TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Fram : pétition de la direction et grogne croissante des salariés

Pétition envoyée par les chefs de services


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 7 Novembre 2013

Après les déclarations des membres du CE de Fram, la direction du TO réplique… en interne. Une lettre adressée aux membres du personnel, une pétition envoyée par les chefs de services aux salariés, un climat pour le moins délétère…



Fram fera cependant un été "correct", permettant ainsi de repousser à l'hiver les problèmes de trésorerie. Repousser seulement un manque de tréso, évalué, selon nos informations à environ 10M€ et toujours pendant à l'heure actuelle.- Photo C.E.
Fram fera cependant un été "correct", permettant ainsi de repousser à l'hiver les problèmes de trésorerie. Repousser seulement un manque de tréso, évalué, selon nos informations à environ 10M€ et toujours pendant à l'heure actuelle.- Photo C.E.
On ne peut pas dire que l'ambiance soit particulièrement enjouée au sein de Fram à Toulouse.

Il est vrai que depuis le début de l'été, rien n'est franchement clair chez le TO.

A peine trois mois après sa nomination, le "reconstructeur" choisi par les actionnaires (et les banques), Daniel Cohen, est brusquement débarqué, remplacé dans les 48 heures par un autre, choisi également par les actionnaires :Thierry Miremont.

Incompréhension de la part des salariés qui voient arriver en moins de deux ans leur cinquième Président !

A peine quelques semaines après, la Présidente du Conseil de surveillance, Claire Dreyfus Cloarec et le vice-président du même conseil, Jean-Pierre Charpentier, démissionnent à leur tour.

Pour les représentants du personnel, c'en est trop !

Dans un courrier adressé au Président du Tribunal de Commerce de Toulouse, avec copie au Procureur de la République, au CIRI (Comité Interministériel de Restructuration Industriel) et au Ministère du Redressement Productif, le Comité d'Entreprise voit dans ces démissions la dénonciation "des décisions non conformes au protocole d'accord de conciliation signé entre les actionnaires du groupe Fram et leurs créanciers".

Ajoutant également que "la révocation de Daniel Cohen le 20 juin 2013, sous l'arbitrage de Maitre Christian Caviglioli (mandataire ad hoc nommé par le Tribunal de Commerce de Toulouse et conciliateur pour l'homologation du protocole de conciliation du 28 janvier 2013, ndlr) représente une grave entorse quant à la stabilité du Directoire."

L'ingérence négative des deux actionnaires majoritaires

La missive envoyée fait état aussi du changement de cabinet chargé de trouver des investisseurs potentiels qui, selon le CE, "remet en cause toute chance de trouver un investisseur dans des délais raisonnables (…) et engendre une grande fragilité dans la gestion et la prévision de trésorerie".

Et qui pour faire bonne mesure, signale que "l'ingérence négative des deux actionnaires majoritaires, qui tour à tour ont été dirigeants de l'entreprise, porte à chaque fois un frein dans la mise en œuvre des mesures susceptibles d'améliorer la rentabilité de l'entreprise".

Et le CE de conclure en demandant, "en extrême urgence, la nomination d'un nouvel administrateur judiciaire indépendant qui échappe au microcosme toulousain et de sa région, et, dans l'idéal, la nomination d'un administrateur provisoire de l'entreprise, ceci afin d'éviter toute nouvelle instrumentalisation dans la gestion de ce dossier. (…) Les salariés des Voyages Fram refusent d'être les victimes de cette gabegie".

Il n'y aura jamais de réponse !

Fram fera cependant un été "correct", permettant ainsi de repousser à l'hiver les problèmes de trésorerie.

Repousser seulement un manque de tréso, évalué, selon nos informations à environ 10M€ et toujours pendant à l'heure actuelle.

Néanmoins, Thierry Miremont poursuit la stratégie annoncée en septembre de cette année, avec un objectif immédiat de se séparer de certains actifs immobiliers du groupe, de façon à pallier encore le déficit immédiat de tréso.

Vente : des négociations toujours en cours

Des appels d'offres sont lancés et certains acheteurs potentiels se montrent intéressés, particulièrement sur deux établissement aux Baléares, des deux Framissima situés à Palma.

A signaler toutefois que, pour procéder à la vente de ces établissements, les représentants du CE sont informés et doivent (c'est la loi) "émettre un avis".

Réservés, les membres du CE ne veulent toutefois pas "bloquer" cette vente, hélas indispensable pour la survie immédiate du Groupe. Ils donnent donc un avis … pour une vente qui devait se conclure dans les jours suivants.

Les négociations sont toujours en cours...

Vint le Conseil de Surveillance de la fin du mois d'octobre dernier. Le représentant du CE ose poser la question de l'éventualité de cette vente et, par conséquent de la pérennité immédiate de l'entreprise.

