TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Destination Turquie : La Belgique devance la France

Congrès de l'UPAV


Rédigé par Michel Ghesquière - michel.ghesquiere@skynet.be le Vendredi 6 Octobre 2006

Selon que l’on regarde une destination, les données d’un pays émetteur ou d’un pays réceptif, la vision des choses peut changer du tout au tout. Il est ainsi des chiffres et des données qui peuvent surprendre.



Ainsi lors d’une rencontre presse qui a eu lieu lors du congrès de l’UPAV, Irfan Önal, en charge de la promotion au ministère Turc du tourisme a expliqué que sur les 22 millions de touristes s’étant rendus en 2005 en Turquie, la petite Belgique représentait 500.000 pax et la France seulement…420.000.

Surpris de cette différence, nous avons donc été jetés un coup d’œil aux statistiques officielles de la République Turque et là, ce n’étaient absolument pas les mêmes données qui apparaissaient. Puisque la France y était créditée de 701.190 entrées et que la Belgique et le Luxembourg, de 485.758. Chercher l’erreur.

Méthodes de calcul différentes

En fait, la différence provient du fait que les méthodes de calcul seraient différentes. Les autorités faisant le total global des entrées, tourisme professionnel inclus. Tandis que le responsable du ministère ne retiendrait que les chiffres purement touristiques loisirs.

Mais si l’on regarde ces chiffres autrement en prenant par exemple les données fournies par Tursab, l’association des AGV turque, il apparait clairement qu’en terme de pénétration de marché, la Belgique devance nettement la France.

Ainsi en 2004, les 434.096 belgo-luxembourgeois ayant passés leurs vacances au pays d’Atatürk représentaient 4,34 % de la population, tandis que les 548.858 français, seulement 0,9 %. Ce qui signifie que pour atteindre les scores belges, il aurait fallu que 2, 6 millions de français se rendent en Turquie.

La Turquie, un marketing mondial

Si la destination a connu une crise en France et en Belgique, les responsables que nous avons rencontré relativisent : « Ce que nous avons perdu sur les marchés européens, nous avons pu le compenser en grande partie sur les marchés Russe, des anciens pays de l’Est et de nouveaux pays émetteurs ».

Puis de rappeler une règle économique de base : « Ce qui compte réellement, ce n’est pas tant le nombre de touristes mais plutôt le chiffre d’affaires qu’ils représentent. » Et Riza Epikem, vice président de Tursab, l’association des agences de voyages turques de préciser : « Notre marketing est mondial. Il est en effet très important de diversifier les marchés émetteurs et les produits que nous proposons ».

L’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne va doubler le tourisme

Quant à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, elle est souhaitée par l’industrie touristique du pays : « Nous estimons que si la Turquie entre dans l’Europe, le nombre de touristes provenant des Etats membres va doubler dans les 15 années qui suivront. »

Lu 1526 fois

Tags : amadeus, turquie
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com