TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Destination France : plus de 80 millions de touristes... la belle affaire !


Rédigé par Jean DA LUZ le Dimanche 20 Janvier 2008

Lors de sa prise de fonctions, Léon Bertrand, ancien ministre du tourisme, avait promis de faire le ménage dans les statistiques du tourisme français. Hélas, il n’a pu ou voulu le faire. Son successeur, Luc Chatel, poursuit donc sur la lancée triomphaliste de ses prédécesseurs. La France a encore battu un record et dépassé les 80 millions de touristes… la belle affaire !
lire l'Editorial de Jean da LUZ



Destination France : plus de 80 millions de touristes... la belle affaire !
Le gouvernement n’a pas l’occasion tous les jours (surtout en ce moment), de se réjouir des résultats de sa politique économique.

Aussi, lorsque le moindre petit indice favorable pointe le bout du nez, on en fait des tonnes… Luc Chatel, ministre du Tourisme, n'a pas résisté la semaine dernière sur LCI à entonner un "Tout va très bien Madama la Marquise".

Mais y-a-t’il vraiment de quoi ? Très franchement, les statistiques du tourisme français, jusqu’ici, n’ont pas brillé par leur vraisemblance.

Chaque année les pouvoirs publics se gargarisent avec les performances du poste du tourisme qui, telles un soufflet, ne cessent d’enfler : 76, 78, 80, 82 millions de touristes… et après ?

Qui a chiffré les retombées de cette montée en croissance ? Combien d’emplois directs, combien d’emplois induits en plus ? Quels bénéfices pour les régions les plus favorisées ? Quelle amélioration du pouvoir d’achat ?

« Net recul de la dépense moyenne des clientèles avion...»

Malgré l’abondance des chiffres, courbes et statistiques dont on abreuve la presse chaque année, force est de constater que c’est la bouteille à l’encre.

Prenons le cas de Marseille, qui nous est cher. L’exemple est peut-être simpliste mais concret. La ville a connu un boom sans précédent de son tourisme au cours des 10 dernières années.

Une croissance fulgurante dans le secteur de la croisière et un million de nouveaux passagers low costen 2007. Cela n’empêche pas la métropole phocéenne de pointer toujours en bonne place au palmarès (*) des villes les plus pauvres de France…

On aurait pu croire aussi qu’avec l’été particulièrement pourri que nous avons connu cette année et l’exode héliotropiste qui s’en est ensuivi, la région PACA aurait explosé les compteurs. Or, le Var, l’un des départements les plus « touristiques » de la région a enregistré un petit 1% de croissance…

A rapprocher des observations de l'Observatoire du tourisme de la Côte d'Azur le 28 novembre 2007 : « On constate, depuis le début de l'année, un net recul de la dépense moyenne des clientèles venant par avion.

La dépense par séjour et par personne s'élève, sur les 10 premiers mois, à 565 euros, soit une baisse de 15% par rapport à 2006 (…) Parmi les différents facteurs de baisse on retrouve, pour les Français, la baisse du pouvoir d'achat »

La France sait-elle retenir les visiteurs ?

Voilà qui contrarie quelque peu les propos récents de Luc Chatel sur LCI, qui voudrait nous faire croire que l’Euro fort n’a pas d'impact sur le tourisme et n’empêche pas les visiteurs de venir en France. Evidemment, parler de la baisse du pouvoir d’achat aurait fait désordre, le sujet est sensible… et presque, « secret défense » ?

Donc on positive et on se gargarise. Aux chiffres on leur faire dire ce qu'on veut. Certains disent même que c’est la 3e façon de mentir… Bref, il serait temps que nos ministres arrêtent de se m… les méninges avec des nombres qui ne sont autre chose que des nombres.

Parlons qualitatif : pourquoi avec 80 millions (ou 82) de touristes, notre pays n’est-il toujours que le 3e pays touristique mondial après l’Espagne et les Etats-Unis en termes de recettes ?

Peut-être parce que la France ne sait pas retenir les visiteurs qui ne font que la traverser pour se rendre en Espagne… ou ailleurs ! Plus grave : Luc Châtel, reconnaît que la clientèle allemande a reculé en 2007. Or, celle-ci formait, avec la Belgique, le gros du bataillon de la fréquentation française.

Bien entendu, les lecteurs fidèles de TourMaG.com auront reconnu dans cet édito un « marronnier », le sujet qui revient chaque année à la même époque. Nous avons eu par le passé maintes passes d’armes sur cette question, avec l’administration chargée de la comptabilisation du tourisme.

Et si vous voulez mon avis, cela ne va pas s’arrêter là parce, sauf vot’ respect Monsieur le Ministre, faudrait peut-être arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

(*) 26e sur 36. Lyon est... 4e et Aix-en-Provence, sa voisine... 2e ville la plus riche (source Encyplopédie des villes de France).

