TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





"Envoyé Spécial" Tunisie : "Que le grand public sache que le tourisme a toujours sa place chez nous..."

une délégation en visite à Paris ce mardi


Rédigé par Michèle SANI le Lundi 21 Janvier 2013

A l’initiative des deux fédérations professionnelles, celle des agences de voyages et celles des hôteliers, une importante délégation tunisienne arrive aujourd’hui à Paris. Avec eux, des représentants de l’ONTT avec à leur tête Habib Ammar directeur général. L'effet désastreux - un de plus - de la récente émission d'Envoyé Spécial " titrée sans la moindre interrogation "La Tunisie sous la menace salafiste" y est pour quelque chose… mais pas que !



Deux ans après la chute de Ben Ali et 15 mois après les élections populaires qui ont amené le parti religieux Ennhada au pouvoir le tourisme tunisien peine à retrouver ses chiffres « d’avant » sa révolution. /photo JDL
Deux ans après la chute de Ben Ali et 15 mois après les élections populaires qui ont amené le parti religieux Ennhada au pouvoir le tourisme tunisien peine à retrouver ses chiffres « d’avant » sa révolution. /photo JDL
"C'est un amalgame de plus que nous combattons.
Aujourd'hui la réalité du terrain n'a rien à voir avec les images d'archives projetées dans l'émission
" dit Habib Amma, directeur général du tourisme.

Il n'occulte pas pour autant les actions salafistes qui sont une tendance « très minoritaire ».

Tournée en grande partie à la fin de l’été 2012 et complétée par des images d’archive particulièrement violentes, cette émission « à charge » a provoqué un tollé de protestations chez les professionnels privés et publics du tourisme tunisien.

« C’est la première que le secteur privé prend l’initiative de venir faire le point de la situation du tourisme sur le marché français.

Nous allons rencontrer les tour-opérateurs qui programment la Tunisie et les présidents du CETO et du SNAV. Nous allons répondre aux questions des journalistes de la presse grand public et professionnelle dans le cadre d’une conférence que nous organisons jeudi matin.

Il faut que le grand public sache que le tourisme a toujours sa place en Tunisie
» déclare Mohamed Toumi président de la Fédération des Agences de voyages tunisiennes.

Une reconstruction lente et difficile

Deux ans après la chute de Ben Ali et 15 mois après les élections populaires qui ont amené le parti religieux Ennhada au pouvoir le tourisme tunisien peine à retrouver ses chiffres « d’avant » sa révolution.

A l’exception de certains marchés issus d’Europe de l’Est, les chiffres piétinent…

Vue des marchés émetteurs par le prisme des media, la Tunisie n’arrive pas à rétablir la confiance…

Et pourtant,

Divisé entre une minorité de religieux archaïques et une majorité progressiste et tolérante mais sans doute trop silencieuse, dirigé par un gouvernement de transition inexpérimenté le pays reste structuré.

Les institutions fonctionnent. La liberté de la presse et de la parole sont rétablies.


En dépit d’une situation économique dégradée et des mouvements sociaux aucun incident fâcheux, aucune exaction à l’encontre des visiteurs étrangers n’ont été signalés depuis le 14 janvier 2011.

Le pays se prépare à de nouvelles élections. Une opposition se structure, des alliances se mettent lentement en place pour des élections qui pourraient se dérouler en octobre prochain.

La France, le premier marché et de loin !

Janvier n’est pas un temps fort du tourisme tunisien. Néanmoins les chiffres parlent.

Ainsi, du 1er au 10 janvier 2013 la Tunisie a accueilli 9 465 touristes français, un chiffre en baisse de 22 % par rapport à la même période en 2012 (12 134).

Avec ce chiffre, la France démontre que, même en très basse saison, elle est bien le premier client du tourisme tunisien. Elle devance en effet l’Italie arrivée en deuxième position avec, seulement, 3 976 ressortissants.

Voici 2 ans, durant la première décade 2011, alors que les premières tensions révolutionnaires apparaissaient, 16 256 Français passaient des vacances en Tunisie.

En dépit des nombreuses actions de promotions organisées en 2012 par les professionnels du tourisme français et tunisiens, actions appuyés par l’Office du Tourisme de la Tunisie, la relance ne semble pas au rendez-vous de ce début d’année 2013.

En 2012, tous marchés confondus, la Tunisie a accueilli plus de 6 millions de touristes, un chiffre en progression de 22 % par rapport à 2011 mais encore en deçà de 14 % par rapport à 2010 année de tous les records.

«En 2012 la Russie progressait de + 33 %, l’Ukraine de + 66 %, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni sont en augmentation» déclare Neji Ben Othman le nouveau représentant de l’ONTT en France.

Quid du marché français. « En 2012 il progressait de 22 % par rapport à 2011 mais en dépit de ses 985 000 touristes il enregistrait une baisse de 29 % par rapport à 2010 ».

"Le Tunisien n'a pas changé"

Cet hiver, à l’exception de quelques hôtels du sud balnéaire (Djerba et Zarzis) qui développent, à l’instar de Sangho, Fram ou Marmara des formules « longue durée » pour les seniors, les hôtels tournent à vide.

