TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





G. Frêche : « On va se donner les moyens de doubler le tourisme du Languedoc-Roussillon »

7 questions au président de la Région Languedoc-Roussillon


Rédigé par Alain Martinez - La Lettre T le Mercredi 5 Juillet 2006

Suite à l'adoption récente par les élus régionaux du Schéma Régional de développement touristique, TourMaG.com a voulu connaître les impressions du Président Georges Frêche en matière de tourisme.



G. Frêche : « On va se donner les moyens de doubler le tourisme du Languedoc-Roussillon »
TourMaG.com - Que représente pour vous le tourisme en Languedoc-Roussillon ?

Georges Frêche -
"Il était temps de se soucier de ce secteur majeur qui rapporte 4,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires et représente 10,4% du P.I.B régional. Pour nous, c'est clair, les trois secteurs prioritaires susceptibles de créer des emplois passent par les nouvelles technologies, l'artisanat et le tourisme. 2006 marque notre volonté de prendre le tourisme au sérieux."

TM.com - Vous savez que le tourisme était dans les limbes...

Georges Frêche -
"Oui, c'est exact, mais enfin, on n'est pas si mal placé et on ne démarre pas sur des ruines… J'ai fait le tour de 90% de la planète et, très franchement, nous sommes dans l'une des quatre ou cinq régions les plus belles du monde.

Nous sommes dans un pays de cocagne et de merveilles où les habitants ne voient pas les beautés au sein desquelles ils vivent. Nous pouvons faire mieux… Les Gardois, il y a 40 ans, ont été les premiers à se lancer dans le tourisme grâce aux Cévennes et l'histoire des Huguenots puis est arrivée la "Mission Racine" qui a développé chez nous une forme de colonisation intérieure, et nous avons actuellement un tourisme de gens qui se prélassent sur les plages… Il faut prendre exemple sur l'Aude qui a su développer un tourisme global autour de la marque "Pays Cathare"."

TM.Com : Quels sont à votre avis nos faiblesses en matière de tourisme ?

Georges Frêche -
"Au-delà de notre quasi absence d'image et d'identité, il y a trop de gens qui agissent en ordre dispersé et qui font du tourisme en amateur. Deux tiers des restaurants ne sont pas au niveau (il faut dire que nous n'avons pas de traditions culinaires). Les choses ont toutefois changé, on mange bien à 70%.

Le "bon" tourisme exige que l'on paie correctement et que l'on loge décemment le personnel…. Il faut mettre en place une charte de déontologie et renforcer le contrôle des prix car nos prestations sont chères… Bref, il faut un tourisme de professionnel. Le Roussillon, par exemple, c'est l'endroit le plus beau de la Région, mais le tourisme y est encore artisanal."

TM.com : Comment devenir une destination à la mode et comment susciter l'envie de venir chez nous ?

Georges Frêche -
"Il ne faut pas que la Région devienne à la mode mais soit à la mode ! Il faut fédérer l'ensemble des habitants autour de l'idée que le tourisme est l'affaire de tous et que notre région gagne en notoriété et en qualité face à une concurrence de plus en plus vive (Turquie, Tunisie, Croatie…). Il faut relooker les plages comme le font déjà les Espagnols...construire des hôtels..."

TM.com : On découvre tout à coup que les loisirs de proximité pourraient aussi bénéficier aux habitants de cette région

Georges Frêche -
"La 4ème de nos clientèles en région sont les habitants de la région elle-même et cette énorme clientèle captive va aller grandissant compte tenu de l'arrivée sans cesse plus importante de nouvelles populations en Languedoc-Roussillon (800 000 personnes). Une communication interne de sensibilisation au tourisme va donc être mise en place en direction de la population régionale. Il faut faire de chaque habitant un "ambassadeur" de la région."

TM.com : Quelles sont les moyens financiers mis en en œuvre ?

Georges Frêche -
"En matière de promotion, et là je fais toute confiance à l'équipe du CRT, il va falloir donner une image positive de cette région qui, je le répète, est une véritable zone de multi-splendeurs et fédérer l'offre autour du concept et de la marque "Sud de France-South of France".

Un budget de 4,2 millions d'euros est dégagé pour 2006. Ici, il y a tout mais il faut en donner une image globale. Lorsqu'on est riche de tant d'atouts, il faut savoir tout vendre. Pour la formation et l'animation, 300 000 euros devraient assurer une formation initiale et continue des acteurs du tourisme.

En ce qui concerne les investissements pour lesquels nous avons accordé 7,5 millions d'euros, nous aiderons les investisseurs et partagerons les fruits de leurs investissements qui devront être orientés vers l'amélioration de la qualité et la diversification des produits touristiques. Les acteurs du tourisme peuvent compter sur notre soutien."

TM.com : Comment voyez-vous le tourisme régional en 2015 ?

Georges Frêche -
"On va se donner les moyens de doubler le tourisme du Languedoc-Roussillon."

Lu 3268 fois

Notez


1.Posté par Certain le 11/07/2006 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans vouloir nous jeter des fleurs ... un peu quand même ! Nous travaillons toute l'année à faire de la région une destination de qualité sur le plan du tourisme thématique. Nous percevons au bout de 2 ans d'existence une demande en matière de tourisme de pleine nature (la région a un potentiel énorme). A notre échelle, nous contribuons à cette évolution lente mais sensible. Reste à bousculer quelques réticences et provoquer parfois quelques chocs culturels ... mais nous y croyons.
Fred Certain - gérant de Languedoc Nature


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com