TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Georges Colson : « Avec IATA les dés ne sont pas jetés ! »

Entretien avec Georges Colson, président du SNAV


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 16 Mars 2010

De la loi Novelli aux exigences IATA en passant par la convention SNCF et la réforme des statuts, de tout cela et de bien d'autres choses qui font grincer quelques dents, Georges Colson président du SNAV s'en explique à trois semaines de ses Assemblées Générales.



Georges Colson souhaite que la campagne de promotion débute dès mai prochain
Georges Colson souhaite que la campagne de promotion débute dès mai prochain
TourMaG.com. Trois mois après son entrée en vigueur comment la nouvelle loi Tourisme est-elle vécue par vos adhérents ?

Georges Colson
. Le SNAV a été une force de proposition dans la rédaction des textes et des décrets d'application de cette loi. Dans une large part nous avons été entendus et je m'en réjouis.

Nos adhérents doivent maintenant être informés sur la nouvelle réglementation afin d'en tirer le meilleur parti. C'est pourquoi nous nous déplaçons dans les régions pour aller à leur rencontre. Ils sont très demandeurs.


TourMaG.com. A propos des exigences IATA, on peut maintenant dire que les dés sont jetés...

G.C.
Pas du tout et nous bataillons toujours pour alléger les mesures IATA par le biais, notamment, de notre médiateur européen. Le dossier a été plaidé une première fois. Une agence de voyages courageuse a été notre porte-drapeau car, officiellement, notre organisation n'a pas la possibilité d'engager une telle action.

« Avec IATA les dés ne sont pas jetés ! »

Les représentants des agences de voyages des pays latins se sont réunis récemment dans le cadre du BIT de Milan. Chacun a reconnu combien la rigidité de IATA devenait insupportable.

Nous réfléchissons ensemble sur une action communautaire européenne qui remettrait en cause cette rigidité du contrat IATA. Je me suis bien entendu associé à cette démarche.


TourMaG.com. L'action du SNAV face à la SNCF a provoqué quelques critiques chez vos adhérents...

G.C.
J'ai en effet lu que des tracts allaient être distribués à l'occasion du salon DITEX d'Avignon. Rien n'a été distribué. J'ai eu l'occasion de déjeuner aux côtés de Madame Faure de l'agence Courtine d'Avignon qui a, en partie, alimenté cette polémique.

Je lui ai expliqué le processus de la nouvelle convention financière signée avec la SNCF. Elle n'en maîtrisait pas tous les éléments.

« SNCF : des bonus en fonction de la concurrence aérienne... et beaucoup de bruit pour pas grand chose »

TourMaG.com. Pourriez-vous nous les rappeler ?

G.C.
Avant cette signature les agences de voyages touchaient 4,8 % sur l'émission de tous les billets. Aujourd'hui, cette commission est de 2,4 % auxquels s'ajoutent des incentives : 2 % sur les billets 1ère classe et 2 % sur les billets correspondant à des axes déterminés où les liaisons ferroviaires sont en concurrence avec l'aérien.

Enfin il y a 0,5 % supplémentaire pour une émission de billet électronique. Avignon où se trouve l'agence de Madame Faure ne bénéficie pas de liaison aérienne. Elle ne peut donc prétendre aux 2 % supplémentaires. Le jour où une liaison aérienne reliera Avignon à Paris, par exemple, elle en bénéficiera.

Enfin, la rémunération complémentaire 1ère classe se fait par relevé trimestriel. C'est pourquoi cette adhérente n'avait pas touché en février le bonus des ses émissions. Vous voyez on a fait beaucoup de bruit pour pas grand chose.


TourMaG.com. Votre feuille de route pour 2010 ?

G.C.
Elle est chargée. Nous continuerons bien entendu d'informer nos adhérents sur la nouvelle donne qu'apporte la loi Novelli. Notre site internet est à cet égard une source mise à jour de façon quotidienne. Nous allons investir.