Beaucoup ont préféré fermer. En décembre dernier, 156 étaient fermés sur un total de près de 800 à travers le pays.

« Les seniors ne se posent pas de questions. Ils sont confiants. Les clients du Sangho Zarzis sont des habitués fidèles. Ils font avec beaucoup de plaisir des excursions à Tataouine, à Ksar Ghilane, dans le grand sud

Ils connaissent le pays, les conditions d’accueil, les services, les personnels. Le bouche à oreille fonctionne bien
. » dit Marie Djemmali directrice de Tunisie Contact et de ses hôtels Sangho.

Ampli Travel, la marqué dédiée au tourisme tunisien au sein du groupe Transat réalise 70 % de son trafic sur Djerba, « la » destination porteuse du pays. En 2012, son trafic a progressé de 11 % par rapport à 2011. Il n’a pas rattrapé les chiffres de 2010 année de référence.

«Nous constatons comme un divorce entre la France et la Tunisie. Le lien historique n’est pas rétabli. Pourtant le Tunisien n’a pas changé. Il reste ouvert, accueillant. La sécurité est préservée. Il n’y a pas de crainte à avoir » affirme Sam Zribi directeur du TO.

«Nous avons réduit nos capacités et nous vendons ce que nous achetons » reconnaît Sam Zribi qui refuse d’entrée dans la spirale d’une Tunisie à bas coût. «Il n’est pas question d’augmenter le nombre de nuitées pour arriver à des recettes en baisse ».


Marmara tire son épingle du jeu

La mévente des circuits est aussi relevé chez Marmara. Le «généraliste » de TUI France a cependant retrouvé dès 2012 les chiffres records de 2010 soit quelque 364 000 clients. (Ils étaient 329 000 en 2011).

Le TO espère faire plus et mieux en 2013. Il ajoute une unité à ses clubs avec le Palm Beach de Hammamet.

« En 2012 nous avons battu tous les records en nombre de clients. Alors que beaucoup de nos confrères se décourageaient, réduisaient leur voilure ou se retiraient nous sommes restés, nous avons maintenu nos capacités. Nous y avons toujours cru.

La proximité, la francophonie, les plages, font de la Tunisie le meilleur mix sur le marché français. Elle n’a pas d’équivalent en moyen-courrier
».

Sébastien Boucher directeur Marketing de TUI France développe une logique positive. La crise a donné à Marmara l’opportunité de développer sa part de marché sur la Tunisie. Elle aurait atteint les 40 % en 2012.

Il reconnaît que la gestion des capacités hôtelières et surtout aériennes dans un marché en crise impacté par des consommateurs frileux se décidant en dernière minute n’est pas de tout repos. « Une énorme pression ! ».

Un premier indicateur donne au TO l’occasion de conforter sa logique positive : les « Promos 1ères minutes » du contingent Tunisie sont d’ores et déjà toutes vendues. (Chiffre non communiqué).

L'effet dévastateur de l'attentat à l'Ambassade US

Sur une autre échelle Raouf Ben Slimane le patron de Thalasso N°1 était en 2012 sur une courbe confortablement ascendante. Il aurait atteint, dit-il, ses chiffres records de 2010 soit 80 000 clients sans le catastrophique épisode de l’Ambassade Américaine du 15 septembre dernier.

« Nous avions enregistré une belle accélération durant l’été 2012. Nous avions pratiquement atteint la barre des 50 000 clients. Cette accélération s’est arrêtée net avec l’attentat de l’Ambassade des Etats-Unis à Tunis qui a eu un effet dévastateur. Plus une vente durant les semaines qui ont suivi»

En dépit de tous les amalgames il veut rester optimiste. « Je mise sur une reprise dès le mois d’avril avec une accélération sur l’été à cette condition : que l’image de notre beau pays ne soit pas entachée par les actions de groupuscules extrémistes ».


Lu 5535 fois

Notez


1.Posté par Touriste le 22/01/2013 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas la 1ère émission du genre ! Ce n'est pas votre action ni votre publicité qui fera revenir les français ! sachez une fois pour toute que les français n'aiment pas les islamistes !!!

Que dire quand les utilisateurs du métro étaient entrain de lire un article en 1ère page concernant les émeutes à Djerba avec 40 policiers blessés ! et qu'ils voient de grandes affiches de publicité sur la Tunisie dans les stations du métro !!!

On dit aux touristes qui arrivent en Tunisie de ne pas sortir la nuit !!! ça veut tout dire !!!

Stabiliser et sécuriser le pays d'abord , et ce n'est que les médias qui feront revenir les français en Tunisie ! Ne perdez pas l'argent des tunisiens en publicité !!!

Ne dites pas de mensonges comme dans cet article !!! vous n'êtes plus crédible France2 oui !!!

2.Posté par Franck le 22/01/2013 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et ’incendie du tombeau du saint protecteur de Sidi Bou Saïd, le célèbre village de la banlieue nord de Tunis par les salafistes qui mènent une campagne contre l’islam maraboutique, qu’ils considèrent comme une déviation superstitieuse de l’islam, c'est quoi ?
Une manifestation d'amour ?

