TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Georges Colson : « Je fais mon expérience de président du SNAV... »

la refonte des statuts repoussée à fin 2006


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Jeudi 16 Mars 2006

Georges Colson ouvrait ce jeudi l’Assemblée Générale du SNAV dans le cadre du Salon Mondial du Tourisme de Paris. Elu à la présidence du syndicat depuis moins d’un an, ce fut pour lui, une première.



''Je voudrais que cesse le temps des critiques systématiques...''
''Je voudrais que cesse le temps des critiques systématiques...''
Il a découvert sous un jour nouveau les réalités et les difficultés du syndicat. Il a été confronté à des velléités de départ de certaines familles. Dans son discours d’ouverture il a évoqué les agences indépendantes et les membres du CETO.

«Je fais mon expérience de président de syndicat. Certains se sentent incompris. Peut être ai-je été maladroit ou pas suffisamment attentif à certains propos. Si j’en ai blessé, je le regrette profondément. Mon objectif est que chacun apporte une pierre à l’édifice et je voudrais que cesse le temps des critiques systématiques.

Exprimons-nous franchement et de façon constructive. Avec le CETO nous menons des actions communes auprès des ministères pour trouver des solutions à nos problèmes. Unis, nous sommes écoutés et nos dossiers avancent. Nous devons travailler ensemble ».

Refonte des statuts : le bémol de Richard Vainopoulos

Parmi les chantiers à faire avancer en 2006, il y a la modification des statuts du SNAV. Dès 2004, Georges Colson était de ceux qui avaient souhaité voir ces statuts rénovés pour donner aux actions du syndicat davantage de réactivité et d’efficacité.

Une commission va donc travailler sur ces statuts qui ne sont plus en phase avec la réglementation. Une Assemblée générale extraordinaire pourrait avoir lieu fin 2006, après Top Résa, pour faire un point sur la nouvelle proposition.

Une voix s’oppose dans la salle : Richard Vainopoulos. « Je demande qu’on prenne le temps nécessaire même si cela doit durer plusieurs années. On prévoit de former trois familles, distributeurs, tour-opérateurs et réceptifs avec trois représentants par famille.

Ceci nous engage vers une forme de fédération mais 85 % des adhérents sont des distributeurs indépendants, 10% des tour opérateurs et 5 % des réceptifs. Il y a un véritable déséquilibre.

Les familles n’ont ni les mêmes obligations ni les mêmes orientations économiques ou politiques. Je propose que les familles encaissent elles-mêmes les cotisations quitte à les reverser à une maison mère ».

Le président du réseau Tourcom, sans doute échaudé, explique qu’il redoute de voir un jour, dans ce contexte là, un président peu scrupuleux ou inefficace couper arbitrairement les vivres de telle ou telle famille.

NME, TVA et l’article 23 au cœur des grands dossiers du SNAV

Les statuts ne sont toutefois pas dans l’actualité chaude du SNAV. 2005 fut une année charnière qui a vu s’appliquer un nouveau modèle économique dans l’aérien. Pour répondre aux nombreuses interrogations le SNAV avait mis en place outils et informations utiles aux agences de voyages sur son site www.snav.org.

Par ailleurs une commission mixte SNAV/SNCF a été chargée de travailler sur un protocole fixant les nouvelles modalités de rémunération. La SNCF entreprendra début janvier 2006 le processus de renonciation de chacun des contrats d’agrément la liant individuellement avec chaque agence de voyages. Le nouveau modèle prendra effet seulement au 1er janvier 2007.

La question de la TVA fut au cœur d’un travail de lobbying mené par le SNAV auprès du gouvernement et plus particulièrement du Ministère de l’Economie et des Finances. Cette action commence à porter ses fruits. Désormais les clients « Entreprises » peuvent récupérer la TVA.

L’APS, un partenaire efficace et discret


La révision de la loi du 13 juillet 1992 est toujours d’actualité. Le SNAV s’oppose sur deux points forts : l’article 23 relatif à la responsabilité des professionnels – contrairement aux engagements ministériels – et l’élargissement du champ d’activité de certains habilités (palais des congrès, hôteliers etc.) Là encore, le SNAV a mené un travail de lobbying auprès des pouvoirs publics, députés et sénateurs.

Ils sont faits pour s’entendre mais il aura fallu attendre Top Resa 2005 pour que leur partenariat soit officiellement célébré. Il concerne notamment la formation avec, dès septembre 2005, la mise en place d’un catalogue commun.