Nous devons moderniser notre matériel informatique et notre logiciel de gestion des adhésions, des métiers, des commissions techniques, des régions etc. Notre budget va le prévoir à hauteur de 40 000 euros.

« Le SNAV a des réserves, le siège social est entièrement payé et le bilan n'est pas négatif »

TourMaG.com. Vous avez annoncé un déficit de 75 000 euros pour 2009.

G.C.
Je n'ai pas annoncé que cela ! Le SNAV a des réserves et le bilan n'est pas négatif. Notre siège social est aujourd'hui entièrement payé. L'emprunt et les intérêts représentaient plus de 180 000 euros par an.

Nous n'avons plus de frais financiers et nous avons davantage de trésorerie. Une somme de quelque 100 000 euros est bloquée en attente du règlement d'un litige avec une agence de publicité.

Ce dossier date d'avant mon arrivée à la présidence du SNAV et j'espère aboutir à une solution qui m'autoriserait à utiliser cette somme. Je pense notamment à la campagne de promotion que nous allons lancer en 2010.


TourMaG.com. Votre plan de financement de cette campagne et à quelle époque allez-vous la lancer ?

G.C.
Mon appel de Biarritz a été entendu par Monsieur Novelli. Nous aurons une participation de l'Etat de 150 000 euros. Nous aurons par ailleurs une convention spéciale avec la SNCF, comme il y a trois ans, d'un montant de 300 000 euros.

La participation de l'APS serait de 75 000 euros, autant que le SNAV. Cela représenterait un budget global d'au moins 600 000 euros pour une campagne de notoriété.

Si la licence a disparu, le métier d'agent de voyages est bien là. Il faut que cela soit clair. La Commission Communication animée par Jean-Luc Dufresne travaille sur le sujet. Une réunion est prévue au MAP. Il y aura un appel d'offres. Je souhaite que cette campagne débute dès mai prochain.


TourMaG.com. Le retour du réseau Selectour est-il définitivement acquis et sur quelles bases financières ?

G.C.
Ce retour a été confirmé par les co-présidents. Cette adhésion, celle du CEDIV et d'un certain nombre d'agences indépendantes sont prises en compte dans les ressources et le budget 2010 qui sera présenté lors de notre Assemblée Générale Ordinaire du 14 avril prochain.

Les cotisations de base n'ont pas changé mais nous avons ajouté une clause. Les réseaux volontaires avaient une réduction de 40 % si 90 % de leurs membres adhéraient au SNAV. Ils bénéficieront d'une réduction de 50 % dans la mesure où 100 % de leurs membres adhèrent à notre organisation.

Créer une famille « Producteurs France »

TourMaG.com. Pourquoi doublez-vous votre assemblée générale ordinaire par une assemblée extraordinaire ?

G.C.
Pour mettre en harmonie nos statuts avec la nouvelle réglementation. Avant nous parlions de licences, de mandataires... Tout cela disparaît de nos textes. Je propose aux élus de profiter de cette modification pour associer le conseil exécutif des « Réceptifs » à celui des « Producteurs » et ceci pour plusieurs raisons.

Aux « Producteurs France » nous pourrions associer des opérateurs représentatifs tels que Pierre et Vacances, Lagrange, l'hôtellerie de plein air comme Sunélia.

Ce sont de futurs immatriculés. Dans cette famille nous aurions un groupe DMC (Destination Management Company. Ndlr) qui mène des actions auprès des tour-opérateurs étrangers.

Les réceptifs auront alors davantage de moyens et autant de partenariat avec les institutions professionnelles et les pouvoirs publics. Je rappelle enfin que le SNAV représentent toutes les familles professionnelles auprès des institutionnels.


TourMaG.com. Les immatriculés à venir auront des activités diverses avec des paliers de garanties financières différents. Comment allez-vous les intégrer au SNAV ?

G.C.
Nous avions déjà deux types d'adhérents, les agences de voyages traditionnelles, les anciens licenciés et des membres associés. Nous pourrions créer la famille des « Affiliés ». Elle serait ouverte aux immatriculés qui souhaitent venir au SNAV de manière consultative.