3.Posté par mark75 le 22/01/2013 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut être lucide : la Tunisie c'est fini ! (définitivement fini)

Hôtellerie calamiteuse
Image de la destination désastreuse
Ambiance anxiogene dans le pays mais aussi dans la région ( Algérie, Libye, pas beaucoup plus loin : Egypte, Mali, Mauritanie ... et dans qq temps Maroc )

Reste les clients russes, polonais ,ukainien ou du 9-3 (france) : attirés UNIQUEMENT par les prix !
mais cette clientèle" low cost " est un véritable répulsif pour client " produit moyenne gamme" ! !

4.Posté par Franck le 22/01/2013 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Tunisiens ont voulu mettre les Islamistes au pouvoir ? Tant mieux pour eux. Libre à moi de ne pas approuver ce choix et de le manifester en allant dépenser mon budget vacances ailleurs. Ce choix, je le constate, nombre de gens autour de moi l'ont fait aussi.

5.Posté par Claudine R. le 22/01/2013 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour. Je me permets d'exprimer mon désaccord total sur les commentaires ci-dessus.
NON, la Tunisie n'est pas "finie".
NON, l'hôtellerie n'y est pas "calamiteuse".
NON, la clientèle n'est pas "Low Cost" ni un "répulsif" (!!!) pour des clients "produit moyenne gamme".
Je passe 1 ou 2 semaines en Tunisie depuis 10 ans (à Zarzis, Hammamet ou Djerba).
Mon dernier séjour = la première semaine de Septembre 2012.
Et j'ai retrouvé EXACTEMENT le même accueil chaleureux, la même qualité de nourriture, les mêmes attentions de la part de tout le personnel, dans un hôtel où j'ai déjà séjourné précédemment.
Et j'y ai rencontré des personnes "de qualité", aux revenus "moyenne gamme", avec lesquels j'ai passé de très bons moments = ET NOUS SOMMES CONVENUS DE NOUS RETROUVER EN TUNISIE CETTTE ANNEE (2013) pour une nouvelle semaine de bonheur.
ALORS S'IL VOUS PLAIT = "N'ENTERREZ" PAS LA TUNISIE qui fait beaucoup d'efforts pour nous recevoir très chaleureusement. Et QUI A BESOIN DE NOUS pour faire vivre tous ceux et celles qui travaillent dans le secteur ESSENTIEL de l'économie Tunisienne = le tourisme. MERCI.

6.Posté par Hakim TOUNSI le 22/01/2013 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Mark75, vous êtes pessimiste de naissance, de mauvaise fois ou vous ne connaissez pas la Tunisie ? Sachez qu’en mettant un minimum de budget on peut encore et toujours passer des vacances de rêves en toute sécurité en Tunisie loin des tiraillements politiques et des positions diffamatoires partisanes telle que la vôtre. Chez AUTHENTIQUE nous faisons voyager tous les jours des dizaines de personnes qui rentrent en majorité enchantées de leurs séjours. Nous avons un très fort taux de revenants avec même des dizaines de personnes qui ont refusé de rentrer en France en pleine révolution tunisienne malgré nos propositions de prise en charge totale pour leur retour.
Cher Monsieur Mark75, vos allégations péjoratives envers vos compatriotes du 9-3 ainsi que les russes, les polonais et les ukrainiens n’engagent que vous et ne vous font pas honneur !
Par ailleurs, la Tunisie est loin d'être finie comme vous dites. Les tunisiens ont investi massivement depuis 1956 dans une valeur sure qui a fait ses preuves et qui est l'Education. Le peuple tunisien est en grande majorité aujourd'hui instruit et capable de gommer rapidement les effets pervers de la révolution et bien gérer le vide politique post révolutionnaire.

www.otentic.com

7.Posté par ponset le 23/01/2013 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que font ces gens sur un média pro ?
comment Tourmag peut-il accepter des commentaires de personnes qui non seulement n'ont rien à voir avec notre métier mais qui plus est sont à la limite de la xénophobie (mark 75 post 3)

8.Posté par Jacqueline Fairni le 20/02/2013 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonsoir, après le rapt du Cameroun, il faut que les tunisiens ouvrent les yeux, à Zarzis par exemple, proche de la Lybie, comment ne pas envisager le risque de prise d'otages ? Non la qualité de l'hotellerie n'est plus ce qu'on attend, les lybiennes habillées dans les piscines, où est la qualité sanitaire ? je préfère donner mes euros à des pays non islamistes où ma sécurité est assurée, la Tunisie a choisi et bien qu'elle en supporte les conséquences, elle n'aura pas les devises qu'elle convoite, courage à ceux qui vont dans le Sud, ils risquent de finir comme des otages au Cameroun, on verra bien qui aura raison, la Tunisie c'est fini pour les occidentaux de l'ouest, nous laissons la place avec plaisir aux ukrainiens etc, bon courage aux français inconscients.

9.Posté par DAN le 14/03/2013 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis parfaitement d'accord avec Mark75, c était déjà réputé "been" avant 2010 mais maintenant seulement Fram va réussir à remplir son bus !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com