TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Espace : pas facile de s’envoyer en l’air


Rédigé par Herve Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Jeudi 5 Janvier 2006

Richard Branson, le très médiatique patron de Virgin, a annoncé en décembre la construction du premier aéroport spatial au Nouveau Mexique. 225 millions de dollars y seront consacrés. Mais pour le gouvernement américain, espace ne rime pas avec liberté. Et alors que le premier voyage n’est prévu qu’en 2010, la FAA a déjà sorti un règlement encadrant le tourisme spatial.



Le prix du vol sur Virgin Galactic est fixé à 200.000 dollars.
Le prix du vol sur Virgin Galactic est fixé à 200.000 dollars.
Qui n’a jamais rêvé, pour quelques minutes seulement, de contempler notre bonne vieille terre depuis l’espace sans être un astronaute confirmé. Impossible me direz vous. Du moins, pas avant…une dizaine d’années ? Pour le très médiatique patron de Virgin, ce sera possible dans 4 ans.

En partenariat avec Space Ship One – qui a conçu le premier vaisseau spatial privé habité – Richard Branson, fondateur de Virgin Galactic, va consacrer 225 millions de dollars à la construction du premier centre de tourisme spatial,

Celui-ci sera construit au Nouveau Mexique et devrait être inauguré en 2010. On y trouvera 5 vaisseaux spatiaux Space Ship Two capables d'emporter cinq passagers. Pour le tourisme de masse faudra attendre 2 100 ?

Car, comme on peut l’imaginer, ce ne sera pas donné. Le prix du vol sur Virgin Galactic est fixé à 200.000 dollars. On vous demandera quand même un ‘’petit’’ acompte de 10 % à la commande. Le billet sera-t-il commissionné ?

Mais comparé aux tarifs russes, ceux de Virgin Galactic font figure de low cost. Ainsi, les techniciens de la Cité de l'espace à Baïkonour vous satelliseront sur un vaisseau Soyouz, mais le ticket sera au tarif unique de 20 millions de dollars...Vaut mieux pas le rater.

Espace...pas pour tous

Pour que la France, pardon, l’Europe soit présente sur le créneau, on pourrait proposer la Guyane et Kourou. Il suffirait pour ça de bidouiller Ariane en l’équipant d’un habitacle pouvant recevoir quelques passagers. Mais pour l’instant, on ne peut vendre que des allers simples, c’est embêtant.

Pour le retour, on pourrait demander aux russes d’utiliser leur vol, mais celui-ci devra partir à vide. Faudra bien gérer les ‘’empty’’ de la chaîne. Au prix du billet, vaut mieux ne pas se planter.

Au final, on pourrait faire un combiné Guyane – Saint Petersbourg avec extension 3 jours dans l’espace. Une nouvelle opportunité pour les voyagistes. Ce ne serait plus du haut de gamme mais du très très ‘’haut’’ de gamme.

Mais attention, l’espace c’est comme le ciel (c’est juste un peu plus grand) et le ciel, on n’y va pas comme ça depuis la terre. Alors l’espace…

Car, l'administration américaine commence à s’inquiéter de cette nouvelle pratique qui échappe à toute forme de réglementation. Ah bon, on pensait qu’il y aurait pu y avoir des terroristes dans l’espace.

120 pages de règlement

Assurant qu’il s’agit avant tout de s'assurer de la qualité des prestations et de la sécurité des touristes, le gouvernement américain, via la FAA (la DGAC américaine), vient de fixer dans un document de 120 pages, les conditions visant à apporter un cadre légal et à réglementer le tourisme spatial.

Le texte prévoit notamment que les pilotes soit munis d'un certificat de pilote de la RAA, que les passagers devront présenter un certificat médical daté de moins d'un an et suivre un entraînement, avec présentation des procédures d'urgence et d'évacuation.

Les compagnies devront également communiquer clairement et avec transparence, informer des risques encourus et faire signer à leurs passagers un consentement écrit.

Enfin, l'usage de technologies ayant posé problème et entraîné un accident mortel de par le passé sera interdit… à partir de 2012. Les compagnies aériennes pourraient bien s'inspirer du document, tout comme le parlement européen à Bruxelles.

A quand la première liste noire des fusées poubelles ?

Lu 4496 fois
Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com