Nous pourrions signer des conventions de bonne conduite avec les hôteliers ou les offices de tourisme. Cela éviterait certaines frictions. Il y aurait alors deux droits d'adhésions, un premier pour les membres actifs qui auraient accès à tous les services du SNAV et un pour les affiliés qui n'auraient pas droit à tous nos services.

« En avril 2011 j'aurai fait deux mandats de trois ans »

TourMaG.com. Un autre sujet demande explication pourquoi reportez-vous les élections prévues en octobre 2010 à avril 2011 ?

G.C.
De tradition les élections du SNAV se font en avril, après le trimestre qui suit la fin de l'année civile. Nous avions voté les changements de nos statuts en octobre 2007.

Entre autres modifications nous mettions fin au Conseil National et nous ajoutions de nouvelles familles dans nos conseils exécutifs professionnels. A l'époque, tous les élus avaient démissionné.

Nous avions réduit de six mois tous les mandats. Reporter les élection à avril 2011 nous permet de retrouver notre calendrier. En ce qui me concerne, j'aurais fait deux mandats complets soit deux fois trois ans puisque j'ai été élu à la présidence du SNAV le 21 avril 2005.


TourMaG.com. Quelques mots sur Hervé Novelli, ministre en charge (notamment) du tourisme et en campagne pour les « régionales ».

G.C.
En très peu de temps, moins de deux ans il a fait aboutir des réformes importantes pour l'industrie du tourisme et des voyages.

Il connaît parfaitement le fonctionnement de nos métiers. Cette nouvelle loi et les décrets d'application qui l'accompagnent demanderont certainement des ajustements. Pour ma part je serais heureux qu'il poursuive sa mission.

Je souhaiterais même qu'il occupe à part entière un poste de ministre du tourisme avec des moyens accrus. En comparaison des investissements que consacrent certains pays étrangers à la promotion de leur tourisme, la France fait pale figure.


Lu 3126 fois

Notez


1.Posté par Marie Christine DUBOSCQ le 17/03/2010 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ie projet de fusion qui est annoncé entre les producteurs et les réceptifs n'est qu'à l'état
de projet. Le Conseil Exécutif des Réceptifs n'est pas demandeur de cette fusion.
La consultation de nos 140 Adhérents, décidée au Bureau du CER réuni le 9 mars , va être lancée par vote a bulletin secret à l'ensemble des adhérents de la profession des Dmc, non demandeurs de cette fusion. Le vote sera dépouillé lors de l'assemblée générale du Conseil Exécutif des Réceptifs le 13 avril .
Marie-Christine DUBOSCQ, Présidente du C.E.R. (l'une des 3 familles du Snav)

2.Posté par VLV Tourîsme le 18/03/2010 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sûr...la fusion fera une présidence (mineure) en moins...ce qui m'intéresse c'est l'action menée pour défendre nos intérêts de Producteur France...et là il n'y a qu'un seul "Patron"...M. COLSON Georges qui a tout compris aux enjeux et au retard à combler...alors les petites réunions et référendum de circonstances pour sauvegarder les positions personnelles...non merci !
Je n'ai qu'un seul "syndicat" le SNAV...quand ils le sont...les sous-groupes ne sont utiles que pour les travaux en commission !
Farid RAHAL, Gérant,

3.Posté par Bailet Brigitte le 21/03/2010 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que tous les DMC sont effectivement intéressés à la défense de leurs intérêts particuliers qui ne sont certainement pas les mêmes que ceux des producteurs! Ceux qui ne se reconnaissent pas dans la famille des DMC pouvaient toujours choisir en métier 1 le métier des producteurs....C'était ça le SNAV.....un syndicat professionnel qui réunissait au sein de 3 familles, des adhérents complétement différents les uns des autres.....pour prendre en compte leurs différences! Résumer le SNAV a une seule personne est bien réducteur....quid du travail de tous les administrateurs qui travaillent le plus souvent dans l'ombre et bénévolement.....dans l'intérêt des membres et à leur service!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com