TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading






E-commerce : comment s'y retrouver dans la jungle des solutions de paiement ?

Le marché des solutions de paiement s'étoffe


Rédigé par Anthony Guidoux le Mardi 28 Octobre 2014

À vos marques, prêts, payez ! Si vous souhaitez lancer votre commerce, qu’il soit en ligne, dans une boutique physique ou bien les deux, vous allez très vite devoir choisir entre les différentes solutions technologiques de paiement. En effet, le paiement est devenu au fil du temps un réel enjeu business pour les commerces, tant il peut devenir un facteur de croissance puissant s’il est bien pensé. À l’inverse, il peut se transformer en un frein important s’il est négligé... Entres solutions de paiement en ligne pour l’e-commerce, social payment, paiement mobile, comment s’y retrouver ? La rédaction d’i-tourisme a décidé de vous donner quelques clés pour appréhender ce marché en pleine mutation.



Entres solutions de paiement en ligne pour l’e-commerce, social payment, paiement mobile, comment s’y retrouver ? © teneresa - Fotolia.com
Entres solutions de paiement en ligne pour l’e-commerce, social payment, paiement mobile, comment s’y retrouver ? © teneresa - Fotolia.com
Payer par chèque ou par espèces ne serait-il pas bientôt plus qu’un simple souvenir dans la tête des consommateurs ?

À en juger par les profondes mutations que subit le marché des moyens de paiement, on est en droit de se le demander.

Les commerçants se voient aujourd’hui proposer de nombreuses solutions technologiques qui leur permettent d’encaisser les règlements de leurs clients.

Et qu’ils soient pure-players de l’e-commerce, boutiques physiques de proximité, voire prestataires de services, ils auraient tort de les laisser de côté, tant leur utilisation représente un levier de valeur important pour leur business.

« Nous assistons aujourd’hui à la multiplication des moyens de paiement et à la multiplication des canaux », développe Didier Brouat, directeur de Payline, solution de paiement sécurisée sur internet.

« Le consommateur est devenu cross-canal, il cherche à la fois un paiement de proximité, de la vente en ligne, accessible depuis un ordinateur fixe, mobile, portable, ou encore depuis un mobile ou une tablette… C’est un vrai défi à relever pour les commerçants. »

Un secteur en plein mouvement

Face à ce nouveau consommateur multicanal et multi-devices, le commerce doit s’adapter.

Et de nouvelles solutions émergent, offrant aux marchands pléthore de choix, et l’occasion certaine de se différencier de leurs concurrents.

D’autant que de nombreuses start-ups proposent déjà des technologies plus innovantes et créatrices de valeur.

C’est par exemple le cas de Buybox, qui propose une solution de paiement communautaire (voir encadré).

Marc Guedj en est le CEO. En bon observateur du marché, il note : « Sur le marché des solutions de paiement, c’est l’effervescence. Le m-paiement est en plein essor. Sur le marché du paiement en ligne, Paypal est clairement dominant.

D’un autre côté, la carte bancaire est toujours le moyen privilégié des consommateurs.

L’enjeu pour un petit commerçant, en ligne ou pas, est donc d’y comprendre quelque chose et de faire le tri dans cette jungle de solutions pour répondre à la problématique la plus importante : acquérir des clients ! »

Des enjeux forts pour la vente

En effet, les enjeux business sont forts autour de la mise en place de solutions de paiement.

D’autant plus dans l’e-commerce, où les pure players se font une concurrence de tous les diables.

Côté vendeur, les solutions de paiement en ligne comportent en effet de nombreux avantages :

- elles favorisent les ventes : rapide et simple pour l’internaute, le paiement en ligne facilite l’acte d’achat, notamment lorsqu’il s’agit d’achat ‘’impulsif’’,

- le paiement en ligne allège la logistique (traitement du courrier, réception et dépôt des chèques…) et vous fait ainsi gagner du temps,

- les solutions les plus innovantes (notamment dans le cas du paiement mobile) améliorent l’image du commerçant qui devient ‘’à la pointe de la technologie’’,

- la plupart des solutions technologiques actuelles offrent au professionnel une simplicité et une flexibilité d’utilisation appréciable face aux chemins tortueux des contrats bancaires.

Aujourd’hui, si le paiement en ligne s’impose comme un standard pour tout site d’e-commerce, il semble important de souligner à quel point les solutions de paiement peuvent créer de la valeur pour le commerce en général.

Les frontières entre achat en boutique ou achat sur internet se sont considérablement estompées.

