TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Europe : le tourisme doit-il se soumettre au nom des intérêts économiques ?

La chronique de Josette Sicsic (Touriscopie)


Rédigé par Josette Sicsic le Lundi 1 Février 2016

Etat d’urgence, intérêts économiques, exigences obscurantistes, communautarisme, ubérisation et précarité : où va le tourisme en Europe ? Josette Sicsic milite pour une élévation du débat, face au laxisme et à l'indifférence actuels.



En terre touristique, pays de tolérance, de détente, de sérénité, on préfère souvent se soustraire aux avis de tempête, en espérant simplement que le touriste en fera de même et ne renoncera pas à ses billets d’avion, à ses vacances et ses distractions. Pourtant, tout ne tourne pas rond et tout pourrait encore moins tourner rond, dans les mois qui viennent - © JSB, Fotolia.com
En terre touristique, pays de tolérance, de détente, de sérénité, on préfère souvent se soustraire aux avis de tempête, en espérant simplement que le touriste en fera de même et ne renoncera pas à ses billets d’avion, à ses vacances et ses distractions. Pourtant, tout ne tourne pas rond et tout pourrait encore moins tourner rond, dans les mois qui viennent - © JSB, Fotolia.com
Tous les jours ou presque, une nouvelle de dimension géopolitique, environnementale, économique, technologique… défraie l’actualité et pourrait déclencher un débat dans le secteur touristique.

Secteur qui demeure l’un des plus réactifs aux petites brises et aux grands vents qui soufflent sur la planète.

Mais, en terre touristique, pays de tolérance, de détente, de sérénité, on préfère souvent se soustraire aux avis de tempête, en espérant simplement que le touriste en fera de même et ne renoncera pas à ses billets d’avion, à ses vacances et ses distractions…

Pourtant, désolée de jouer les Cassandre et de le répéter : tout ne tourne pas rond et tout pourrait encore moins tourner rond, dans les mois qui viennent.

Dans tous les secteurs, y compris la culture ou l’information, des tressaillements de l’actualité fournissent des indices malheureux.

Exemple : on a beaucoup diffusé la nouvelle concernant les statues « coffrées » du Vatican pendant la visite du président iranien Hassan Rohani !

Et, heureusement, une partie de l’opinion italienne et internationale a réagi. Mais, pas assez fort. Par les temps qui courent, doit-on en effet se soumettre en Europe aux exigences obscurantistes d’un politique qui se dit président d’une république ?

Tourisme halal en pays laïc et autres aberrations en question

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Doit-on être complaisant avec des diktats d’un autre âge, et cela au nom de potentiels intérêts économiques ?

Doit-on, à trop vouloir respecter la culture de l’autre, censurer « ici et maintenant » les décennies de combat et de sacrifices pour la liberté de pensée et d’action menés par certains ?

Est-il besoin d’un débat ? Oui. Car, rien ne garantit que demain, au nom toujours de recettes économiques inespérées, on n’acceptera pas en pays laïc de créer des espaces de prières dans des parcs à thèmes ou sur des plages pour respecter les traditions de certaines clientèles touristiques.

Tourisme et communautarisme ne devraient pas faire bon ménage. Quelle que soit la religion concernée.

Et, la montée en puissance du tourisme halal dans des pays non musulmans, comme l’Espagne ou la Russie, la Thaïlande… devrait faire débat.

Au nom de recettes estimées à 200 milliards de dollars en 2020, doit-on accepter des labels « Halal friendly » ou « moslem friendly » ? Il ne s’agit pas là d’un combat d’arrière garde, mais d’avant garde.

Les autres urgences

Il en est d’autres. Sur tous les terrains. Ainsi, après une manifestation aussi importante que la COP21, doit-on continuer à multiplier les liaisons aériennes sachant que ce mode de transport pèse à 70% dans les 5% d’émissions de gaz à effet de serre liées au tourisme ?

Autre secteur, autre sujet : à l’heure où l’emploi ne redémarre pas, ne doit-on pas prendre en considération la montée en puissance des nouveaux précaires que crée l’ubérisation, ou ces nouveaux employés humanoïdes que la robotique tend à commercialiser sur des fonctions d’accueil ?

D’ailleurs, alors que l’éternelle litanie concernant le mauvais accueil à la française n’en finit pas de s’égrener, doit-on envisager de remplacer l’humain par des petits messieurs en plastique ?

Feront-ils mieux que le sourire d’un homme ou d’une femme bien traitée, valorisée dans son travail et bien formée ?

Alors que nous vivons nettement au delà de nos moyens psychiques, grâce ou à cause des progrès foudroyants des algorithmes, doit-on continuer de déverser des torrents d’informations et de désinformations sur des cerveaux fatigués ?

Doit-on amplifier le rôle de la réalité virtuelle et des casques de toutes sortes qui finiront par atrophier un peu plus certains mécanismes cérébraux ? Là encore, un débat pourrait être légitime… Quid encore de ces « datas » convoités par les grands industriels ?

La polémique n’est pas systématique. Elle est cependant un détonateur à partir duquel on pourrait dépasser les frontières du visible pour se plonger juste un peu plus loin, dans l’invisible, donc dans le futur qui nous guette et qui sera celui que nous fabriquons.

Car, il est très peu de hasards. Il est surtout des erreurs d’aiguillage, faute d’avoir su regarder le futur avancer à grands pas. Il est surtout des idées toutes faites et des a priori. Il est surtout une bonne dose de laxisme et d’indifférence.

Nous sommes probablement bien en situation d’urgence, dans un secteur en état d’urgence.

C’est pourquoi Touriscopie, pour son Tableau de bord annuel, a suggéré dans huit secteurs, d’entamer une cinquantaine de débats… A lire.

Pour en savoir plus, abonnez-vous à Touriscopie - version papier et www.touriscopie.fr

Contact : touriscopie@gmail.com

Lu 4042 fois

Tags : sicsic
Notez


1.Posté par François Victor, Horwath HTL le 03/02/2016 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Josette de poser les bonnes questions, même si elles fâchent,, et en plus d'apporter des réponses.

2.Posté par buffandeau jean louis le 01/03/2016 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour votre article dont je partage l'analyse , on oublie trop souvent que le tourisme c 'est aussi
le partage des idées , la rencontre de la différence, et la culture de la tolérance...c 'est vrai qu' en ce moment ça deviens un peu compliqué...soyons philosophes ...et cela ira surement mieux demain...
jean louis buffandeau
montpellier

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com