TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Distribution : Comment et pourquoi il faut y croire...

Protourisme parie sur l’avenir des agences mortar


Rédigé par Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com le Jeudi 21 Septembre 2006

Ce jeudi, jour de l'ouverture de Top Resa, voilà qui va faire du bien au moral des troupes : coup sur coup, 2 instituts d’études, Protourisme et GfK, affirment leur credo en l’avenir des agents de voyage. Pour nous qui n’en avions jamais douté, ce n’est pas vraiment un scoop. Mais voilà qui mouchera toutes les Cassandre qui broient du noir sur cette question depuis des mois…



Pourquoi cela devrait-il aller pour les agences de voyages ? Parce que, primo, la consommation de voyages et de loisirs continue de progresser de façon quasi continue en volume et en chiffre d’affaires (+3 à 5% par an sur les 8 des 10 dernières années), du fait de certains segments extrêmement dynamiques comme les voyages des seniors ou la multiplication de la consommation de voyages par les clientèles à fort pouvoir d’achat.

Deuxio : la consommation des voyages est devenue un besoin quasi fondamental pour une majorité de ménages : 2/3 des français n’ayant pas pris de vacances cette année pour des raisons de budget indiquent leur souhait de partir dans les 18 mois si leur situation financière le permet.

Tertio : le phénomène internet met le séjour touristique au cœur des foyers français et plus de 80% de ceux qui partent régulièrement en vacances (plus de 4 séjours par an) utilisent le net pour des réservations ou des achats de prestations touristiques.

Le modèle économique des agences traditionnelles n’est plus de mise

Certes, le modèle économique des agences de voyages traditionnelles n’est plus de mise du fait d’une transformation radicale de la profession (suppression des commissions, achat en ligne de billetterie aérienne, sncf, hébergement sec), rappelle Didier Arino, patron de Protourisme.

Cependant, ces mêmes agences ont de nombreux atouts à valoriser pour peu qu’elles sachent se repositionner : soit comme spécialistes de produits filières ou de destinations spécifiques ou de typologies de produits en développant le voyage à la carte, sur mesure, et proposant une véritable expertise sur des produits complexes à forte valeur ajoutée.

Soit en se regroupant pour mieux acheter et pour bénéficier de réseaux de « marque », perçus comme gage de qualité rassurant la clientèle échaudée par les problèmes de l’été des agences en ligne et/ou frileuse à l’idée d’un paiement en ligne (encore majoritaire en 2006 chez les plus de 50 ans).

Dans tous les cas, les agences traditionnelles devront à partir de leur savoir-faire humain, de leur potentiel marché et de leurs outils technologiques adopter une distribution multi-canal en associant à l’agence physique une visibilité sur Internet et un contact téléphonique

Destination France : 90% des nuitées et seulement 8% du CA des agences

Elles devront aussi vendre la destination France qui représente 90% des nuitées touristiques des Français mais seulement 8% du CA des agences de voyages ; développer des produits et des savoir-faire de spécialistes (par zone géographique, par filières, en réceptif…) ; fidéliser leur clientèle et développer de nouveaux réseaux en personnalisant la relation client et en développant une démarche pro-active de recrutement de nouveaux clients ; créer de nouveaux points de vente soit en soignant l’aménagement intérieur pour proposer un lieu de conseil et de découverte de voyages, soit en installant l’agence de voyage dans des lieux de loisirs et de consommation (centres commerciaux, boutiques spécialisées, lieux de restauration et de loisirs)

A noter que les indépendants (1/3 environ des agences) représentent encore près de 15% du CA total des agences, contre près de 20% pour les agences en ligne (pure players) et quasiment les 2/3 du CA global pour les réseaux traditionnels (volontaires et intégrés).

"La croissance des agences en ligne, si elle continue à être forte (+ 25% sur le 1er semestre 2006) tend à se ralentir du fait d’une offre trop banalisée et de l’augmentation du prix des séjours affichés qui font apparaître les promotions comme trop peu attractives et aux tarifs confus.

Les affaires de l’été et les prix hors taxe affichés rendent le consommateur méfiant : 15% des Français pensant se rendre à l’étranger cet été y ont renoncé pour ces raisons..."
A bon entendeur...

Lu 3118 fois

Notez


1.Posté par MONIQUE COURTOIS le 21/09/2006 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
quel bel optimisme !! moi qui habituellement le suit trouve la pillule un peu dure à avaler, bien sûr si l'on interroge les vendeurs ils trouvent tjs qu'ils ont trop de travail et que l'activité tourne bien ...mais des choses actuelles me font sortir de mon optimisme naturel comme cette cliente d'il y a 2 jours qui demande une étude sur un produit Marmara pour ne pas le nommer et qui nous trouve bien chers... et pour cause elle vient de récupérer la brochure MARMARA que je n'ai pas encore en agence chez "NOZ", pour ceux qui ne connaissent pas "NOZ" est une chaîne de magasins de type " foir fouille" où nos chers clients récupèrent une brochure avant tout le monde avec des tarifs introuvables même dans les méandres des promos les plus sympas.....NOZ un marchand d'articles déclassés vendus en vrac,mais quelle image donne t on de notre métier ? et vous me parlez d'optimisme et qui plus est la cliente a m^me entendu dire qu'ils auraient bientôt la brochure FRAM, alors là je saute et trépigne c'est quoi ce truc ....je suis ambassade donc je sais ....mais je sais quoi au juste?.... qu'on se fout de nous ...
la sncf m'incite à proposer à mes clients le système de résa Ravel pour éviter que je leur facture des frais tout en me pompant 1€10/billet en plus des 3% de com en moins mais le jour où le client saura se débrouiller tt seul sur ces fichus bécanes et qu'il pourra éditer son billet du bureau, j'irai à la pêche ...et les 50.000 billete à 5€ mis en vente à midi quellel connerie....
voilà donc ma vision des choses dans les... allez....5 a 10 ans... soyons fous....
nous n'aurons plus aucune commission, il faudra se battre pour faire accepter aux clients que notre service et notre conseil valent quelque chose et nous travaillerons pour un malheureux 20€/dossierparcequ'ils nous auront fait baisser le prix au max .. bilan.... nous serons à la rue, le client n'aura plus aucune garantie sérieuse, il réservera tout de sa bécane et ce sera le chaos...on en finira pas de voir des clients bloqués en Turquie ou au Mexique....
nous ne nous préparons pas un avenir radieux, loin de là, la concurrence déloyale
que nous subissons de la part de nos propres fournisseurs va s'emplifier et nous aurons beaucoup de mal à survivre....oui mon bel optimisme est loin derrière je ne crois plus dans les promesses des compagnies aériennes et des TO, j'ai peur pour l'avenir et je me dis chaque jour que nous ne sommes qu'au début...
on nous prend réellement pour des imbéciles et on dit merci.
alors certes regroupons nous et prenons les créneaux spécifiques et les niches laissée par internet mais ne nous leurrons pas il faut beaucoup communiquer pour dire aux clients "hé...venez chez nous, on sait faire dans tel domaine..." et la communication coûte de plus en plus cher.... et nos marges diminuent comme peu de chagrin...nous en aurons du chagrin à regetter les bonnes années de vache maigre....nous en aurons des sanglots à nous dire on aurait dû...mais mon sentiment est qu'on a beau avoir la foi...les plus forts décident et nous restons sur le carreau...et je ne suis pas prète de digérer la brochure Marmara chez NOZ......


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com