TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





FNCRT : "le bilan été en France est beaucoup moins glorieux que prévu"

la lettre d'André Chapaveire, Président de la FNCRT


Rédigé par La Rédaction le Mardi 13 Septembre 2011

André Chapaveire, Président de la Fédération Nationale des Comités Régionaux du Tourisme remet en cause le bilan touristique estival 2011, de la France. pour lui la réalité est "beaucoup moins" glorieuse. Il dénonce notamment "le manque criant d’outils d’observation fiables", la promotion à l'étranger "qui renvoie à des clichés" ou encore le peu de "valorisation de l'emploi touristique"...



"Le bilan positif sur la fréquentation de cet été 2011 que dresse Frédéric Lefebvre, le secrétaire d’Etat au tourisme, est en réalité beaucoup moins glorieux que prévu.

Certes, la météo est venue contrarier les annonces de records liés principalement à la chute du tourisme des Pays du Maghreb et à un hypothétique report sur la France. Il n’en a rien été ou presque tant les premiers résultats font apparaître de nombreuses disparités entre les régions et les clientèles attendues.

Si Paris et la Côte d’Azur ont connu un nombre de visiteurs et de vacanciers supérieur à 2010, on parle de 6%, c’est loin d’être le cas pour les autres territoires notamment pour toute la montagne mais également pour le littoral atlantique.

Et malgré le manque criant d’outils d’observation fiables, on remarque également que les régions qui ne sont pas dans le top 10 national sont absentes des satisfécits tant leur saison est jugée tout simplement passable !

Preuve une fois encore du déséquilibre du paysage touristique français qui connaît des périodes de saturation sur quelques sites sans réussir à répartir la fréquentation internationale pourtant attirée par l’image France.

La France perd chaque année de précieuses parts de marché

Car la pluie de juillet et d’août ne peut expliquer à elle seule des résultats en demi-teinte et peu conformes aux pronostics ministériels du mois de juin comme l’ont également fait remarquer les hôteliers de l’Umih.

La France perd chaque année de précieuses parts de marché et a pris dix ans de retard dans le développement de son activité touristique au moins sur trois registres :

- La promotion du tourisme à l’étranger renvoie les visiteurs sur nos clichés et les incite peu à découvrir et séjourner dans les régions, à la rencontre de leurs activités de loisirs et culturelles, leurs patrimoines et paysages, leurs villes et leurs villages, leurs habitants.

La France du tourisme devrait être la France des régions comme l’ont déjà mis en œuvre l’Espagne ou l’Italie, nos principaux concurrents qui ont de bien meilleurs résultats cette année.

- L’offre d’hébergement est en grande partie obsolète, peu visible, notamment sur internet, et en proie à un désinvestissement massif. Les petits établissements hôteliers, les villages vacances et structures collectives sont les grands oubliés du tourisme français.

L’accès aux vacances est de plus en plus limité pour les Français, et ils sont désormais nombreux, qui n’ont plus les moyens de partir ne serait-ce que quelques jours.

L’emploi touristique est peu voire pas du tout valorisé

- L’emploi touristique est peu voire pas du tout valorisé, il fait peu d’adepte si ce n’est par défaut et il se précarise d’année en année. C’est peut-être le plus gros déficit du tourisme français. La baisse de la TVA dans la restauration n’y a rien changé.

Il faudrait créer un millions d’emplois supplémentaires pour se hisser au niveau de la production touristique de l’Espagne ou de nombreuses autres destinations. Avec des carrières trop saisonnières, mal payées, mal considérées, le secteur touristique ne fait pas recette et rien n’est fait pour changer cette mauvaise image.

On peut donc faire en cette fin d’été 2011 un constat très mitigé sur les performances de ce secteur d’activité premier contributeur positif de la balance des paiements. Et pourtant, les solutions existent. Encore faut-il prendre le tourisme, créateur d’emplois et porteur de croissance, au sérieux. A commencer par la création d’un grand ministère du tourisme et des loisirs. Avec une vision, une politique et de l’ambition."


Communiqué de Presse de Monsieur André Chapaveire
Président de la FNCRT - Fédération Nationale des Comités Régionaux du Tourisme

Lu 3467 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com