TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





F. Legros : ''Le transport n’est pas une vache à lait !''


Rédigé par Francis LEGROS le Jeudi 24 Novembre 2005

Francis Legros, vice président du Snav, nous adresse à titre personnel une réflexion et "contribution citoyenne" sur la Taxe de solidarité, dont le principe a été acté ce mercredi en Conseil des ministres et qui sera mis en place à partir de juillet 2006.



Pour Francis Legros, la taxe sectorielle est porteuse d’inégalité et le Transport n’est pas une vache à lait !
Pour Francis Legros, la taxe sectorielle est porteuse d’inégalité et le Transport n’est pas une vache à lait !
"En préalable, je signale que ce commentaire n’est adressé qu’à titre personnel et n’engage pas le SNAV dont je suis le Vice-Président. Il s’agit d’une contribution citoyenne à la réflexion sur un sujet d’actualité.

Décidément, l’activité du Voyage et le Transport en particulier jouissent d’un intérêt majeur de la part des Pouvoirs Publics.

L’Histoire de la Taxe sur les transports aériens dont les recettes sont destinées à aider les pays pauvres nous éclaire sur le problème que les pays riches ont à résoudre.
Crise de conscience, voire de Bonne Conscience.

On ne peut reprocher au Président d’un des Pays considérés comme faisant partie des pays les plus riches de la planète de poser la question du partage des richesses. Après tout, prendre aux plus riches pour donner aux plus pauvres, aux plus démunis, aux plus faibles n’est pas condamnable... Je dirai même inattaquable dans le concept !

Cela pose la question de l’inconséquence de nos comportements de nantis.
Bien sûr le pouvoir d’achat de nos concitoyens a baissé depuis l’avènement de l’Euro.
Bien sûr la vie nous paraît de plus en plus chère, bien sûr il faut avoir de la sécurité dans les avions qui acheminent de bons citoyens qui, après avoir travaillé “durement !” toute l’année, aspirent à trouver repos et dépaysement à l’autre bout de la planète.

Mais au fond, qu’est ce qu’un € sur le billet d’avion ?


Là ou le bât blesse, c’est dans la mise en application de cette mesure, car elle stigmatise une seule catégorie de citoyens : ceux qui voyagent !

Si l’on observe ce principe d’un point de vue général, il n’y a pas là de quoi fouetter un chat mais, dans ce cas, il convient que la collectivité nationale dans son ensemble contribue à cet effort de répartition des richesses du Nord vers le Sud.

Ceux qui voyagent sont des nantis si on les compare aux pauvres citoyens de nombreux pays qui n’auront jamais, de toute leur vie, la possibilité d’acheter un véhicule... ou un âne !
Dans ce cas pourquoi ne pas appliquer cette taxe à toute forme de transport : routier, ferroviaire compris ?

Si l’on répond simplement à cette question : doit-on aider les pays pauvres à lutter contre les fléaux qui touchent les populations les plus démunies de la planète (y compris le sida), la réponse est limpide : OUI !

Un oui franc et massif ! mais c’est une sacré remise en cause qui commence pour nos civilisations dites développées. Pis, c’est une Révolution !

Quand on voit que nos “chers” salariés de la fonction publique qui sont au coeur de l’activité Transport, (les agents de conduite de la SNCF, comme ceux de la RTM) en sont encore à faire la grève pour que leur statut et les privilèges y attenant soient maintenus – (prime de charbon et gratification de vacances incluses)- il faut un VRAIE REVOLUTION de nos mentalités de citoyens nantis pour que le principe du partage puisse prendre racine au fond de nos esprits.

C’est même tout le contraire de la stratégie syndicale française, arc-boutée sur le principe des “acquis sociaux”. Avec ce principe du “ce qui est acquis est acquis”, nous courons au devant des plus grandes catastrophes humaines. Il ne faut pas alors s’étonner que des hordes de déshérités se jettent sur des barrières de barbelés pour accourir jusqu’à nos beaux pays synonymes d’Eldorados.

