TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Démission de la présidente de Selectour Afat ? Certains adhérents l'exigent...

Journée de (la femme) tous les dangers pour D. Beljanski


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 8 Mars 2016

Rude journée (de la Femme) pour Dominique Beljanski, confrontée à la grogne du Réseau. La Présidente de Selectour Afat va devoir affronter les mécontentements durant cette Journée des Décideurs. Réunis à l'Intercontinental Paris, les adhérents devraient trancher une bonne fois pour toutes sur deux questions majeures : quelle politique et quelle direction pour le réseau ?



La Journée des Décideurs de Selectour Afat aura lieu ce mardi 8 mars 2016 à l'Inetcontinental à Paris -Photo DR
La Journée des Décideurs de Selectour Afat aura lieu ce mardi 8 mars 2016 à l'Inetcontinental à Paris -Photo DR
En théorie, et comme tous les ans, le réseau rassemble ses adhérents afin de présenter les grandes orientations, sa politique et les dernières avancées en matière de référencement des fournisseurs.

Cette réunion pourrait, aujourd'hui, différer de celles habituellement tenues.

Le réseau est en effet en pleine crise. Pour mémoire, après la tentative désastreuse concoctée par la Commission Achat de Selectour Afat sur les nouvelles conditions de référencement des fournisseurs et la marche arrière effectuée par cette même commission avec l'aval de sa présidente, rien ne va plus au sein des instances dirigeantes.

Les dossiers ressortent, les mots d'oiseaux volètent… Six administrateurs, fatigués de toutes ces turpitudes, démissionnent…

Au sein du réseau, sur le forum intranet, les échanges vont bon train.

Mais, au passage, les affaires quotidiennes ne vont pas si bien que ça et tout le monde aimerait retrouver un peu de calme et de sérénité…

Ce qui est encore loin d'être gagné. Dans une lettre adressée à ses adhérents, Dominique Beljanski restait totalement droite dans ses bottes, balayant les dossiers Carlipa, la démission des administrateurs et affirmant rester "à la barre du navire dans la tempête".

Dans un courrier adressé à l'ensemble du réseau, (et dont nous avons eu copie) les "démissionnaires" tentent d'expliquer et de dénoncer les errances de leur dirigeants : fonctionnement de la coopérative pour le moins "opaque", affaire Carlipa, négociations fournisseurs sur lesquelles le manque de clarté subsisterait...

Extrait parlant bien qu'écrit : "Pourriez-vous communiquer le budget détaillé des sur-commissions 2016, versus 2015 au réseau ? Et plus précisément, celui relatif aux commissions et sur-commissions TOURISME ? Détaillez vraiment, Madame la Présidente, s’il vous plait" !

Quant à la gouvernance du réseau, la missive, signée par les six démissionnaires ne laisse pas de place au doute...

Extrait (bis) : "Il aura fallu des mois de débats et d’échanges avec la "minorité" que nous sommes (qui défendait la nomination d’un Directeur général), pour que la "majorité" que vous représentez (qui défendait la nomination de Jean-Noël Lefeuvre au poste de Directeur général adjoint) entende nos voix et enfin obtienne gain de cause.

A vous écouter, c’était l’organisation idéale, laquelle pouvait faire l’économie d’un Directeur général.

Un an plus tard, revirement de position ! Sans aucune explication, vous indiquez soudain à Jean-Noël Lefeuvre (à qui l’on a fait croire ainsi qu’à ses équipes qu'il était l’homme de la situation) que finalement, il faut nommer un Directeur général. Humainement parlant c’est inqualifiable !

Du coup nous nous retrouvons maintenant avec un Directeur général et un Directeur général adjoint et les rémunérations qui vont avec… Il n’est pas question de le leur reprocher puisque c’est le CA qui l'a décidé.

En avons-nous réellement les moyens ? Mais au bout du compte pour nous, ce sont des mois de débats houleux et stériles, à essayer de dialoguer avec des sourds et des inconséquents".

Il faut tout reprendre à zéro

C'est ce que nous confiait un adhérent "de base" qui commence à en avoir "ras la casquette" (sic) de tout ce b…" (re-sic). "Il faut virer tout le monde et élire de vrais représentants des adhérents".

Ce qui n'est pas forcément aussi facile à faire. Pourtant, en théorie et selon les statuts, le quorum du Conseil d'administration n'étant pas atteint, il serait logique de procéder à des élections anticipées.

D'autant que, outre les démissionnaires du Conseil, nombreux sont ceux dont la grogne monte et qui osent réclamer la démission de l'ensemble du Conseil.

Dans un courrier adressé aux "troupes", en date d'hier lundi 7 mars 2016, la présidente reste toujours sur ses positions : "Le Conseil d’administration de la Coopérative Selectour Afat organise des élections afin de pourvoir au remplacement des six administrateurs démissionnaires.

