Loading


Dubai : le marché français en hausse de 4%

147 678 Français en hausse de 4%


Dans un environnement mouvementé, Dubaï poursuit paisiblement son chemin touristique. Grâce à la crise immobilière, la destination a diminué ses tarifs et accueille désormais une clientèle plus large, sans pour autant abandonner son positionnement luxe. Rencontre avec Pascal Maigniez, le directeur pour la France et le Bénelux du département de tourisme, commerce et marketing.



Dubai : le marché français en hausse de 4%
TourMaG.com : L'émirat de Dubaï est-il touché par les bouleversements politiques qui déstabilisent la région ?

Pascal Maigniez : La situation est totalement différence. A Dubaï, nous n'avons pas de rivalités ethniques comme à Bahreïn ou Oman.

Ici tout le monde profite des retombées économiques et si les ouvriers ont eu pu avoir certaines revendications, le gouvernement fait très attention pour ne pas déclencher de conflits sociaux.

Mais bien évidement, nous sommes solidaires des évènements traversés par nos voisins. Par contre, nous ne remarquons pas de reports massifs des voyageurs, car nous n'avons pas la même clientèle qu'en Egypte ou en Tunisie.


TourMaG.com : Il y a 18 ans, Dubaï a été l'un des premiers émirats à lancer le tourisme dans la région. Qu'en est-il de sa situation aujourd'hui ?

Pascal Maigniez : A l'origine, le tourisme était une question de survie car les Dubaïotes n'avaient pas de pétrole à l'instar de leurs voisins. Aujourd'hui, nous avons accueilli 8,3 millions de visiteurs en 2010, dont 147 678 Français (hausse de 4% par rapport à 2009).

Dubaï souhaite devenir une porte d'entrée pour le tourisme dans la région, car nous possédons toutes les voies d'accès nécessaires, avec notamment 30 vols par semaine depuis la France.

TourMaG.com : En 2009, Dubaï a été touché de plein fouet par une grave crise immobilière. Quelles ont été les conséquences sur le tourisme ?

Pascal Maigniez : Cette crise a fait chuter le prix du foncier et donc les tarifs hôteliers. Entre mi 2009 et mi 2010, les prix ont baissé de 30% en moyenne et les taux d'occupation de 90%. Mais c'est une bonne chose, car nous pouvons aujourd'hui toucher une nouvelle clientèle, qui ne pouvait se payer un voyage par manque de moyens ou de disponibilités.

Dans le même temps, le nombre d'hôtels a augmenté. Au 3e trimestre 2010, Dubaï comptait plus de 560 établissements, pour 49 100 chambres d’hôtels soit une augmentation de 15,6% de son parc par rapport à 2009. Nous sommes donc toujours positionné sur du luxe, mais du luxe abordable. Nous ne bradons rien et notre service reste très haut de gamme.

TourMaG.com : Vous aviez lancé une offre spéciale pour les familles. Allez-vous la reconduire ?

Pascal Maigniez : Bien sûr, l'opération kids go free se poursuit pour la troisième année consécutive. Nous avons 12 TO partenaires et Emirates offre 50% de réduction par enfant. Nous souhaitons montrer que Dubaï est une destination magique qui plaira aux enfants. Nous possédons par exemple le plus grand toboggan et le plus grand aquarium du monde : un vrai paradis pour les petits.

Il faut en effet humaniser la destination, car les médias ont fait passer l'image d'une grande ville business, pas très attrayante. La cité prend aujourd'hui une véritable dimension humaine, avec des zones piétonnières, des terrasses de café. Il n'y a plus de grues !


TourMaG.com : Vous souhaitez donc séduire une nouvelle clientèle ?

Pascal Maigniez : Un de nos axes de communication s'adresse aux « trendy » les voyageurs âgés de 25 à 35 ans qui viennent tester la destination, profiter de son ambiance cosmopolite et de sa vie nocturne. Nous voulons aussi mettre en avant notre bouillonnement artistique en matière d'art contemporain.

TourMaG.com : De quelle façon aidez vous les agences pour mieux vendre la destination ?

Pascal Maigniez : Nous engageons des partenariats avec les opérateurs qui proposent des produits novateurs. En effet, plus Dubaï sera difficile à vendre, plus les clients devront passer par eux. J'ai donc envoyé des pistes de réflexion aux chefs de produits, notamment concernant la culture et les enfants.

A eux de rendre le produit attractif en le démarquant du pur package hôtel+avion. Nous lançons aussi une version française de notre site B2B et bientôt un e-learning.


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Vendredi 15 Avril 2011
Lu 3069 fois
Notez



1.Posté par iron le 15/04/2011 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vivant aux émirtats depuis plus de 4 ans ,je doute de Dubai comme destination touristique ,en 2 jours le tour est vite fait ,c'est artificiel,et cher ,vaut mieux aller en Oman ,soit vers Mascat ou vers le nord ,superbes wadi et plage

2.Posté par bonjourqatar le 16/04/2011 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec toi, oman offre de magnifiques places pour le randonneur ou pour celui qui désirent voir de l'authentique. J4ai bien aimé l'hospitalité des Qataris, qui ont su garder tradition tout en etant moderne.
Merci pour l'article

3.Posté par Gwen GAPIHAN le 18/04/2011 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très contente que Dubaï réfléchisse à de nouveaux axes de développement en matière de tourisme.
En ce qui concerne la répartition des retombées économiques du tourisme, je ne peux pas m'empêcher de rappeler, même si vous le savez déjà, que c'est en exploitant jour et nuit et pendant plusieurs années des milliers d'indonésiens et autres hommes des pays voisins que Dubaï s'est élevée en hauteur comme en renommée.
Les ouvriers étrangers ont été attirés par des promesses de vie meilleure, et finalement assignés à travailler 14 heures par jour jour plus, sans papier et avec un pseudo-salaire permettant tout juste de rembourser un logement vétuste partagé à plusieurs.
Espérons donc qu'en plus de réfléchir à de nouveaux axes de développement touristique, au marketing et au commerce, le gouvernement de Dubaï, et nous-mêmes (via la direction pour la France et le Bénélux du tourisme) développerons un vrai tourisme économiquement profitable pour tous.
Bonne chance à tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.