Si l’on n’est pas prêt à réfléchir à cette question, alors les ennuis commencent.
Partager c’est aussi renoncer aux trop nombreux avantages acquis pour permettre aux populations déshéritées d’Afrique, d’Asie ou d’ailleurs, (comme au plombier Polonais !) de mieux vivre.

Alors oui pour un € de plus pour un billet d’avion mais alors...

Oui pour quelques centimes d’€ de plus sur chaque boite d’aliments pour chat ou pour chien,
oui pour le reversement intégral de la prime de charbon des conducteurs de la SNCF au profit des enfants esclaves de tous les pays du monde, oui à une taxe de 90% sur les Indemnités versées pour “préjudice de jouissance des congés payés” dans tous les procès intentés par des consommateurs peu scrupuleux envers les Agences de voyages, oui à un partage équitable et non sectoriel de ce devoir de solidarité du “Nord” envers le “Sud” !

On peut être d’accord sur le fond (le financement de l’aide au développement) mais la forme adoptée est mauvaise. La taxe sectorielle est porteuse d’inégalité et le Transport n’est pas une vache à lait !"

Francis LEGROS


NDLR - Vous trouverez dans le menu déroulant ci-dessous, tous les articles se rapportant à cette question.

Lu 5183 fois
Notez


1.Posté par Alexandre CONTE le 25/11/2005 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je souahite simplement dire BRAVO à Monsieur Francis LEGROS pour cette prise de position par rapport à une taxe qui n'a le but que de porter le nom de CHIRAC. Il faut que la politique de notre pays change et que les Français changent de mentalité. Nous ne sommes au final que des individualistes. Alors je dis OUI pour une répartition plus égal des richesses de notre planète : chaque Homme a droit aux mêmes chances.
Merci Monsieur LEGROS.
Cordialement.
Alexandre CONTE

2.Posté par Alexandre CONTE le 25/11/2005 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je souahite simplement dire BRAVO à Monsieur Francis LEGROS pour cette prise de position par rapport à une taxe qui n'a le but que de porter le nom de CHIRAC. Il faut que la politique de notre pays change et que les Français changent de mentalité. Nous ne sommes au final que des individualistes. Alors je dis OUI pour une répartition plus égal des richesses de notre planète : chaque Homme a droit aux mêmes chances.
Merci Monsieur LEGROS.
Cordialement.
Alexandre CONTE

3.Posté par Patrick COMBEAU le 25/11/2005 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trés bonne analyse pertinente sur cette taxe stupide, pourquoi?
D'abord chacun sait qu'elle n'ira pas ou trés peu aux bénéficiaires.
A partir du moment où on instaure ce prélèvement, le pays va avoir tendance à diminuer son aide directe.
Nous confortons notre course en tête des pays surtaxés;
Nous allons favoriser la perte d'emplois privés, augmenter le nombre de fonctionnaires pour assurer son prélèvement, d'où l'augmentation des impôts ou de la dette, et il est probable qu'à moyen terme son taux augmentera.
Il faut s'attendre à ce que les frontaliers iront s'adresser aux cies étrangères, c'est déjà un peu le cas, par exemple du côté du pays basque.
C'est pas demain la veille que la France se réformera!

4.Posté par michel tschann le 25/11/2005 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le grand principe des finances publiques françaises est l universalité budgètaire, et de surcroit les traités européens pronent la libre circulation....en droit c'est une aberration !
Et surtout pourquoi le transport aérien ? pas les taxis, les trains, les cotisations syndicales, les traiteurs, etc
Les banlieues brûlent, mais les gadgets amusent nos politiques
bon voyages quand meme

5.Posté par Laure tre-Hardy le 25/11/2005 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Cette taxe arbitraire combien coutera t elle pour sa mise en place
sa gestion et comment sera fait sa repartition ?

