TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Garantie : pas rangé des voitures, Richard veut taxer la grosse Caisse…

L'hum(o)eur de T. Rublion


Rédigé par T. RUBLION le Jeudi 22 Mai 2008

Richard Vainopoulos, s’il n’existait pas il faudrait l’inventer. L’homme à l’heur de plaire à T. Rublion qui aime chez lui « L’art de ne jamais être là où on l’attend et surtout d’être là où ne l’attend pas… » T. Rublion n’hésite pas à faire son outing en clamant haut et fort : Richard je vous aime… un mot de vous et je quitte ma mère ! Et oui, c’est du sérieux…
lire L'hum(o)eur de T. Rublion



Garantie : pas rangé des voitures, Richard veut taxer la grosse Caisse…
Alors que Gourou Mike nous prédit la disparition des ¾ des compagnies low costs européennes pour cause de modèle économique ne tenant plus la route face au prix du kérosène - et il sait de quoi il parle le bougre…- et que le SNAV s’inquiète des répercutions d’une éventuelle défaillance d’Alitalia, Richard Vainopoulos remet sur le tapis la création d’une caisse de garantie de l’aérien.

Une caisse qui permettrait de rembourser les passagers en cas de défaillance d’une compagnie et serait financée par une taxe de 2 ou 3 euros sur chaque billet d’avion.

Et une taxe supplémentaire, une ! Serrez-vous les taxes, y va y avoir surbook ! Dieu merci, le billet papier est mort, mettant ainsi un terme définitif au risque de surpopulation de la rubrique « taxes ».

Une caisse de garantie, une sorte d’APS du transport aérien en somme…A un détail près, mais quel détail, cette caisse ne serait pas financée par ceux qui font courir le risque – les compagnies aériennes – mais par ceux qui le courent : les clients.

Le président de Tourcom semble être bien esseulé...

Arrêtez-moi si je me trompe, ce ne serait pas ça qu’on appelle, en français d’en bas, une assurance ? Toute ironie mise à part, force est d’avouer que l’idée est loin d’être stupide et qu’il serait effectivement temps qu’on prenne le problème à bras le corps sans attendre les prochaines défaillances.

Le hic, car hic il y a, c’est que le président de Tourcom semble être bien esseulé et qu’à l’en croire le SNAV a d’autres priorités : « le combat du SNAV actuellement, c’est la surcharge carburant … » …et le dossier d’adhésion d’ADP Voyages…(1)

J’ai eu beau chercher dans mon petit Freund Illustré, rien, nada, niente, peau de balle, makach’oualou : un vrai défi à la psychanalyse cet homme là.
Une fois de plus, le sémillant président de Tourcom a mis les pieds dans le plat et a pris tout le monde à contre-pied. L’art de ne jamais être là où on l’attend et surtout d’être là où ne l’attend pas, c’est la marque de fabrique de Richard Vainopoulos.

Que dis-je un art ? Une doctrine, une philosophie dont il est l’un des maîtres incontestés (à croire qu’il fut stagiaire chez NF sous l’ère d’un certain Jacques M. ).

Séquelles traumatiques post soixante-huitardes ou syndrome druckero-besancenien ? En l’état actuel de la science, toutes les hypothèses restent envisageables.

Un Trublion d’Honneur pour l’ensemble de votre œuvre…

Ses détracteurs – car il en a – vous diront qu’il avance ses pions sur le grand échiquier de l’Ego et qu’il rêve secrètement d’être calife à la place du calife (certains prétendent même qu’il y pense tous les matins en se rasant).

Ses partisans – qu’ils soient farouches adhérents du courant « tourcomiens de la première heure» ou simples sympathisants de la frange « empêcheurs de penser en rond de tous poils» - vous assureront qu’il n’en est rien.

Pour eux, Richard Vainopoulos ne nourrit d’autre ambition que celle de défendre un métier qu’il aime par dessus tout et que son ego, il y a bien longtemps qu’il s’assied dessus…

Mais au fond, si le problème était bien plus simple, et si sa motivation profonde, c’était tout simplement ce petit – mais ô combien jubilatoire – plaisir de faire ch… tout le monde ?

Alors Richard, vous qui chaque année décernez les TO d’Or – Oscar et César étaient déjà pris – et quitte à faire de l’ombre aux stars de la Croisette, j’ai bien envie de vous décerner un Trublion d’Honneur pour l’ensemble de votre œuvre…

Oui j’ose le dire haut et fort : Richard je vous aime ! Et comme disait un vieux copain de promo : un mot de vous et je quitte ma mère….Allez chiche !

(1) remarque aussi déplacée que narquoise qui n’a pu que germer dans l’esprit malsain de votre serviteur, et qui n’est en aucun cas imputable au président de Tourcom.

Lu 3795 fois

Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com