Le service Litiges redevient commun et les dossiers seront traités par les permanents du SNAV pour le compte des deux organismes. Le SNAV participera à l’Observatoire des litiges et des réclamations de l’APS et cette dernière à la Commission juridique du syndicat.

Le SNAV en 2005 en chiffres

12 permanents
3 751 points de vente membres du SNAV au 31 décembre.
62 membres associés. 130 000 visites sur le site internet. 836 dossiers traités par le Service Litiges (+ 13 %)
Près de 15 000 appels/e-mails d’adhérents vers le service juridique dont près de 4 200 sur des questions sociales
Près de 5 500 appels/e-mails pour le service Adhérents.
Près de 8 000 appels/e-mails sur des questions techniques intéressant l’activité des commissions techniques.
Près de 21 000 appels/e-mails au standard d’adhérents, journalistes et particuliers .
5 cabinets Conseil au service des adhérents sur les thèmes suivants : responsabilité/tourisme, affaires sociales, fiscalité, para-commercialisme, comptabilité.
Plus de 50 nouveaux dossiers concernant le para-commercialisme ouverts
1 434 cartes agents de voyages délivrées.

Lu 2600 fois

Notez


1.Posté par BONIFAY Chantal le 17/03/2006 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis responsable d'une agence réceptive, en Région PACA, 6 ans d'existence,
mon agence ne fait pas partie du SNA car cotisation trop lourde pour une ma société ........ quand je vois qu'il n'y a que 5 % des réceptifs présents au SNV je comprends très bien ...... je pense qu'il y a beaucoup à faire au niveau du tourisme et surtout il faut que le gouvernement soit plus net par rapport au licence car à l'heure actuelle beaucoup de 'entreprises du tourisme sans licence vend des séjours , voyages , ..... : les OT , CDT , .... institutions publiques doivent promouvoir nos agences surtour les réceptifs, il est inadmissible que des habitilitations soit accordées sans aucun contrôle ..... et il serai de bon que les agences qui ne sont pas réceptifs travaillent en partenariat avec les réceptifs ce qui permettrait de faire travailler tout le monde chacun dans sa catégorie ... il faut également frêner le développement des autocaritstes avec habilitation.....
Alors je crois que le SNAV a beaucoup de travail à faire ..... il faut peut-être que certaiones commissions oeuvrent pour que les licences de voyages restent
le fer de lance des professionnels que nous sommes et que tous les chemins détournés pour faire du tourisme soient de plus en plus contrôlés avant quil ne soit trop tard.
Merci, Chantal BONIFAY

2.Posté par R.Vincent le 17/03/2006 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis un petit adhérent du SNAV, que trois agences (dont une que je refuse d'adhérer), et je ne peux cautionner les belles paroles des décideurs du SNAV. Je pense qu'ils ne savent pas, qu'ils sont déconnectés non seulement de la réalité du terrain mais aussi de ce qui se passe au sein même de leurs services...Un simple exemple: Le 15.09.2005, par téléphone, je questionne les services du SNAV sur un problème de TVA. L'on me demande de mettre cela par mail et l'on me promet une réponse rapide. Mon mail part dans la journée même. Après de multiples relances, dont la dernière un peu agacée, je reçois le 03.10.2005 une réponse mais qui, hélas, ne répond pas à ma question !! Je la renouvelle donc, toujours par mail et depuis silence total !! Nous sommes en mars 2006, je reste avec mon problème... C'est aussi là où le SNAV n'est pas bon, l'adhérent de base ne se sent pas épaulé, aidé, écouté... Ce n'est que mon avis, mon sentiment. Mais bon pas grave, je ne suis qu'un petit adhérent trés, trés loin des préoccupations de ces messieurs...

3.Posté par GT le 18/03/2006 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis toujours surpris de voir le SNAV dirigé par le "responsable non coupable" de Sharm el Sheikh, quelle image pour la profession... sans compter le risque pour celui ci de se retrouver, à l'instar d' André Trigano, condamné en correctionnelle pour homicide par imprudence (jurisprudence Sénégal...) et de l'impact d'une eventuelle punition de ce style sur ce metier...

4.Posté par GT le 20/03/2006 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme mentionné sur un autre fil, l'association des victimes de Charm el Sheik recherche tous témoignages ecrits sur le mauvais état des appareils de Flash et le retour eventuel d'information aupres des affreteurs, Fram , Zig Zag et Jet Tours

AFDV Charm el Cheik
7 rue du Ruisseau
92160 ANTONY


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com