu 3762 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com