TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Etihad aligne sa troisième année bénéficiaire

+48 % de bénéfices en 2013


Rédigé par La rédaction le Lundi 3 Mars 2014

La compagnie d'Abu Dhabi a annoncé aujourd'hui un bénéfice net de 62 millions de dollars (+48%) pour un chiffre d'affaires de 6,1 milliards de dollars (+27%). Et pourtant elle se dit le huitième groupe aérien mondial pesant 20 milliards de dollars - et ce grâce aux accords de participation et de code share qui lui apportent un réseau de plus de 500 destinations et participent pour 820 millions de revenus.



James Hogan, le CEO d'Etihad, la compagnie d'Abu Dhabi sait jouer de la communication mieux que personne, exposant à loisir la philosophie de son business model mais réduisant les détails du bilan financier de la compagnie à leur plus stricte nécessité.

Lors de sa conférence de presse sur le bilan financier 2013 d'Etihad, il a affirmé avoir ouvert ses livres de compte à Air France/KLM pour prouver que la mauvaise réputation faite aux compagnies du Golfe profitant de conditions d'opération très favorables n'était pas méritée. "Etihad achète son pétrole, paie des impôts, etc".

Toujours est-il que la compagnie du Golfe n'a pas donné suite au projet d'intégration dans Skyteam jugeant que "les petites compagnies ont perdu leurs voix dans les alliances mais surtout qu'aucune alliance aérienne n'a permis d'induire une baisse des coûts unitaires chez leurs compagnies membres".

"Nous avons préféré la solution de prendre des participations financières dans différentes compagnies aériennes car nous bénéficions ainsi non seulement d'un élargissement de l'offre que nous pouvons offrir à nos clients mais aussi du levier que le groupe peut ainsi représenter sur les achats d'appareils, de pièces détachées."

Mieux encore, Etihad bénéficie aussi des travaux de maintenance qu'elle réalise sur les appareils des compagnies alliées. "Avec cette stratégie, depuis 2008, nous avons pu réduire nos coûts de 25%", indique James Rigney, le directeur financier de la compagnie.

Alitalia : "Nous sommes en négociation exclusive mais rien n'est fait."

"Les fonds que nous avons investi dans différentes compagnies ont été récupérés à travers l'apport de nouveaux passagers et la réduction des coûts".

Les participations financières dans les compagnies tierces sont estimées pour 2013 à 820 millions de dollars, en hausse de 21%.

Pour James Hogan, il faut trois conditions pour que Etihad investisse dans une autre compagnie : que les réseaux soient compatibles de façon à enrichir l'offre, que cela induise des réductions de coûts et que le management de la compagnie soit à la hauteur de sa tâche.

Pour autant, le succès n'est pas toujours immédiat. Si Air Seychelles et Aer Lingus sont dans le vert, et si Air Serbia (ex-Jat) et Etihad régional (ex-Darwin) devraient l'être en 2014 comme le prévoit le CEO d'Etihad, ce n'est pas le cas pour Air Berlin, ni Virgin Australia. Jet Airways aussi devra passer par une phase de restructuration....

Quant à Alitalia, James Hogan reste très prudent sur la question. "Nous sommes en négociation exclusive mais rien n'est fait. Nous n'investirons que si nous avons la certitude que les trois conditions sont réunies".

Il reconnaît néanmoins que le potentiel d'amélioration du réseau avec Alitalia et Air France/KLM est important....

De nouveaux services à bord ?

En attendant, la compagnie d'Abu Dhabi que se dit déjà le 8ème groupe aérien mondial à travers les prises de participations et les accords de code share prévoit de continuer à chercher des accords des deux types.

En Europe, elle ouvrira Zurich en juin et Rome en juillet.

Le mois prochain, c'est New York qui sera opéré avec un appareil de Jet Airways portant aussi le code share d'American Airlines.

A noter qu'Abu Dhabi est la seule escale du Golfe à bénéficier d'un service américain d'immigration à l'aéroport.

Du côté de la flotte, Etihad devrait réceptionner ses premiers B787 et aussi ses premiers A 380 . Ces derniers seront utilisés sur les lignes de Londres, New York, Sydney et Melbourne.

Elle devrait également dévoiler ses nouveaux services à bord qui "placeront la barre encore plus haut et représenteront un challenge pour les compagnies asiatiques", promet James Hogan.

Lu 531 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 07:58 Sans douane, pas d’Etat !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com