Loading


Directeur office de tourisme : le "hub" des professionnels et élus d’un territoire

Les fiches métiers de TourMaG.com


Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les informations utiles à votre orientation, avec en bonus le témoignage d'un professionnel. Cette semaine, découvrez : directeur office de tourisme.



Missions

Le directeur d'office de tourisme est en relation permanente avec les professionnels et les élus et sert de cheville ouvrière aux opérations de promotion et de mise en valeur de son territoire - Capture écran Médoc Ocean
Le directeur d'office de tourisme est en relation permanente avec les professionnels et les élus et sert de cheville ouvrière aux opérations de promotion et de mise en valeur de son territoire - Capture écran Médoc Ocean
Le directeur d’un Office de Tourisme est le centralisateur des acteurs touristiques de sa ville ou sa région. Il est en relation permanente avec les professionnels et les élus et sert de cheville ouvrière aux opérations de promotion et de mise en valeur de son territoire.

Il a les fonctions d’un chef d’entreprise qui doit rendre des comptes à une multitude d’associés.

Ses principales missions sont :

- Organiser l’accueil des visiteurs

- Satisfaire les demandes des touristes de passage

- Être en contact avec tous les professionnels locaux, hébergements, commerces, animations, prestations de services…

- Assurer le relais avec les élus locaux, départementaux et régionaux

- Gérer et motiver une équipe d’hôtesses et de techniciens

- Organiser des activités (festivals, circuits de découverte, expositions...)

- Gérer un budget

- Editer de la documentation touristique

- Gérer les campagnes de promotion de son territoire

- Participer à des salons et manifestations ponctuelles

Le directeur de l’OT peut être intégré par les élus dans les décisions d'aménagement touristique du territoire.

Points forts

- Les relations avec l’ensemble du tissu professionnel, institutionnel et associatif d’une ville

- La variété et l’intérêt des tâches

- La connaissance approfondie d’une ville ou d’un territoire

Formation

Bac + 2 (BTS animation et gestion touristiques locales) suivi d’une expérience professionnelle dans le tourisme, à bac + 5 (Master droit, administration, tourisme, environnement…)

Rémunération

2200 à 2700 euros par mois (selon les responsabilités et la structure)

Compétences

- Connaissance en valorisation du patrimoine, urbanisme, défense de l'environnement…

- Expérience dans le monde du tourisme

- Sens relationnel essentiel pour avoir de bons rapports avec les élus, les associations, les commerçants et les professionnels

- Connaissance en marketing pour assurer la promotion de la ville sur différents créneaux en fonction des tendances du marché touristique

- Sens de l'organisation et de la gestion

- Bonne culture générale et pratique d’une langue étrangère bienvenue

- Capacité de management d’équipe

Qualités bienvenues

Vous avez l’esprit ouvert et vous êtes animé d’une vraie curiosité pour les autres et pour votre environnement. Vous aimez convaincre sans vous sentir forcément l’âme d’un commercial.

Vous êtes en outre :

- Pédagogue et diplomate

- Créatif et doué d’une bonne communication

- Rigoureux dans la gestion (droit, fiscalité, comptabilité…)

- A l’aise dans le rédactionnel (rapports pour les élus, textes pour les supports promotionnels…)

Débouchés et évolution professionnelle

Un directeur d’un OT peut postuler à la direction d’un autre office de plus grande taille dans une autre ville.

Il peut aussi évoluer en transversal dans l’institutionnel (CDT, CRT) et devenir chargé de mission ou consultant pour des projets d’aménagement du territoire.



Témoignage de pro


Nicolas Jabaudon, Directeur Office de tourisme Médoc Océan

Nicolas Jabaudon
Nicolas Jabaudon
Nous sommes en formation permanente sur tous les sujets

« Il y a une quinzaine d’années, j’a suivi un cursus de management hôtelier à Chambéry qui mêlait théorie et pratique avec de longues périodes de stages. J’y ai reçu une formation en gestion du personnel, en droit et en comptabilité aussi bien qu’en ingénierie touristique, avec gestion de projets et marketing touristiques, avec une dominante forte sur les stations montagne.

Mes stages m’ont amené en Arizona où j’ai travaillé pour un autocariste du Grand Canyon, et en Russie où j’ai monté des packages pour amener les Russes à la coupe du monde 98. Puis j’ai créé avec un ami un TO qui vend toujours des vacances à pied et en vélo et en Europe. Ce fut une formidable expérience pendant quatre ans.

Mon premier OT fut celui des Karellis en Savoie. Après la montagne, j’ai dirigé un OT de ville, celui du pays d’Angoulême, puis de station balnéaire à Leucate et aujourd’hui le Médoc Océan qui regroupe Lacanau, Carcans et Hourtin. En parallèle, je donne des cours à l’université de La Rochelle et de Chambéry.

J’aime la diversité des tâches qui attendent le directeur d’un OT. Même si elles dépendent de la taille de la structure. Je dirai donc que, prioritairement, ce poste demande une énorme faculté d’adaptation et de flexibilité. Il faut s’adapter à l’environnement, aux nouvelles pratiques, aux exigences du territoire, à la structure juridique, etc.

Ensuite, il faut pratiquer une réelle polyvalence. Pas une journée ne se ressemble. On passe allègrement des ressources humaines, où il faut des qualités de psychologue, de manager, à la commercialisation, où il faut connaître le marché et les tendances, ou à l’événementiel en passant par la formation. Il faut être réellement passionné, par ce métier et par le territoire qu’on défend.
Le statut des OT a beaucoup évolué ces dernières années. Le réseau s’est professionnalisé grâce aux nombreux échanges de pratiques entre nous. Aujourd’hui, l’OTF (anciennement FNOTSI) est reconnu par nos différents interlocuteurs et notre réel apport économique n’est, la plupart du temps, plus mis en cause.

Pour faire un parallèle avec la médecine, nous sommes des généralistes, consultés aussi bien par les élus, les touristes de plus en plus exigeants et le milieu socio-professionnel, mais nous devons aussi être chirurgiens et agir de manière ciblée sur des problèmes très techniques.

Comme par exemple la gestion du personnel qui demande beaucoup d’énergie. Les OT sont aujourd’hui à une croisée de chemins, et le personnel en poste depuis une vingtaine d’années doit s’adapter à de gros changements. Il faut le booster en permanence et tout connaître de l’évolution de la législation.

C’est vraiment pour moi un métier complet et passionnant. C’est une formation permanente sur tous les sujets et ça, c’est un peu grisant !
»

Rédigé par La Rédaction le Jeudi 27 Septembre 2012
Lu 2351 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Les Offres d'Emploi sont payantes
Valérie DUFOURPour connaître les modalités précises, merci de contacter Valérie DUFOUR
Tel. 06.99.07.16.66
valerie.annonces@tourmag.com

Suivez l'emploi
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Viadeo


Ebook Emploi















Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.