TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Futur « improbable » TUI France : les agences Havas ne dramatisent pas…


Rédigé par Michèle SANI - redaction@tourmag.com le Mercredi 6 Février 2008

Pas de panique dans les rangs des agences Havas, lorsqu’on évoque la probable disparition de la production de TUI France. Créé pour doper les ventes du nouveau TO, le réseau avait pour objectif d’écouler 25% de la production maison. Un objectif qui, selon nos informations, n’a jamais été atteint…
lire l'article de Michèle SANI



Futur « improbable » TUI France : les agences Havas ne dramatisent pas…
Qu’en est-il de l’avenir de la production TUI en France et quelles seraient les conséquences d’un arrêt de la production sur le réseau Havas qui, lors de sa création, adoptait un positionnement clair : promouvoir les ventes du groupe TUI auquel il était intégré ?

Ces questions restent pour le moment en suspens. A la direction générale de TUI et du réseau Havas Voyages, c’est le « no comment ».

Dans le réseau on ne s’en inquiète pas outre mesure. Le produit est bien rémunéré et il n’y a pas d’après-vente. Et s’il devait disparaître ? Pas de panique, le choix des partenaires possibles reste vaste…

Les objectifs avancés lors de la renaissance d’Havas étaient d’atteindre les 170 agences à l’horizon 2007 et de réaliser 25 % des ventes avec la production TUI, horizon 2008. Nous y sommes.

L'absence de notoriété n'est pas un handicap majeur

Le manque de notoriété de la marque ne semble pas être un handicap majeur pour les vendeurs interrogés. « C’est la notoriété de la marque Havas qui nous sert beaucoup. Malgré tout, on aperçoit chez le consommateur une certaine confusion. Il vient chez nous en croyant que TUI est un produit Havas. Il nous confond souvent avec Thomas Cook. »

Personne ne revient sur la qualité des produits TUI. La faiblesse retenue est celle des plans de vols. « Il est vrai que nous devons mettre TUI en avant. Il est notre partenaire privilégié. Mais notre priorité est de vendre.

En région nous avons un handicap car la quasi-totalité des départs de TUI se font de Paris. Si TUI n’est pas retenu nous vendons un autre partenaire. Notre priorité est de satisfaire le client »


« Un bon vendeur arrive à vendre même si la marque n’est pas connue du grand public. Encore faut-il que ce soit un bon produit... De plus TUI était le premier tour-opérateur à proposer des tarifs TTC. On l’a mis largement en avant. Les prix et les produits d’un généraliste comme TUI se placent dans une bonne moyenne ».

Pas d’après-vente et une bonne rémunération

Pour Christine Pioli, Directrice des agences « Tourisme Verney » (une vingtaine de points de ventes Havas), le fait que la production TUI soit repensée n’est pas une surprise.

« Le rapprochement avec First Choise laissait prévoir une nouvelle stratégie. Il faut sans doute revoir le positionnement des marques Marmara, Nouvelles Frontières et TUI dans le cadre d’une synergie globale.

Nous n’avons aucune raison de lever le pied sur les ventes TUI. A produit équivalen,t nous le proposons. C’est notre intérêt. Nous avons une bonne rémunération. ».


Jean-Pierre Luce est le patron d’un réseau d’une dizaines de points de ventes en Normandie dont deux à l’enseigne d’Havas. A la question de savoir si la disparition de la production TUI lui poserait un problème il répond : « Je n’aurais aucun problème par le vide laissé éventuellement par TUI mais cela reste à prouver.

Pour l’instant cela n’a pas été évoqué en interne. Mais je verrais cette disparition sans grand plaisir. La production est homogène, nous n’avons pas de souci d’après-vente. Ils furent les premiers à faire des tableaux de prix TTC commissionnables en lecture directe.

Nous sommes bien rémunérés et TUI ne fait pas de ventes directes. Je me demande si nos confrères on compris tout l’intérêt de travailler avec ce partenaire ».


Jean-Pierre Luce reconnaît toutefois que la tendance va vers les départs de proximité. Lui, qui affrète au départ de Cherbourg a toujours vu ses vols partir complets.

« Nous avons des difficultés à vendre TUI...»

Au siège de la direction générale on refuse tout commentaire sur ces chiffres. Impossible même d’avoir le nombre exact des points de ventes actuels et des prochaines implantations à court ou moyen terme.

La direction générale en reste aux propos très laconiques du communiqué du 25 janvier dernier : « Nous travaillons sur son positionnement commercial et nous n’avons aucune information à donner sur l’arrêt éventuel de la production ».

Les circuits et les séjours de la production TUI printemps/été 2008 sont regroupés, alors que l’année dernière ils faisaient l’objet de deux brochures séparées. Est-ce un signe avant-coureur d’une refonte des produits ?

Le réseau Havas constitué d’agences indépendantes et de mini réseaux tels que Tourisme Verney semble très « surveillé ». Les responsables répondent sous couvert d’anonymat.

Le futur « improbable » de TUI, ils l’ont appris en même temps que tout le monde, par le biais de la presse professionnelle. Une quasi certitude : il y a très peu d’agences Havas qui ont réussi plus de 20 % de leurs ventes avec TUI.

Les volumes des ventes varie néanmoins selon les régions. « Malgré notre bonne volonté nous avons des difficultés à vendre TUI car nous n’avons pas de stocks au départ des régions. Il n’y a pas – ou très peu – d’affrètements. »

Lu 6885 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com