Le m-paiement, nouvel atout des boutiques physiques

L’arrivée du smartphone et de la tablette a davantage resserré les liens entre e-commerce et boutiques physiques qui, loin de se faire la guerre, représentent deux canaux complémentaires.

La mobilité a rendu possible l’accès aux comparatifs de prix, à l’opinion du web sur tel ou tel produit, l’avis des membres de son réseau social, directement dans le magasin physique.

Et le smartphone permet non seulement de choisir mais aussi être utilisé comme moyen de paiement dans le magasin du petit commerçant.

Google l’avait déjà compris en 2011 en lançant Google Wallet. Des sociétés comme Flash’N’Pay permettent aujourd’hui au consommateur de s’appuyer sur le scan d’un QR Code pour effectuer son achat en magasin.

Quand un consommateur veut acheter des biens depuis une application marchande ou un site d’e-commerce mobile, il peut également passer par la solution de paiement Buyster.

Les innovations ne manquent pas.

L’application mobile Lydia est de celles-là. Cette appli fusionne la carte bancaire du consommateur et son mobile. Toutes ses cartes bancaires, cartes de fidélité, reçus de paiement sont désormais accessibles depuis son mobile.

Cyril Chiche, co-fondateur de l’entreprise, explique : « Nous transformons tous les smartphones en terminaux d’encaissement, pour que chacun, du particulier aux plus grandes chaînes de magasins, puisse encaisser les paiements par carte, simplement, économiquement et en toute sécurité.

La tarification est simple : 0.9 % maximum par encaissement.

Et le commerçant peut également avoir accès aux outils d’analyse, de communication et de promotion des plus grandes entreprises grâce à nos programmes de fidélité automatisé, de communication géolocalisée, ou d’offres hyper-ciblées. »


L’application comptent plus de 10 000 comptes utilisateurs et 1000 professionnels environ leur font confiance, parmi lesquels des auto-entrepreneurs, professions libérales ou simplement petits commerçants.

Autant dire que Lydia a un bel avenir devant elle ! Et que le marché des solutions de paiement à l’attention des commerçants ne semble pas cesser de s’étoffer…

Paiement en ligne : quelles commissions ?

Le site créer-entreprise.com a mis en place un comparateur des solutions de paiement en ligne, ainsi qu’un module de calcul des frais et commissions pour chacun d’entre eux.

Plus d’informations sur www.creer-entreprise.com

Voici un extrait de ce que l’on y trouve sur les solutions sans VAD (Vente à Distance) :
Solution de paiement en ligne	Commission par transaction *selon l’activité et le chiffre d’affaires
Solution de paiement en ligne Commission par transaction *selon l’activité et le chiffre d’affaires

Buybox propose le paiement à plusieurs

Alors que dans la vie réelle il est d'usage de payer avec plusieurs cartes ou moyens de paiement (pour "partager l'addition" par exemple), l’internaute est souvent bloqué lors de son achat en ligne.

Et les ventes sont alors perdues pour l’e-marchand.

Pour répondre à cette problématique, la société BuyBox développe des solutions de Social Payment¹ permettant aux e-commerçants de passer du paiement électronique au paiement communautaire.

BuyBox offre une dimension communautaire à l’acte d’achat et propose proposer à ses clients un service de ‘’paiement multicartes’’.

Selon Guillaume Rostand, directeur marketing de Splendia, « le social paiement pourrait devenir un mode de consommation normal». Le site de réservation en ligne d'hôtels de luxe avait d'ailleurs choisi la solution de social payment de BuyBox pour renforcer son offre e-commerce.

Celui-ci facilite le règlement des paniers élevés et le partage du coût entre plusieurs acheteurs. L’intérêt est de ne pas bloquer la vente, de booster le panier moyen du consommateur et de fidéliser les clients.

À travers le Social Payment, l’e-commerçant travaille également sa notoriété.

L’offre ‘’Small Business’’ de Buybox est accessible à 24,90€ par mois.

¹ Le Social Payment cumule les avantages du social commerce et du paiement en ligne

Payplug, le paiement en ligne pour les petites entreprises

Partis du constat que les petites entreprises ne disposaient d'aucun outil simple pour se faire payer en ligne, Antoine Grimaud et Camille Tyan, ancien de chez Google, ont créé Payplug en 2011.

Pas de frais fixes, pas de contrat monétique ou contrat de vente à distance (VAD) !

En une minute les marchands - des freelances aux e-marchands, en passant par les auto-entrepreneurs ou les associations - peuvent se créer un compte grâce auquel ils accepteront les paiements par carte bancaire.