La réponse viendra sous la forme du constat de manque de trésorerie.

Bien évidemment, la première question posée par le CE fuse: "les banques vont-elles soutenir l'entreprise ?"

Suivie de la question qui fâche: "Monsieur Miremont est-il oui ou non le champion de la vente rapide d'actifs"?

Bien évidemment, il n'y aura pas de réponse et, furieux, le délégué CGT quittera la salle, non sans avoir rappelé le coût de la prestation du Président et en appelant au Commissaire aux comptes et aux membres du conseil de surveillance.

Ce qui motivera la réaction des membres du CE, qui publieront leur "lettre ouverte", reflet de leur inquiétude grandissante pour la survie de leur entreprise.

L'appel à l'union sacrée... mais une pétition contre les "traitres" !

La réaction de la direction de Fram ne se fait pas attendre.

Dans un courrier interne, adressé à l'ensemble des salariés, le Comité de Direction indique avoir pris "connaissance avec consternation des multiples communications faites à la presse (…) qui jettent le discrédit sur les actionnaires et la direction du groupe, tout en développant des allégations volontairement inexactes propices à déstabiliser notre personnel, nos clients et nos partenaires".

"La plupart des actions relevant du plan stratégique sont aujourd'hui amorcées et le Comité de Direction est plus que jamais mobilisé pour inverser la courbe de résultats, dont la tendance positive pour 2013 résulte des actions initiées courant 2012".

Et de conclure : "L'union sacrée de tous est plus que jamais nécessaire autour de Fram"!

Néanmoins, dès le lendemain, une pétition circulait dans l'entreprise, émise par les chefs de service de l'entreprise. Selon nos informations, elle disait à peu près ceci :

"Un article publié dans TourMag en date du jeudi 31 octobre 2013, dévoile qu'un membre du CE et délégué syndical CGT des Voyages FRAM a pris l'initiative de contacter la presse professionnelle, au nom des salariés FRAM, pour lui délivrer des informations alarmantes suite à un conseil de surveillance.

Encore aujourd'hui, mercredi 6 novembre, un représentant du CE a validé les propos du représentant syndical. Maintenant, il nous semble indispensable de faire entendre la voix de salariés qui n'approuvent pas cette démarche.

Nous ne pouvons pas rester silencieux et donc laisser penser que nous nous rangeons derrière cette prise de position aux conséquences potentiellement désastreuses pour chacun d'entre nous.

Il est important de souligner que la démarche qui nous anime aujourd'hui ne se revendique d'aucune étiquette que ce soit.

Si vous non plus vous n'adhérez pas à la démarche du membre du CE et du délégué syndical CGT des Voyages FRAM, nous vous invitons à signer la pétition ci-jointe".


Nous avons tenté de joindre Thierry Miremont.

Trop occupé, ce qui est compréhensible, il nous a fait répondre par son service de presse que "C'est vrai, la vente des actifs de Palma est toujours en cours sur les biens situés à Palma, mais également sur d'autres sites.

Nous restons mobilisés afin de redresser pleinement les Voyages Fram".


En revanche, aucun commentaire concernant l'échéance des salaires à fin novembre…

Lu 6562 fois

Tags : CGT, Fram, Miremont
Notez


1.Posté par Merveilleux le 08/11/2013 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A vomir!

Jeter le discrédit sur un délégué syndical et salarié investi pour rentrer dans les bonnes grâces de la direction?

Tout le monde connaît bien les difficultés que traversent Fram, et l'opacité de la direction la dessus qui répète sans cesse à ses salariés que tout va bien...
Oui, il y a des actifs immobiliers, oui Fram ne peut pas couler du jour au lendemain, mais les inquiétudes de certains sont bien justifiées et comme rien ne passe en interne, ils ont fait le choix de passer par la presse professionnelle pour s'exprimer. C'est peut être maladroit, mais ce n'est pas pour ça que les agences vont arrêter de les vendre!

Un a eu le courage de dire ce que la plupart des salariés pensaient tout bas. Et rappelons que c'est grâce à ce même délégué syndical que les salariés ont eu leur prime de fin d'année il y a 3 ou 4 ans. Après les querelles intestines en haut c'est donc à ceux en bas de se faire la guerre? Honte aux chefs de service d'avoir diffusé un truc pareil! Et tout mon soutien à ce salarié qu'on pointe du doigt et qui visiblement, aime son entreprise.

Surtout restez fort, en espérant vraiment que personne ne signera cette Pétition.

2.Posté par rectificatif le 08/11/2013 07:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit rectificatif mais d une grande importance. Ce document n a pas été transmis par les chefs de service a leurs collaborateurs mais par ceux et celles qui ont été a l initiative de ce projet.

