TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Dur, dur... « On coule chez Switch » et « ça déraille chez Wasteels » !


Rédigé par T. RUBLION le Mardi 28 Octobre 2008

Dans le cadre de l’opération « 11septembre dans le portefeuille »(1), et après le franc succès de «on coule chez Switch », c’est le « ça déraille chez Wasteels » qui a remporté tous les suffrages la semaine dernière. A un point tel qu’on s’achemine vers une semaine de prolongation pour laquelle Voyagerchic.com semblerait être un postulant des plus sérieux, mais ça c’est une autre histoire…



La solidarité... y a que ça de vrai !
La solidarité... y a que ça de vrai !
La nouvelle est tombée lundi 20 octobre en début de soirée – ou en fin d’après-midi, ça dépend à quelle heure vous attaquez l’apéro = ;0)) – : Wasteels va déposer son bilan…

« Euh, si c’est une blague, elle est de mauvais goût, mais si s’en pas une alors, c’est pire… »

Désolé Maurice, mais la suite du feuilleton nous a malheureusement confirmé cette triste réalité.
C’est vrai que Wasteels, c’est une institution, un mythe…

Oh combien d’italiens, combien de lusitaniens, qui voulant partir joyeux, chaque été pour un retour vers la mère patrie, ont défilé dans ses agences (à droite en sortant de la gare) pour y échanger leurs maigres économies contre ce précieux sésame qu’on appelait BIGT. (2)

Un monstre sacré du tourisme qui met un genou à terre

Wasteels qui déraille, c’est un monstre sacré du tourisme qui met un genou à terre et un monstre sacré, c’est…sacré. On ne tire pas sur un monstre sacré, surtout déguisé en ambulance…

Alors, là où on se déchaînait face à l’inconséquence du patron de Switch, on s’apitoie face à la détresse de celui de Wasteels.

Switch ? « Ouuuuuuuuuh le vilain patron qui a grugé tout le monde ! »
Wasteels ? « Ouuuuuuuuuuuuuh le vilain banquier qui a supprimé une ligne de crédit ! »
Dis donc Maurice, c’est pas un peu simpliste comme raisonnement, ça sent pas un peu le « 2 poids 2 mesures » ?

Oh je vois d’ici vos mines outrées et vos regards horrifiés : comment, il ose mettre dans le même panier un aventurier arrogant et donneur de leçon et un chef d’entreprise respectable et respecté et réputé pour sa discrétion !!

C’est vrai que pour être discret, il est discret le bougre, presque transparent… Le problème c’est qu’au fil des jours cette transparence s’est révélée relativement opaque…surtout coté gestion.

Un corbillard, on peut tirer dessus sans états d’âme...

Peu à peu les langues se délient et au bout du compte, on finit par appeler un chat un chat :
Wasteels n’a rien d’une entreprise florissante ; des pertes en veux-tu en voilà : près de 900 000 € en 2005, à peine plus de 400 000 € en 2006, pour finalement friser les 800 000 € en septembre 2007.

Et force est de constater que malgré l'accord de franchise signé avec Thomas Cook, 2008 est du même tonneau.

L’entreprise n’a pas su évoluer, trop de frais de structure, trop de billetterie…la liste est longue et les analyses de comptoir vont bon train, si j’ose dire. Dès lors la machine infernale est lancée et très vite l’ambulance devient corbillard…

Un corbillard, on peut tirer dessus sans états d’âme et croyez-moi certains s’en sont donnés à cœur joie bafouant parfois sans vergogne les plus élémentaires règles de la liberté d’expression…le corbeau, on le sait, est réputé pour la nocivité de sa fiente…

C’est vrai que l’occasion est bonne, la bête est aux abois presque terrassée, l’odeur du sang enivre la meute et de toutes parts on sonne l’hallali. Celui qui hier était courtisé, respecté, admiré mais aussi jalousé n’est plus désormais qu’un paria ; ça frise parfois l’acharnement thérapeutique (3).

