TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Frontières et Euro : EDV se positionne pour l'élection présidentielle 2017

"tout ce qui entrave la libre circulation réduit les flux"


Rédigé par La Rédaction le Mardi 2 Mai 2017

Les Entreprises du Voyage donnent leur point de vue sur le rétablissement des frontières et l'abandon de l'euro au profit du franc qui pourraient être adoptés à la suite du deuxième tour de l'élection présidentielle, en France, le 7 mai 2017.



Marine le Pen (FN) et Emmanuel Macron (En Marche) sont les deux candidats du second tour de l'élection présidentielle française 2017 - Photos officielles
Marine le Pen (FN) et Emmanuel Macron (En Marche) sont les deux candidats du second tour de l'élection présidentielle française 2017 - Photos officielles
En cette période d'entre-deux tours de l'élection présidentielle 2017, les Entreprises du Voyage (EDV) prennent la parole.

Dans un communiqué daté du 28 avril 2017, le syndicat professionnel donne son point de vue sur deux sujets abordés par les candidats qui sont qualifiés pour le deuxième tour du scrutin qui se déroulera dimanche 7 avril 2017 en France : le rétablissement des frontières et l'abandon de l'euro.

Sur le premier, EDV estime que "la libre circulation des individus est le « carburant » du développement du tourisme et plus largement du voyage. Tout ce qui entrave cette libre circulation, réduit les flux."

Pour l'organisation, "le rétablissement des frontières plomberait donc l'économie du tourisme sans améliorer la sécurité". EDV considère, en effet, que "contrairement à une idée martelée, le rétablissement des frontières n'améliorerait ni la sécurité des Français, ni celle des voyageurs."

Le syndicat patronal précise que "l'insécurité effective des voyageurs relève essentiellement des vols à la tire dans les lieux et attroupements et l'insécurité redoutée résulte des craintes d'attentats dont les auteurs déjoueraient sans difficulté les éventuels contrôles de police aux frontières."

Sur l'euro, EDV écrit que son abandon et le retour au franc déprécié "limiteraient les capacités de départ en vacances à l'étranger. L'industrie du tourisme et l'emploi s'en trouveraient pénalisés."

Dans son communiqué, l'organisation explique que le prix des carburants, établis en dollars US, augmenterait et entraînerait ainsi la hausse du coût du transport. Le prix des prestations fournies à l'étranger, comme l'hôtellerie et la restauration par exemple, progresserait, lui aussi, pour les Français, "de façon significative".


Lu 901 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com