TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Eté pluvieux, agent de voyages heureux ?

excédés de ne pas avoir trouvé de promos sur internet...


Rédigé par Geneviève Bieganowski le Lundi 20 Août 2007

La météo déplorable sur la partie nord de la France a créé un appel d'air vers le soleil. Afflux de demandes sur internet comme dans les agences traditionnelles mais, faute de budget chez les consommateurs ou de stock chez les TO, les ventes ne se sont pas toujours concrétisées.



"Une affluence plus importante que l'année dernière avec des gens qui regrettaient de ne pas s'être inscrits plus tôt pour partir le plus vite possible et quitter la pluie", c'est ce qu'a ressenti Cyril Marshall de l'agence Objectif Lune à Nancy.

"Heureusement, à J-15, on trouvait ce qu'on voulait chez les tour-opérateurs. J'ai surtout vendu du Maroc et de la Tunisie".

Plus au nord, c'est même à J-3 que les clients cherchaient encore une solution pour partir. "J'en ai vu venir le 31 juillet pour un départ le 3 août", affirme Marie Jolly de Fnac Tourisme à Lille même si elle met un bémol sur l'influence du temps sur les achats de dernière minute.

"Des clients arrivant presque excédés de ne pas avoir trouvé de promos sur internet. Ils avaient passé des heures à chercher... Il a fallu leur dire que nous aussi on allait piocher dans les mêmes stocks et que des promos, il n'y en avait pas cette année. J'espère que la leçon servira pour l'année prochaine et qu'ils s'y prendront plus tôt pour s'inscrire!".

Il est vrai que les promos, Hélène Ratajczak de l'agence Mariot Voyages à Lille les a trouvé chez les TO belges "et encore, pas pour toutes les dates. Le plus dur ce fut pour le week-end du 11 août!".

Le stock des TO belges, c'est aussi la solution adoptée par Armel Leleu de Flandres Artois Tourisme, faute d'avoir trouvé chez les TO français, notamment sur la Turquie et la Tunisie. Il est vrai que l'activité a été plus soutenue que l'année dernière entre la mi-juillet et la mi-août.

Mais si l'envie de partir était pressante, le budget n'était pas toujours à la hauteur des rêves. "Le panier moyen était, comme l'année dernière, d'environ 600 euros par personne mais à ce tarif là, on nous demandait de l'all inclusive. Impossible à trouver à moins de 800 euros", constate Hélène Ratajczak.

Pour Marie Jolly, la barre était souvent en dessous de 500 euros. Globalement, "on a réussi à concrétiser quand même et la saison en dents de scie s'avère plutôt meilleure que l'année dernière pour Fnac Tourisme de Lille.

Carrefour Voyages : les résultats seront meilleurs que l'année dernière

''Heureusement, à J-15, on trouvait ce qu'on voulait chez les tour-opérateurs. J'ai surtout vendu du Maroc et de la Tunisie...''
''Heureusement, à J-15, on trouvait ce qu'on voulait chez les tour-opérateurs. J'ai surtout vendu du Maroc et de la Tunisie...''
Même conclusion pour Carrefour Voyages dont les résultats seront meilleurs que l'année dernière. "Nous avons écoulé tout le stock même si certaines régions françaises comme la Bretagne ont été moins demandées", affirme Isabelle Cordier-Archer.

Une surprise, cependant, pour le site Carrefour Voyages ouvert à la vente depuis le printemps dernier : "les clients ont consulté sur internet mais sont venus concrétiser en agence".

Pour Patrick Godiveau d'Aliso Voyages à Nantes, la vente des forfaits estivaux en agence est, au contraire en perte de vitesse. "La saison sera tout juste bonne car la vente des forfaits classiques de l'été échappe de plus en plus aux agences traditionnelles. C'est un constat que nous avons fait avec plusieurs collègues nantais", affirme-t-il.

" Il suffit d'aller à l'aéroport regarder les enregistrements des destinations moyen courrier. Il y a du monde, bien sûr, mais peu de gens ont entre les mains des carnets de voyages d'agences traditionnelles. Un effet de la vente sur internet ou de la vente directe des TO, un peu des deux, probablement !"

A Lille, Sylvie Delforge de l'agence Atmosphair en a d'ailleurs déjà pris son parti : "Perdre son temps à vendre des forfaits à 500 euros, ce n'est même pas la peine d'y penser. Moi, à partir de la mi-juin, je commence à vendre l'hiver."

Pendant ce temps, les clients cherchent sur internet. Alain de Mendonça annonçait 3 millions de visiteurs en juillet sur le site Promovacances en juillet. A quel taux de concrétisation ?

Lu 3698 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com