3.Posté par Réaliste le 08/11/2013 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui ne l'auraient pas lu avant-hier, petit rappel de post illustrant un article précédent :

"6.Posté par richard ecuyer le 06/11/2013 20:57 | Alerter
Ancien de fram ... certes mais très attaché à l'ensemble des gens qui composent cette boite ...
Et là .... je ne sais pas pourquoi mais comme une colère qui monte, j'ai été délégué du personnel et à ce titre j'ai assisté aux CE.... et je dois avouer mon grand désarroi devant la "naiveté" de certains ....
La société va mal, j'espère que tout le monde en a conscience ... il n'est plus le temps des querelles intestines ... il est vraiment temps de se mettre autour d'une table et de parler ... sans concession...
Il y a des incompétents partout, mais la plupart, en tout cas ceux qui ont un poste important restent ... Comment le bateau coule depuis 15 ans et les dirigeants ne se remettent pas en cause ???
Il serait temps de virer (et je pèse mes mots) les nuisibles qui ne pensent qu'à garder leur place et surtout leur salaire confortable (rapport qualité prix .. médiocre pour la plupart...)
La force vive d'une entreprise ce sont les salariés... oui mais .. ce ne sont pas les salariés qui décident d'une stratégie et c'est tant mieux.
Ceci étant dit, les dirigeant qui n'ont rien fait pendant des années ont ils encore une place légitime ?
Et la cerise sur le gateau ... un bouc émissaire vient d'être trouvé .... tout coule ? c'est la faute de la CGT !!!! il faudra m'expliquer là ....
Je ne suis pas complètement idiot mais j'ai vraiment du mal à adhérer !!!
Mesdames et messieurs de fram, il y a pu avoir beaucoup de maladresses dans les communiqués ... mais au moins ils ont eu le mérite d'exister, au lieu de commencer des guerres intestines ... ne vous trompez pas de cible....
Ce qui compte avant tout ce sont 60 ans de bons et loyaux services ... l asociété est une marque et elle tient la route ... restez groupés, je vous en prie ... ne vous trompez pas ... de cible ...
Faites en sorte d'avancer ...
Le temps des remises de primes en main plus ou moins propre est révolu et c'est tant mieux !
FRAM .... ça ne veut pas dire en avant en suédois ?

NB : et ne vous en prenez pas à la seule personne qui a osé signer une déclaration ..... il y en a eu des dizaines .. anonymes depuis deux ans ... il fallait une cible pour détourner l'attention ?
laye ... je suis avec toi !"

4.Posté par Petit Personnel le 08/11/2013 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Magnifique cette pétition !!!!!!! Du grand art !!!
Diviser pour mieux régner ???!!! Oui peut être....
En attendant, il me tarde (enfin façon de parler) la fin de Fram, car oui malheureusement, on ne va pas y échapper, et de voir tous ceux qui ont signé, se retrouver avec leur indémnités légales (ou autrement dit une misère) et venir pleurer un soutien auprès du soi-disant "homme à abattre", vous savez le syndicaliste qui "balance" dans la presse !
Quelle honte !!! Ces gens ont sûrement déjà oublié, que cette même personne, nous a obtenu 4 jours de récupération il y a quelques années, l'intégration de notre prime dans le salaire, qu'elle se bat tous les jours face un mur pour nous défendre à tous, syndiqués ou pas syndiqués, parce que c'est sa mission !
Notre mission à nous n'est elle pas de se serrer les coudes ???? De tous regarder dans le même sens ???
Bref, je vous confirme, l'ambiance est euhhhhhh... comment dire...... je ne trouve pas les mots en fait !! Quand on croise quelqu'un dans les couloirs, on se regarde, on se toise, on se demande si il ou elle a signé, si cette personne est du côté obscure, bref, on s'épie......
Côté direction, la mascarade continue : "Mais si ! mais si ! Nous vous tenons informés !!! Le personnel est tenu au courant !!" Ah ????
Mr Miremont passe dans tous les services ce jour !! Oui Super !!! Ah pas le notre ? Ah il n'a pas le temps ? Tant pis......
Pour faire taire les esprits, on nous balance la vidéo de la grande messe du mois d'octobre....pffffffffff Genre "on vous a tenu au courant" !! De pire en pire...... Ils ont perdu la tête.....
Ah j'oubliais, la pétition, quel succès !!! Au moins 20 signatures !!!! Magnifique !!!

