TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Euralille, Euratechnologies, Lille Sud : la révolution urbaine est en marche

Zoom sur les métamorphoses lilloises


Rédigé par Jean-François RUST le Mercredi 30 Septembre 2015

Posée dans le triangle Paris-Londres-Bruxelles, Lille voit loin et s’imagine en futur hub européen, capable de retenir habitants, touristes, hommes d’affaires et néo-entrepreneurs. Des opérations d’aménagement, inédites par leur ampleur, participent à cette ambition. Parmi elles, Euralille, Euratechnologies et Lille Sud témoignent de la révolution urbaine en marche.



Le quartier Euralille a peu à envier à La Défense (les grandes hauteurs en moins), ni au chantier urbain Euroméditerranée, à Marseille - DR : J.-F.-R.
Le quartier Euralille a peu à envier à La Défense (les grandes hauteurs en moins), ni au chantier urbain Euroméditerranée, à Marseille - DR : J.-F.-R.
Gare Lille Europe, fin de matinée.

Sous le toit ondulé du bâtiment ferroviaire, les TGV et Eurostar marquent l’arrêt sur leur route vers Paris, Bruxelles, Amsterdam, Londres, Anvers, Cologne… Lille comme le « centre » de l’Europe, métropole verrou d’un bassin de 80 millions d’habitants.

En quittant la gare, les voyageurs contemplent une ville en passe de s’élever à la hauteur des enjeux.

Le quartier Euralille a peu à envier à La Défense (les grandes hauteurs en moins), ni au chantier urbain Euroméditerranée, à Marseille.

Depuis son lancement dans les années 1990, ce quartier « d’entre gares » (Lille Europe et Lille Flandres, séparées par quelques centaines de mètres) s’est métamorphosé.

Jean Nouvel est venu combler le vide entre les deux stations ferroviaires, concevant le centre commercial Euralille, surmonté de cinq immeubles de logements et bureaux.

La tour de Lille (Christian de Portzamparc, 1995, en forme de L) et la tour d’affaires Lilleurope (Claude Vasconi, 1995) ont suivi, devenant les totems du quartier.

Aéronef, Tripostal, casino…

Épousant le périphérique et les voies ferroviaires, dans ces espaces interlopes où se nichaient jadis entrepôts, friches, HLM et vieil habitat urbain, Euralille 1 (piloté par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas), Euralille 2 (lancé dans les années 2000) puis « Porte de Valenciennes » (2007) totalisent aujourd’hui 130 hectares de logements, résidences, bureaux, commerces, équipements, activités et espaces verts.

L’ensemble est encore décousu, peu adapté à la déambulation urbaine, manquant de liant. Même si 4 000 habitants y résident déjà et que 14 000 y travaillent.

Pour qu’il devienne « vivant », des lieux culturels et institutionnels sont sortis de terre : Lille Grand Palais, avec la salle du Zénith (1994) ; L’Aéronef, salle de concert rock (1995) ; l’Ecole Supérieure de Commerce (Skema, 1995 et 2009) ; Le Tripostal, lieu phare de « Lille 2004, capitale européenne de la culture », espace dédié à la création contemporaine ; le Conseil Régional (2006) ; l’hôtel-casino Barrière (2010)…

Jean Nouvel, Rem Koolhaas, Dominique Perrault, Rudy Ricciotti

D’autres architectes de renom ont imprimé leur marque et imaginé des bâtiments audacieux.

Dominique Perrault a signé Onix (2009) et Le Vérose (2012), édifices de bureaux et de logements contemporains.

Rudy Ricciotti a livré, dans le secteur Romarin, un hôtel-bureaux au look assez minéral (2014).

Demain, de nouvelles constructions seront visibles. Porte de Valenciennes, l’architecte Julien de Smedt doit proposer cette année un vaisseau triangulaire futuriste.

Il accueillera l’auberge de jeunesse de Lille et le Centre des Innovations Socio-Economiques.

Juste à côté, le nouveau Centre National de la Fonction Publique Territoriale a été inauguré.

Reste la friche ferroviaire Saint-Sauveur, de 23 hectares, dont une partie est devenue un pôle artistique et culturel.

Objectif de l’aménageur des territoires d’Euralille, la SPL : que le secteur devienne un quartier habité, de la connaissance et de la création.

Euralille 3000, la relance

Malgré les reflets ensoleillés sur les façades new look, cela n’est pas encore suffisant pour dissiper l’impression de froideur, et faire que les Lillois s’approprient totalement le quartier.

L’ambition est donc de « régénérer » Euralille 1 et de densifier les équipements, thème du projet Euralille 3000.

L’affaire a déjà commencé avec le parc Matisse et l’opération Souham 4. Le but est que cet espace vert un peu délaissé, entre les deux gares, devienne un Central Park à la lilloise.

Un hôtel Mama Shelter (au design intérieur signé Philippe Starck) est déjà programmé.

A terme, les gares Lille Europe et Lille Flandres devraient aussi « fusionner » et ne former qu’un seul pôle, Euraflandres, avec deux « terminaux ».

Il s’agira de trouver les clefs pour animer les espaces intermédiaires. Cela passera par la création de bars, restaurants, places… Le chemin est encore long.

Un territoire qui a vu naître Auchan, Bonduelle, Leroy Merlin

A côté d’Euralille, Euratechnologies et Lille Sud apparaissent forcément comme des projets moins ambitieux.

Ils conditionnent pourtant le futur ADN de la ville, tant la métropole veut s’afficher en pôle d’excellence et d’innovation.

Ce territoire qui a vu naître Auchan, Bonduelle, La Redoute, AG2R, Leroy Merlin, etc., veut continuer d’incarner l'entrepreneuriat novateur.

Sur les berges de la Deule, Euratechnologies est ainsi la tête chercheuse de l’économie numérique en région.

L’ancienne grande filature du quai Hégel a été transformée en pépinière pour start-up. Autour, logements et bureaux poussent comme des champignons, face aux petites maisons en briques des temps anciens.

Au sud, par-delà le périphérique, Lille Sud est en train d’émerger comme un nouveau pôle de logements et de culture.

A l’automne 2013, l’espace Grand Sud et sa salle de 400 places ont été inaugurés. Il se trouve à deux pas de la rue du Faubourg des Postes, considérée, avec sa vingtaine de boutiques de créateurs, comme l’épicentre de la mode lilloise.

D’autres « pôles d’excellences » promeuvent leur expertise : Eurasanté, au sein d’un des plus grands campus hospitalo-universitaire d’Europe ; L’Union, quartier de l’image et des textiles innovants ; La Haute Borne, creuset d’entreprises de haute technologie et de développement durable.

Lille ne veut pas rater le train de la croissance et de la compétitivité.

Adresses utiles


Lu 4220 fois

Tags : lille
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 17:51 Open Tour Paris : des bus 100% électriques


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com