Souvent la gestion des taxes coûtent en gestion plus cher que ce qu elles rapportent. ..
Et c'est un vrai probléme .

6.Posté par champeaux jean-paul le 25/11/2005 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vache à lait ? alors cela va de mâle en pis !!

7.Posté par PEDURAND/DOMINIQUE le 25/11/2005 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous défendez très bien notre métier d'agent de voyage
nous avons besoin de vous pour continuer et arrêter ce procésus qui n'en finit plus
pourquoi pas, pendant qu'on y est une taxe pour les petits frères des pauvres, les orphelins d'auteuil, les restaux du coeur et autres...
nous les agents de voyage, ne faisons jamais grève, nous sommes lasses de guerre qt aux explications que nous devons fournir aux clients sur les surtaxes, hausse carburant et......
Le tourisme rapporte des devises ; alors c'est plutot politique cette histoire ! !!
accrochons nous et, ensemble nous défendrons les excès en tout genre.

8.Posté par charles le 25/11/2005 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rappelle qu\\\'il s\\\'agit d\\\'un ou de quatre euros en cause dans 95% des cas. UN EURO!!!!!
Est-ce bien sérieux cette levée de bouclier pour une somme aussi dérisoire?
On peut lire par ailleurs que la taxe va faire disparaître 3000 ou 4000 emplois.
Et si l'on baisse les prix de 1 ou 4 euros, cela va-t-il créer 3000 ou 4000 emplois?
Je rappelle que pour garer leur voiture près de nos agences un client va verser dans le parcomètre deux euros pour une heure, voire plus!
Et je n\\\'ai pas beaucoup de crainte à devoir annoncer à un client que le prix de son billet n\\\'est plus de 390 euros mais de 398! Et je ne l\\\'imagine pas dire: \\\"ah,bon si c\\\'est comme ça je vais renoncer à partir...\\\"
Les compagnies low cost seront les plus pénalisées mais je ne crois pas que l\\\'on se soucie de les défendre ici!
Bref beaucoup de bruit pour rien à mon avis, il y a des dangers plus grands pour l\\\'avenir du tourisme!

9.Posté par Colette Parayre le 28/11/2005 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je reçois votre "cyber magazine" à mon bureau à Montréal (Québec) et je constate que les problèmes sont les mêmes d'un continent à l'autre. Je partage entièrement votre opinion et crois même qu'il y aurait un rapprochement intéressant à faire entre le SNAV en France d une part et l'ACTA-Québec ( association des détaillants) d une part et l'ATOQ ( Ass. des T.O. du Québec) d autre part sur ces sujets qui touchent tous de la même industrie.. Quant aux fonctionnaires.... les nôtres sont aussi en grève en ce moment pour demander encore plus d'avantages....alors qu ils ont des conditions tès avantageuses, la sécurité d emploi à vie, des fonds de pension généreux et malgré tout, ils se plaignent !

Colette Parayre
Vice Présidente
Tours Chanteclerc
Montréal, Québec:

10.Posté par Chenal Frédérique le 29/11/2005 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à cette levée de boucliers contre la taxe aérienne ! De quel droit appliquer une discrimination (positive ? ou négative ? on ne sait plus ! ) aux passagers aériens et à eux seuls ? C'est la mode, dans l'air du temps ? Soutenons plutôt l'industrie touristique, celle du transport aérien et notamment les compagnies qui ont subit et subissent encore les contre-coups des années noires depuis 2001. Qui fait marcher la consommation ? par définition, ceux qui consomment et plus ils seront taxés, moins ils consommeront ! Vous croyez pas que plus qu'un coup d'épé dans l'eau pour se donner bonne conscience, c'est plutôt toute une stratégie qu'il faut mettre en place ?. Enfin, reste à voir qui en sera capable....
Frédérique Chenal -



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2006 - 19:41 Aérien : Unitaid collectera la « taxe Chirac »


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com