Nous vous invitons à présenter votre candidature pour le poste d’administrateur et souhaitons que vous soyez nombreux à participer à la vie du Réseau.
Six (6) postes sont à pourvoir".


"(…) Nous vous précisons que, suite aux démissions, le Conseil est composé de 11 membres en exercice, soit moins que le minimum statutaire (12) et a, dès lors, l’obligation de convoquer une Assemblée générale afin de pourvoir au remplacement des administrateurs démissionnaires dans un délai de deux mois en application de l’article 25 de nos statuts

Suite aux récents articles parus dans la presse alors que la confidentialité de la procédure avait été assurée jusqu’alors, nous sommes en mesure de vous informer que Monsieur Dominique COUTURIER est effectivement considéré comme démissionnaire d’office, le Conseil d’administration du 25 juin 2015 ayant constaté la
perte de sa qualité de représentant légal d’une société adhérente.

Monsieur COUTURIER contestant la démission d’office et la lecture des statuts de notre société, une procédure d’arbitrage a été enclenchée conformément à l’article 39 des statuts.

Dans l’attente de la sentence arbitrale, le mandat de Monsieur COUTURIER est indisponible et nous ne pouvons pas procéder à son remplacement.

L’issue de la procédure devrait intervenir prochainement afin de savoir s’il doit être réintégré dans son mandat ou s’il doit être procédé à son remplacement lors des élections qui auront lieu en juin 2016".]i

Et donc, pas question de procéder au renouvellement total du "gouvernement".

Reste maintenant à savoir ce qui va se passer ce matin. Selon de nombreux adhérents, il "n'est pas question de laisser les choses en l'état".

Révolte, révolution… ou feu de paille ?

Affaire à suivre... sur votre journal préféré, bien entendu !

Lu 4206 fois

Notez


1.Posté par martino180 le 08/03/2016 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après "les sous-doués passent le Bac" !
"Les sous-doués passent leur diplôme d'agent de voyages"...

Il n'y a plus Galabru malheureusement !!! qui va le remplacer ??

2.Posté par msabord le 08/03/2016 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne faut pas perdre de vue que l'origine des épisodes de la série découlent de la mauvaise décision de la commission tourisme sur le TTC, il y a une erreur de stratégie profonde qui impose de fait la démission de la commission tourisme ;s'impose aussi celle de la Présidence qui a commis de grosses erreurs en validant les décisions et qui a persisté dans cette voie mettant en danger toute la distribution en France face au net . En effet les TO auraient augmenté leurs prix pour re - distribuer une commission sur des taxes qui ne sont pas de leur fait alors qu'ils prennent tous les risques des engagements .
Néanmoins avec ce nouvel épisode on est en train de retomber dans les guerres de clochers et de clans qui étaient latentes chez AFAT SELECTOUR face aux égos et à l'hypocrisie des uns et des autres outre l'opacité du fonctionnement vis à vis des adhérents,
Les irréductibles de Sélectour voient là un moyen de reprendre le pouvoir ...Nous y voilà , le voile est levé... On rentre à nouveau dans la DISSONANCE SELECTOUR AFAT ...
Ces deux là , ne se sont jamais vraiment aimés ni appréciés (?)...On risque de s'éloigner des problèmes de fond ...au profit de" pré carré" personnel.
Les places sont bonnes semble t il pour ceux qui veulent se présenter .. Quant aux adhérents ils ont le choix de souscrire à d'autres réseaux moins houleux et plus transparent ,.

3.Posté par LOYER le 08/03/2016 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au fait, qui est le Directeur Général de Selectour Afat ??? je ne me souviens pas ni du nom, ni de son champ d'action, ni de ses réussites...
Pourrait on un jour avoir le plaisir d'avoir son (ses) avis, ses ambitions pour le réseau que nous sommes ?
La guéguerre Selectour Afat me rappelle les anciens d'Air Inter face aux anciens d'Air France face aux ex KLM...vive l'avenir !
Il n'y a pas de honte à reconnaître ses erreurs, il faut juste les reconnaître et en tirer les leçons...rester droit dans ses bottes n'est aujourd'hui pas tenable pour la Présidente de ce réseau, toute la crédibilité de ces commissions, conseil d'administration et consorts, est aujourd'hui aussi élevée que la côte de popularité de François Hollande.
Un petit coup de balai pour enfin avoir des vrais professionnels à la tête du réseau, avec des projets, des ambitions, du rassemblement, et de la poigne !

4.Posté par martino180 le 08/03/2016 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'avais oublié un épisode, il y a aussi "Les sous-doués rachètent FRAM"...

5.Posté par papagolf le 08/03/2016 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieux de voir à quel point pouvoir, bottes et rectitude sont liés.
Dans le tourisme ? Pas seulement !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com