Du coté de l’APS on serre des fesses

Reste l’avenir, et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est pas vraiment rose. Du coté de l’APS on serre des fesses (rime riche) car si à ce jour aucune intervention n’a été nécessaire, on n’est pas à l’abri et on prie pour qu’un repreneur – en français Thomas Cook – se penche sur le cas des 68 agences et celui de leurs salariés et là Maurice, c’est pas gagné.

Pas question pour le franchiseur de voler au secours de son (futur ex ?) franchisé, tout au plus consent-on à envisager du bout des lèvres la reprise de quelques agences. Ben oui quoi, dans le lot, il doit bien y en avoir quelques unes qui sont rentables…et on est bien placé pour savoir lesquelles…non ?

A force on connaît la chanson : comme (trop ?) souvent, quand les vautours seront passés, il ne restera aux dindons (de la farce) que leurs yeux pour pleurer et l’ANPE pour pointer. Oui nos brillants experts financiers ont sans doute raison, il s’agit probablement d’un « 11 septembre dans le portefeuille » mais il y a fort à parier que c’est celui des salariés qui se videra le premier…

(1) Cette formule lapidaire empruntée - sans son aimable autorisation - à Jean-Pierre Mas, serait en fait une variante de celle lancée par Laurence Parisot qui le 25 septembre parlait de « 11 septembre de la finance »…Ah ces mots d’auteurs…
(2) Merci et surtout pardon à Mr Victor Hugo pour ce plagiat.
(3) Paragraphe récupéré dans une précédente chronique et recyclé sans vergogne (on est écolo ou on ne l’est pas) et quelque chose me dit qu’il pourrait bien resservir un jour…

Lu 6963 fois

Notez


1.Posté par mymyne94 le 29/10/2008 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hé oui dure dure!!!! courage à tous

2.Posté par juste un avis le 29/10/2008 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour trublion,

Vous qualifiez de simpliste le raisonnement qui consiste à résumer les défaillances de la société Wasteels à l'unique fermeture des robinets par la banque HSBC et vous avez raison.
Encore faut-il s'interroger sur les causes des pertes que vous mentionnez dans votre article. Il paraitrait que des âmes curieuses et peut être bien informées s'interrogent , semble t-il, sur la gestion de l'entreprise et plus particulièrement sur l'utilisation des rétributions faites par Galiléo. ..
Quant aux remarques faites sur ce blog par les "corbeaux" que vous qualifiez d' analyses de comptoir , le personnel Wasteels appréciera surement !!!!; D'autant plus que Laurent Wasteels vient d'annoncer la cessation des activités en Belgique.

Enfin pour vous faire une idée un peu plus précise de Laurent Wasteelss, je vous invite à regarder sa prestation dans le JT de canal plus le 23/10/08 à 18h45 (l'interview commence après4'35s de journal). Edifiant...

Dernièrhttp://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid2800-c-le-jt-de-canal.html?

3.Posté par juste un avis le 29/10/2008 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
erreur sur le lien.

Il faut lire

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid2800-c-le-jt-de-canal.html?

4.Posté par T.Rublion le 29/10/2008 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr juste un avis - moi j'aurais écrit Justin Navy - c'est vous qui déduisez, un peu trop hâtivement, que les "corbeaux" auxquels je fais allusion sont les salariés de Wasteels et vous faites erreur...
Les corbeaux se sont ceux qui se sont lachés de façon inexcusable dans les colonnes de TourMag.com et on conduit notre rédaction à fermer les vannes (cf. http://www.tourmag.com/Cela-se-passe-de-commentaires-_a28707.html)...sans doute y-avait-il parmi eux des salariés de Wasteels, mais EUX ils sont excusables...
Si vous me faites l'amitié de relire ma prose vous constaterez que c'est avant tout aux salariés que je pense

5.Posté par juste un avis le 29/10/2008 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'apprécie que vous reconnaissiez que les salariés de Wasteels aient des excuses.

J'apprécie aussi que vous pensiez d'abord aux salariés de Wasteels car leur combat est justifié.

Souhaitons au personnel et à leurs représentants, bonne chance pour la réunion de 13h pour laquelle Tourmag se fera un plaisir de nous tenir informés.