Dans le secteur du tourisme, la solution s’adapte parfaitement aux petites structures d’hébergement comme les chambres d’hôte mais également aux prestataires d’activités de loisirs.

« Un moyen simple, rapide et ludique pour payer ! »

Natéo est un petit commerce de restauration rapide situé à Paris dans le 2ème arrondissement.

Créée en février 2012, la société propose à ses clients des produits frais haut de gamme, et leur offre la possibilité de payer grâce au système de la start-up Lydia.

Un plus pour cette petite enseigne dynamique. Jean-François, le gérant, témoigne.

« Nous utilisons le système de paiement de Lydia depuis juillet dernier. Nous étions intéressés par les nouvelles technologies, et nous cherchions un autre moyen de paiement à mettre à disposition de nos clients.

Au Japon, ils utilisent déjà depuis longtemps le mobile comme un moyen de paiement, alors qu’en France on est assez méfiants vis-à-vis de ces technologies.

En réalité, c’est un bénéfice pour un petit commerce ! D’abord, cela permet d’offrir aux consommateurs un moyen de paiement différenciant.

C’est une alternative qui est appréciée par les clients. Et surtout, c’est un moyen simple, rapide, pratique et ludique pour payer !


Concrètement, j’ai quatre clients qui utilisent Lydia au quotidien pour me régler. Globalement, l’implantation de cette technologie est encore à l’état d’embryon chez nous, mais le retour des consommateurs est bon. Ils sont plutôt contents.

Et pour nous, c’est un moyen de ne pas utiliser de Terminal de Paiement Electronique (TPE). »

Lu 6239 fois

Notez


1.Posté par Marion le 28/10/2014 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour, il ne manque que Payname sur ce super article :) A votre disposition pour en discuter et vous aider à tester au besoin.

2.Posté par christophe le 28/10/2014 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Buyster n'existe plus! Beaucoup de solutions présentées marginales.

3.Posté par Séraphina le 29/10/2014 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Votre liste des solutions de paiement est de 2008. L'univers du paiement entre temps à beaucoup évolué: nouveaux acteurs, les taux commissions ont évolué...
Pour simple exemple: PayZen n'est pas dans la liste alors que c'est la plateforme du groupe Lyra Network gère plus de 25000 sites e-commerce et Buyster n'existe plus depuis plusieurs mois.
Dommage car l'article était prometteur...

4.Posté par Etienne le 29/10/2014 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaque solution a ses avantages, avec Multisafepay, l'un des leaders du paiement en ligne aux Pays Bas, nos clients peuvent agir sur leur taux de transformation grâce à nos outils de relance automatique des paniers abandonnés, et nous sommes en partenariat avec les solutions en ligne de paiement leaders à travers l'Europe, notamment en Allemagne (Sofort et GiroPay), en Belgique (MisterCash) et aux Pays Bas (iDEAL) où le paiement par Carte Bancaire ou PayPal restent minoritaires par rapport à des solutions locales. Autant dire que nos solutions s'adaptent au Ecommerce et encore plus à l'Etourisme !

5.Posté par Sam le 03/11/2014 18:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il manque les solutions pour MarketPlace ou pour tout emarchants qui encaissent pour le compte de tiers tels que lemonway mangopay hipay Smoney et j''ai été très surprise de voir buyster qui n''existe plus

6.Posté par Bertrand le 05/11/2014 00:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et Paybox qui est un acteur majeur avec un solide expertise des besoins particuliers du secteur voyages www.paybox.com

7.Posté par Dubois de Montreynaud le 01/12/2014 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant d'arriver à des solutions techniques d'automatisation dans des entrepôts dédiés, la plupart des e-commerçants ont juste un magasin ou un lieu de stockage réduit. Pour autant sur le web ou en magasin, l'activité augmente en cette période de fête. Pour rester efficace il faut gagner du temps sur les tâches sans valeur ajoutée comme par exemple l’édition des étiquettes à coller sur les colis. Les transferts automatisés de données vers les logiciels d’étiquetages, les solutions d'impression avec étiquettes détachables ou la génération d'étiquettes directement depuis le tableau de bord e-commerce des marchands sont des solutions très efficaces pour optimiser la logistique des e-commerçants. Ne pas faire d'erreur et gagner du temps, une vraie motivation pour les e-commerçants même si pour les petits volumes, le e-commerçant devra toujours porter ses colis chez le transporteur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33









Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com