Loading


Eté 2012 en Paca : un retour en force des clientèles du Benelux et des États-Unis

La fréquentation touristique estivale semblable à celle de 2010


Les touristes ont été moins nombreux à venir en Paca cet été, comparé à l'année dernière. Pourtant la région a été relativement épargnée par une météo clémente et des clientèles qui l'ont préférée à d'autres régions de France. Présenté ce jeudi 30 août par le CRT Paca, un premier bilan permet de dégager les grandes tendances estivales pour la région.



Réunis à la Maison de la Région à Marseille, de g. à dr : Jean-Pierre Serra, pdt du CDT du Var, Alain Gumiel, pdt du CRT Riviera Côte d'Azur, Michel Fuillet, pdt ADT Vaucluse et Pierre Meffre, président du CRT Paca - DR : A.B.
Réunis à la Maison de la Région à Marseille, de g. à dr : Jean-Pierre Serra, pdt du CDT du Var, Alain Gumiel, pdt du CRT Riviera Côte d'Azur, Michel Fuillet, pdt ADT Vaucluse et Pierre Meffre, président du CRT Paca - DR : A.B.
La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a connu une fréquentation "stable" pour l'été 2012, pas aussi exceptionnelle qu'en 2011, mais atteignant un bon niveau, semblable à 2010.

Telle est la tendance qui ressort des sondages menés par les CDT/ADT auprès des professionnels du tourisme des différents départements de la région.

Présenté ce jeudi 30 août 2012 à la Maison de la Région à Marseille, le bilan souligne une première quinzaine de juillet difficile, comme partout ailleurs dans l'Hexagone, due notamment à la crise économique qui se ressent plus que l'an passé.

Une tendance qui "soulève des craintes pour les années à venir, précise Jean-Pierre Serra, président du CDT du Var, car il y a quelques années en arrière, cette période difficile concernait uniquement la première semaine de juillet. Et puis, elle s'est étendue à la première décade et couvre désormais la première quinzaine..."

Les Italiens et les Espagnols manquent à l'appel

Le cœur de saison est jugé satisfaisant, avec 88% d'avis positifs parmi les pros, malgré l'absence de ponts pour le 14 juillet et le 15 août.

D'une manière générale, les touristes ont été moins nombreux, beaucoup plus attentifs à leur budget, mais ils n'ont pas boudé la région, comme cela a été le cas ailleurs en France.

Un fait qu'ont tenu à souligner les différents présidents des CRT, CDT et ADT présents. "Dans ce contexte difficile, la région Paca a démontré qu'elle était une valeur sure, grâce à la météo, la qualité des hébergements proposés et la diversité de ses activités touristiques", a précisé Pierre Meffre, président du CRT Paca.

Concernant les différentes clientèles, la fréquentation des touristes français est stable par rapport à 2011, alors qu'au niveau européen, les Italiens et les Espagnols, touchés eux aussi par la crise, n'étaient pas au rendez-vous.

En revanche, la région Paca a pu compter sur la présence des visiteurs belges, hollandais et allemands. Mais aussi, sur le retour de la clientèle américaine.

Parmi les autres nationalités en croissance, figurent les Russes, les Brésiliens et les Asiatiques.

Un ciblage sur des micro-régions

Néanmoins, toutes les tendances ne sont pas jugées aussi satisfaisantes. Si les secteurs balnéaire et de montagne ont été prisés du fait de la météo "à la limite de la canicule" fin août, les attractions touristiques de l'arrière-pays ont perdu de leur fréquentation.

"Dans les Alpes de Haute-Provence, comme dans les autres départements de la région, des disparités géographiques ont été constatées, a indiqué le directeur de l'ADT. Ainsi, avec des budgets maîtrises car plus serrés qu'en 2011, les touristes ont ciblé leurs visites sur des valeurs sures : le lac de Serre-Ponçon, les Gorges du Verdon, la Provence, etc, au détriment de régions moins connues".

La stratégie commerciale a également joué un grand rôle dans l'hôtellerie-restauration cet été. Les professionnels qui ont joué la carte du meilleur rapport qualité/prix ont ainsi tiré leur épingle du jeu.

"Il n'y a pas de secret, précise Jean-Pierre Serra. Les touristes disposant d'un budget réduit, il suffisait de regarder les terrasses en bord de mer qui affichaient complet et celles qui étaient désertées".

Dernier point négatif souligné par le CRT : l'augmentation des locations "souterraines", proposées par les propriétaires sur leur résidence principale, parfois sur les deux mois d'été, à 1 200 euros la semaine.

Cette activité grandissante s'ajoute aux hébergements fournis par le tourisme affinitaire (famille, amis, etc), qui représente déjà 50% des nuitées en Paca.

Malgré ces derniers points, la bonne fréquentation touristique devrait se poursuivre en septembre, selon 72% des professionnels qui voient la fin de l'été de manière optimiste.

Tout comme la perspective de l'été 2013, avec le probable (?) passage du Tour de France de cyclisme par Marseille, Aix-en-Provence et/ou le Mont Ventoux pour les 100 ans de la Grande Boucle et les évènements prévus dans le cadre de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la Culture...

Rédigé par Anaïs BORIOS le Jeudi 30 Août 2012
Lu 1456 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.













BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.