5.Posté par Pourquoi tant de haine ? le 08/11/2013 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc maintenant les salariés qui ne sont pas du même avis que lla CGT ou quelques élus n'ont pas le DROIT d'exprimer leur opinion? Mais c'est formidable! Surtout taisez vous, ne dites rien laissez les autres faire et dire n'importe quoi car après tout qui êtes vous simples petits salariés sans étiquette ?! Hein ?!ah c'est beau la liberté d'expression ! certains s'en servent allègrement mais les autres n'ont pas le droit sous prétexte qu'ils ne sont pas du même avis et évidemment on les transforme en pro-direction c'est pitoyable .
Continuez à vous exprimer même si vous n'êtes pas en accord avec les étiquetés. Chacun est libre.

6.Posté par Marie Junca le 08/11/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout d'abord je voudrais féliciter tous ces gens qui commentent sans signer de leur nom. Bravo pour leur courage (excepté Laye et Richard et pour ça merci !)
Quant à la personne de chez nous qui prend un malin plaisir à tout balancer à la presse alors là ben je n'ai pas de mots en fait... ou alors ils seraient trop durs !
Pour ma part j'ai signé un document qui devait rester interne simplement pour signifier que je n'étais pas d'accord sur le fait que nos "problèmes" soient exposés dans la presse. Point barre !!!Ce n'était en aucun cas une "vendetta" contre Laye c'était juste un moyen pour une partie du personnel de s'exprimer en interne ça n'allait pas plus loin !

Il est normal au sein d'une société que les avis divergent et que chacun puisse s'exprimer c'est le principe même de la démocratie !!!

Quand je vois comment tout est défomé et retourné je suis écoeurée je ne sais pas qui manipule qui mais ce n'est pas glorieux !

Quant à l'ambiance pour répondre à "petit personnel" je ne toise personne et je ne cherche pas à savoir si un tel ou un tel à signé ! chacun ses avis et le principal et d'être en accord avec soi même. Je suis dans mon service quasiment la seule à avoir signé mais on respecte mon avis tout comme je respecte le leur. Nos avis divergent mais on peut en discuter et c'est comme ça qu'on avance ce n'est pas en se jugeant les uns et les autres !

7.Posté par Vu de l'extérieur le 08/11/2013 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Petit Personnel, @ Merveilleux :
Ne pas se ranger derrière un syndicaliste c'est forcément soutenir les dirigeants ?
Ça vous est venu à l'esprit qu'on puisse ne pas approuver que ce même syndicaliste diffuse des informations (vérifiées ou non...) qui risquent de faire sombrer un peu plus votre boîte en alarmant éventuels repreneurs, fournisseurs et clients ?
Cette pétition n'est peut-être pas la meilleur initiative mais si j'étais salarié FRAM j'en aurais été signataire et mieux j'irais voir en personne celui qui se permet de faire ces communiqués.
De quel droit le fait-il au nom de tous les salariés ? Ne ferait-il pas mieux de tous les fédérer autour d'actions concrètes en interne ? C'est pas ça le job d'un syndicaliste ?
Ils servent à quoi ces communiqués si ce n'est faire flipper tous le monde et diviser justement ou encore faire les choux gras de M. Gobert qui semble s'en régaler ?

Quant à vous Monsieur Gobert, c'est ça votre job ? Vous faire le relais d'informations que vous ne prenez visiblement même pas la peine de vérifier (cf commentaire de @rectificatif) et de ce fait aider cette société à sombrer ? Ces boîtes ce sont votre gagne pain, laissez les vivre...

Salariés de FRAM serrez vous les coudes, cessez de vous tirer des balles dans le pied, la gangrène va finir par gagner...

8.Posté par vu de l''''intérieur à "vu de l''''extérieur" le 08/11/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(cf commentaire de @rectificatif) Vous le croyez sur parole, le dénommé "rectificatif" ?

Le communiqué du syndicat est clairement signé de son délégué.

On n'en dira pas autant de la jolie pétition, dont le commentaire qui exhorte à la signer a bien été rédigé par quelqu'un (e) qui s'est bien gardé de le signer (on sait jamais... si le vent tourne... autant être du bon côté du manche, hein ?)

Toutes les supputations sont permises... Qui a intérêt à semer la zizanie pour mieux contrôler l'éventuelle sortie de crise ? On n'étudie pas ça aussi, dans les grandes écoles ?

En attendant, on s'étripe, ça change de l'immobilisme et de l'inertie ambiants...

9.Posté par Kathy.Oucha le 08/11/2013 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait que ceux qui regardent de l'extérieur pensent à se munir d'un périscope. Ça leur éviterait de balancer tant de conneries, heu, pardon, de sottises.

Vous inquiétez pas, l'union sacrée, les salariés savent ce que c'est.

Pas besoin d'une leçon donnée par des mercenaires financiers et quelque menu fretin piloté par quelque actionnaire d'arrière-garde pour la comprendre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92



















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com