TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading






Espagne : les "Paradores", une histoire vieille de plus d’un siècle

10 000 chambres pour un total de 94 établissements


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Mercredi 18 Novembre 2015

En vieil espagnol, « parador » désigne un logement pour voyageur respectable. Pour cette raison, sans doute, ce nom a été choisi, en 1928, pour lancer une structure hôtelière d’état. Aujourd’hui, il existe une centaine de paradors - avec plus de 10 000 places - en Espagne. Ils sont souvent situés dans d’anciens châteaux, couvents, monastères. Vastes, ils accueillent particuliers et groupes.



Aujourd'hui, les "Paradores de Turismo" offrent 10 000 chambres pour un total de 94 établissements. Ici, celui d'Avila - DR : J.-P.C.
Aujourd'hui, les "Paradores de Turismo" offrent 10 000 chambres pour un total de 94 établissements. Ici, celui d'Avila - DR : J.-P.C.
En 1910, le gouvernement espagnol charge le Marquis de la Vega-Inclán de créer une structure hôtelière - inexistante à l’époque - pour héberger les excursionnistes et les voyageurs tout en améliorant l’image du pays.

Deux décennies seront nécessaires pour franchir les obstacles administratifs, politiques, financiers notamment.

Et ce n’est qu’en 1928 que le roi Alphonse XIII inaugure le « Parador de Turismo » dans la Sierra de Gredos. Le premier parador est né et, avec lui, le « Comité Parador et auberges du Royaume ».

Le succès rencontré par ce premier hôtel ouvre une course aux inaugurations, boostées par l’arrivée de l’exposition ibéro-américaine.

Au fil du temps, le réseau parador s’est étendu dans tout le pays, en même temps que le développement des infrastructures (routes, chemin de fer, aéroports et ports) jusqu’à ce que la Guerre Civile mette un sérieux bémol à cette progression et à celle du tourisme naissant.

Certaines infrastructures du réseau ont été sérieusement endommagées ou utilisées comme hôpitaux.

Le boum des années 60

Le conflit terminé, l’idée refait surface et connaît un nouvel essor avec la restauration et la réouverture des paradors existants.

Avec le boum touristique des années 60, le réseau double le nombre de ses établissements.

Vingt ans après, dans les années 1980, des hôtels de la chaîne Empresa Nacional de Turismo (Entursa) rejoignent le groupe.

Parmi eux, des établissements aussi prestigieux que l’Hostal de los Reyes Católicos (Santiago de Compostela), l’Hostal de San Marcos (León) et l’Hotel La Muralla (Ceuta).

C’est en 1991 que la société anonyme « Paradores de Turismo de España, S.A. », appartenant à l’État, est constituée.

Trois catégories d’établissements

Intérieur d'une chambre, parador de Alcala de Henares - DR : J.-P.C.
Intérieur d'une chambre, parador de Alcala de Henares - DR : J.-P.C.
Aujourd’hui, « Paradores de Turismo » offre 10 000 chambres pour un total de 94 établissements, contre 30 en 1928 à l’ouverture du premier hôtel.

Ils sont répartis de la manière suivante :

- Esentia, pour les Paradores situés dans des édifices monumentaux d’une grande valeur historique et architecturale.

- Civia, pour ceux situés dans des édifices historiques ou modernes, d’une grande fonctionnalité, situés dans le centre ou à l’extérieur de centres urbains.

- Naturia, pour les Paradores situés dans des édifices historiques ou modernes, fusionnés avec l’environnement et placés dans des sites singuliers de montagne nature ou sur des zones côtières particulières.

Une nouvelle offre de restauration

Pour que le service soit complet, tant pour les groupes que les particuliers, les Paradors proposent un service de restauration qui occupe une place aussi importante que l’hôtellerie.

En 2014, 1,9 million de repas, ont été servis.

Le réseau dispose de trois types de restauration : Tamizia, Marmitia et Especia.

Les Tamizia possèdent deux variantes : Enxebres (restaurants de cuisine traditionnelle galicienne avec une présentation mise à jour) et Espacios Gastronómicos, dans des emplacements différents du restaurant du Parador et des propositions plus informelles telles que des tapas, des boissons et des repas complets.

La cuisine régionale sera l’affaire des Marmitia. On y servira des spécialités locales, où le rôle principal sera tenu par les produits de chaque endroit.

De leur côté, les Especia sont pensés pour un public gourmet.

De quoi satisfaire tous les goûts et varier les plaisirs. On peut changer chaque jour, à proximité les uns des autres, les paradors ne sont jamais à plus d’une journée de voiture l’un de l’autre.
Vue extérieure du parador de Alcala - DR : J.-P.C.
Vue extérieure du parador de Alcala - DR : J.-P.C.

Renseignements : www.parador.es - tel : (34) 91 516 67 25

Lu 3259 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92








Dernière heure










 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com