TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Emploi tourisme : quels sont les profils et les postes les plus recherchés ?

Interview de Carole Betito, responsable du cabinet de recrutement MS Group


Rédigé par Andréa HAUG le Mardi 24 Mai 2016

Cette année, nombre d'entreprises du tourisme recherchent des conseillers voyages sur mesure, des spécialistes du marketing digital ou encore des billettistes affaires. Entretien avec Carole Betito, directrice de l’agence MS Group, cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers du tourisme et du tertiaire, sur les tendances actuelles en matière d'offre et de demande.



C.Betito : "Il est vrai que la profession s'automatise pour certaines fonctions, mais l'humain reste essentiel pour cibler les besoins et pour rassurer le client. Et c'est pour cela qu'il faut une vraie campagne de valorisation de cette profession" - DR
C.Betito : "Il est vrai que la profession s'automatise pour certaines fonctions, mais l'humain reste essentiel pour cibler les besoins et pour rassurer le client. Et c'est pour cela qu'il faut une vraie campagne de valorisation de cette profession" - DR
TourMaG.com - Quels sont les besoins de vos clients du secteur touristique ?

Carole Betito :
Notre clientèle, composée de grands comptes à forte notoriété, est exigeante : elle recherche du personnel qui a des valeurs, qui offre un service de qualité.

Elle est donc très axée sur la personnalité des candidats et sur leur savoir-être.

Pour ces entreprises, l'intérêt de tels profils est de bénéficier des services de professionnels qui savent travailler en dehors de leur cœur de métier.

Pour des postes techniques, elles recherchent moins des profils spécialisés que des généralistes qu'elles forment en interne, pour du service client, par exemple.

Ce n'est pas vrai pour les cadres, comme les chefs de projet, les chargés de congrès, etc., où il y a des postes à pourvoir, mais les candidats sont là.

Carole Betito, directrice de l’agence MS Group depuis 1985 et qui permet à une soixantaine d'entreprises du tourisme et du tertiaire d'employer environ 80 intérimaires à plein temps par mois - DR : MS Group
Carole Betito, directrice de l’agence MS Group depuis 1985 et qui permet à une soixantaine d'entreprises du tourisme et du tertiaire d'employer environ 80 intérimaires à plein temps par mois - DR : MS Group
TourMaG.com - Quelle est la plus forte de vos demandes ?

Carole Betito :
Le métier le plus en tension actuellement est sans nul doute celui de billettiste affaires. Il y a une grosse pénurie.

Depuis le début d'année, trois ou quatre fois par jour, je suis contactée pour ce type de profil, mais je n'ai rien à proposer.

L'une des raisons est l'image ternie de cette profession, qui fait fuir les seniors et rebutent les juniors.

J'entends souvent que cela paye mal, que le travail est de plus en plus automatisé et qu'il vaut mieux changer de voie ou l'éviter.

Il est vrai que la profession s'automatise pour certaines fonctions, mais l'humain reste essentiel pour cibler les besoins et pour rassurer le client. Et c'est pour cela qu'il faut une vraie campagne de valorisation de cette profession.

Pour montrer l'importance du goût du service et du conseil personnalisé au client et expliquer que d'autres compétences peuvent s'ajouter et diversifier le métier.

Comme la population de billettistes affaires est vieillissante, il faut séduire les nouvelles générations qui ont des attentes différentes de précédentes.

Face à la demande, j'essaie justement d'orienter mes clients vers des juniors, au départ moins coûteux que leurs aînés, et qui ont des capacités à monter en puissance et à répondre à des fonctions connexes.

L'idée est que les entreprises les acceptent et les forment en interne sur un à deux mois, pour voir les résultats. Malheureusement, les candidats restent encore trop rares pour répondre à tous les postes vacants. Et avec les grèves actuelles et l'approche de l'été, les entreprises sont un peu en panique.

TourMaG.com - Y a-t-il d'autres raisons qui expliquent cette tendance ?

Carole Betito :
Oui, il y a aussi la conjoncture : le métier est en berne depuis fin 2015.

De grandes entreprises se sont séparées de gros clients et il s'en est suivi de nombreux licenciements et ruptures de contrat pour ces postes. Les remplacements n'ont pas suivi ou alors de la mauvaise façon.

D'autres entreprises de moindre envergure ont récupéré ces marchés et ce sont elles qui me contactent actuellement. Comme elles ne peuvent ou ne veulent pas payer des experts du conseil en voyage à leur juste mesure, il arrive que le personnel moins expérimenté n'offre pas la qualité de service espérée et que les clients aillent voir ailleurs.

De leur côté, parce qu'ils ne trouvent plus de travail, les seniors se reconvertissent, par dépit ou par choix, et tentent leur chance, notamment dans le tertiaire.

Certes, le secteur paye mieux, mais j'en vois régulièrement qui perdent un an à chercher du travail et qui finissent par revenir au tourisme.

TourMaG.com - Quels autres profils sont recherchés par les entreprises du tourisme ?

Carole Betito :
Nombre d'agents de vente, capables aussi de travailler en back-office, sont recherchés par les tour-opérateurs.

Autrement dit, des professionnels aux compétences transversales et qui ne sont pas uniquement formés à une fonction bien déterminée. C'est bien ce qui rend l'adéquation difficile entre employeurs et demandeurs d'emploi, surtout chez les jeunes diplômés.

Dans le tourisme haut de gamme, les conseillers voyages sur-mesure sont également prisés.

Les passionnés de ce tourisme de luxe se font de plus en plus rares, parce qu'ils représentent, entre autres, un budget conséquent pour les entreprises. Or, ces experts rapportent beaucoup de chiffre d'affaires...

Egalement en vogue sur le marché, les spécialistes du marketing digital ne sont pour autant pas souvent demandés dans notre cabinet de recrutement.

Les entreprises recourent beaucoup aux stagiaires ou aux apprentis en contrat d'alternance, pour des raisons économiques.

Je vois beaucoup de jeunes s'orienter dans cette voie professionnelle ultra-spécialisée alors qu'il existe finalement peu de travail. Pour moi, le marketing digital doit rester un bonus et ne pas occuper un poste à temps plein.

TourMaG.com - Tout métier confondu, quelle place occupe la jeune génération sur le marché de l'emploi ?

Carole Betito :
Globalement, il y a peu de juniors sur le secteur du tourisme. Les diplômés de masters très spécialisés sont certes là, mais au chômage.

Je suis très étonnée de voir qu'ils ne sont pas formés à des outils incontournables, comme Amadeus - certains n'en ont même jamais entendu parler...

Beaucoup cheminent seuls dans leur recherche d'emploi et grâce au bouche-à-oreille, ils démarrent leur carrière avec un CDD de vente, par exemple.

Puis ils atterrissent chez nous, forts d'une première expérience de travail et d'un véritable sens du service, et nous les accompagnons dans leur recrutement.

Cela dit, ils auraient gagné un temps précieux s'ils avaient été mieux orientés dans leur recherche d'emploi dès la fin de leur de formation.

Lu 12312 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com