6.Posté par soutien & interrogation le 29/10/2008 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
T.Rublion, j'adore ton article.Je tenais à le dire.Sarcasme et ironie à l'honneur.
Dommage que trop peu de personnes comme toi ont le courage d'écrire de cette façon et d'avoir une lecture réellement critique de certaines réalités.

A bon entendeur...

7.Posté par alexis selinger le 01/11/2008 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ce qui fait le charme de TourMag et merci a Jean Da Luz de le permettre....

cordialement


8.Posté par Jacques Henrion le 02/11/2008 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deux gars, deux mesures ...

Il ne faudrait quand même pas mettre dans le même panier (de crabes ?) Monsieur Wasteels (que je n'ai pas l'honneur de connaître, et dont la Société ne défraie pas la chronique des plaintes récurrentes), et le trop bien connu Jean Pascal Siméon (que je connais fort bien, et qui me connait fort bien aussi !).

S'il me semble que Wasteels a depuis longtemps joué la carte du tourisme populaire afin d'offrir des produits valables aux voyageurs peu fortunés; il est d'avis général que Switch a joué cette même carte du tourisme populaire, mais dans le seul but d'un profit réalisé sur le dos d'une majorité de personnes qui n'ont ni la fortune, ni les moyens intellectuels pour assurer correctement leur défense, après inbsatisfaction du voyage vendu.

C'est ce qui fut prouvé par un jugement récent ... dont j'attend avec grande impatience le résultat de l'appel formé par JPS. (Jugement d'appel 13ème Chambre A de la Cour d'appel de Paris, les 10 et 17 Mars 2009).

A tous les lecteurs de TOURMAG, je les informe que j'enquête gratuitement et bénévolement sur ce sujet depuis l'été 2007, ce qui m'a permis d'en apprendre beaucoup ! Les langues se délientg peu à peu, et entre autres de la part d'anciens salariés et d'anciens associés ou fournisseurs. Ce qui m'a conduit à me mettre spontanément à la disposition de la Justice, en la personne du Substitut du Procureur de la République de Créteil.

Je tiendrai mes dossiers (édifiants) à tout qui voudra bien prendre contact avec moi.

Jacques HENRION
Détective Privé
Agréé en Préfecture d'Avesnes sur Helpe / 59

9.Posté par alexis selinger le 02/11/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement on ne peut pas mettre sur le même plan incompétence et mégalomanie doublée de malhonnêteté mais au final comme le laisse entendre T.Trublion quelle que soit la cause c'est toujours les employés qui trinquent.

A cette différence s'ajoute le rôle des CE respectifs. Chez Wasteels celui-ci a joué pleinement son rôle de défense des intérêts du personnel, alors que chez Switch après avoir complaisamment donné quitus à M. Jean-Pascal Siméon lors de l'assemble du 30 juin 2008 il fut lors de l'annonce de la cessation de paiement atone.

Il vrai que chez Wasteels il y a une culture d'entreprise alors que chez Switch la culture est celle du bonus, fusse en pratiquant un « junk marketing » qui s'apparente aux recettes des cuisinistes marrons ou des vendeurs d'immobilier en time share.

Grâce à l'excellente plaidoirie de Maitre Israel Boutboul, au soutient de Tourmag et l'interpellation directe de Jean da Luz, M Wasteels a montré qu'il a du coeur et mis la main à la poche. Cela ne résout pas comme par enchantement l'ensemble des problèmes, mais cela donne une chance que la restructuration nécessaire se fasse en douceur.

cordialement

10.Posté par Tout se sait un jour ou l'autre..... le 07/11/2008 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il parait qu'il fait bon investir à Dubai...Mr Wasteels Laurent pourrait peut-être nous faire partager ses experiences non???
On aura des entrées gratuites au parc d'attractions????

A bon entendeur...on se demande encore où est passé l'argent gagné dans les agences Wasteels???
Et juste pour rebondir sur les propos de Mr Selinger....Mr Wasteels n'a pas de coeur....non....il a juste été forcé par le Tribunal et Maitre Boutboul à verser les salaires...il n'a rien d'un Bon Samaritain, ne rêvez pas...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com