Lu 4526 fois
Notez


1.Posté par j.P. Siméon le 21/01/2008 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher jean, replonge toi dans les propositions pré-electorales de l'UMP, qui avaient le mérite d'être le résultat d'une vraie étude, menée pour une fois par une personne réellement compétente quand elle parle de tourisme, Jean Michel Couve, maire de St Tropez. (c'est juste pour l'histoire, puisque malgré la victoire du candidat, rien n'a été appliqué, mais cela on a l'habitude :=))
Le rapport expliquait que nous n'avions AUCUN moyen de contrôler les chiffres réells du tourisme en France, et que l'une des priorités était déjà d'obtenir un indicateur fixe.
Alors, pas de problème, quand on ne risque pas d'être contredit, on peut annoncer tous les chiffres que l'on veut.
N'en reste pas moins que le tourisme incoming est, par rapport à son poids énorme dans l'emploi et tous les secteurs de l'économie française, le petit mal aimé (d'ailleurs, personne ne connait non plus le budget réel du tourisme, éclaté entre une dizaine de ministères)

2.Posté par Nico le 21/01/2008 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien d'accord avec Jean sur cette analyse.
Quand va-t-on arrêter de mesurer notre performance uniquement a partir de données quantitatives?
En plus, les conséquences sont dramatiques en terme d'impact sur notre destination et de la pression subie pour développer des infrastructures nécessaires au déplacement de ces 80 millions de touristes.
Une expérience de tourisme de masse à l'heure ou tout le monde réalise (notamment les Espagnols) qu'il faut éviter cette stratégie à tous prix.
D'ailleur le problème de la croisière de masse est caractéristique, imposant des structures portuaires de plus en plus importantes pour des retombées pour les destinations de moins en moins intéressantes.
Longue vie à Tourmag pour soulever ces questions de fond.

3.Posté par Marc C. le 21/01/2008 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les chiffres sont, depuis des années, complètement fantaisistes. Pour certains pays émetteurs lointains cela donnerait dix, vingt airbus chaque jour! Eté comme hiver!
80 millions d'entrées c'est chaque jour 220.000 touristes! Combien de personnes sont chargées de compter, d'identifier, d'interroger ces masses d'arrivants? Avec des frontières ouvertes où plus personne ne travaille, sinon dans les aéroports et les ports?
Si l'on décompte un Belge qui entre le matin dans le Nord de la France, comment sait-on s'il reste cinq jours en Bourgogne ou s'il nous quitte pour l'Italie ou l'Espagne le soir même? Un frontalier qui passe en Italie: est-ce un touriste qui sort pour dix jours de voyage en Toscane ou qui s'absente dix minutes pour acheter des cigarettes? Et un Anglais qui vient à Paris pour la journée mais qui déjeune au Fouquet's (au hasard!) et qui dévalise les boutiques de l'Avenue Montaigne n'est pas un touriste (c'est un excursionniste!); par contre deux Berlinois dans un camping-car chargé de bière allemande qui pollue toute la Corse pendant quinze jours sont deux touristes!
Il faut se rendre à l'évidence: les chiffres du tourisme ne servent qu'à justifier des dispositifs imaginés par des technocrates au profit des politiciens. Hélas pour les professionnels du tourisme qui en sont réduits à voler à vue, avec quelques statistiques locales, elles-mêmes faussées par des OT qui remplissent des grilles pour justifier des demandes de subventions ou des hôteliers qui ne perdent pas de temps à trier des fiches et préfèrent toujours minimiser leur fréquentation dans l'espoir d'apitoyer les pouvoirs publics.
Un touriste, deux touristes... soixante-dix neuf millions, neuf cent quatre-vingt dix neuf milles, neuf cent quatre-vingt dix neuf... et Carla. On l'a compté Carla? Parce qu'elle voyage beaucoup ces temps-ci et qu'elle est italienne: cela va faire plaisir à Luc Chatel

4.Posté par ganem le 21/01/2008 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
doc tourmag

5.Posté par Dominique Sicot le 30/01/2008 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au lieu de vous plaindre de statistiques qui ne restent de toutes manières que des chiffres les uns ajoutés aux autres, j'espère que vous tous animateurs du tourisme de la France vous mettez votre coeur au quotidien pour accueillir avec le sourire, l'entrain et la gentillesse (oui, cela existe) les visiteurs qui se régalent de notre pays. Pour preuve tous les Américains, Russes, Espagnols que je rencontre sans cesse sur Paris qui ne parlent pas chiffres mais s'enthousiasmes des beautés de la ville. alors, fermez la calculette et tournez-vous vers les visiteurs (les Français aussi) qui ne demandent qu'à retourner votre bon accueil. C'est magique : un vrai sourire et une vraie information...

6.Posté par fabrice le 07/04/2009 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour en france les chiffres sont si important parce qu il comptent les entrées au frontieres alors que dans d autres pays ex la thailande il comptent les nuitées d hotel c est sur que ce n est pas la meme chose parce qu en thailande il y a 120 000 d entrée au frontiere encore une hypocrisie francaise de plus lol.


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com