Loading


Gîtes de France veut permettre aux clients de créer leur propre "circuit"

L’arrière saison s’annonce bien


Avec 35 millions de nuitées, un chiffre d’affaires annuel de 1,2 Md€, le modèle économique des Gîtes de France est un succès, mais la concurrence l’oblige à « changer de braquet ». Réseaux sociaux et sites thématiques seront donc leurs principaux axes de travail.



Pour fêter ses 58 ans, la Fédération des Gîtes de France veut « changer de braquet malgré le succès du concept », comme l’explique Yannick Fassaert, son Président.

Cela dit, ce ne sont pas les résultats 2013 qui imposent une quelconque remise en cause d'un modèle qui pèse tout de même 33 000 emplois ETP (Équivalent Temps Plein).

En dépit des circonstances économiques actuelles, l’activité du 1er semestre 2013 était presque stable, avec un gain de 1% sur la même période 2012.

Si l’activité a connu un recul de 7,5% au mois de juillet, elle s’est bien reprise au mois d’août avec un gain de 2,85%.

Sur ces deux mois, le solde reste sans doute négatif à 0,86% ; mais la hausse de 2,6% attendue sur septembre et octobre permet de prévoir un chiffre d’affaires équivalent à celui de 2012, une excellente année pour les Gîtes de France.

450 000 lits répartis sur 95 départements

Yannick Fassaert est le président de la Fédération Nationale des Gîtes de France - DR
Yannick Fassaert est le président de la Fédération Nationale des Gîtes de France - DR
Même compensation entre la durée de séjours, qui a baissé légèrement cet été, respectivement de 0,4% et de 0,65% en juillet et août, et le panier moyen qui monte de 0,4% en juillet, à 653 €, et de 2% en août, à 710 €.

En fait, ce nouvel élan est plutôt du à la concurrence, celle des sites de location entre particuliers par exemple, ou encore celle des centrales de réservations, qui se fait de plus en plus pressante.

La fédération veut donc passer résolument à l’offensive, en s’appuyant sur ses atouts les plus confirmés.

Bien connus du public et clairement positionnés sur une offre de qualité à caractère authentique et sociable, les 46 000 propriétaires des Gîtes de France disposent d’une capacité totale de 450 000 lits.

De la chambre d’hôtes jusqu’aux gîtes, en passant par des campings ou des appartements, l’éventail de leurs hébergements est assez large pour proposer également des manoirs, des éco-gîtes, des gîtes de groupes et des chalets.

Répartis dans 95 départements, un maillage territorial plutôt enviable, leur offre conjugue aussi la diversité de chaque province et la variété professionnelle de chaque exploitant, tantôt agriculteur, tantôt viticulteur, cadre ou bien salarié du public et du privé, retraité, profession libérale…

L’offre en milieu urbain se développe rapidement

Pour optimiser ce potentiel, la Fédération va donc renforcer sa présence sur les réseaux sociaux.

Elle voudrait surtout que chaque service de réservation départemental ait la possibilité de commercialiser les hébergements des autres départements.

L’objectif est de favoriser chez le client une démarche « circuit » en combinant plusieurs régions et plusieurs expériences de vacances.


Car la Fédération veut également mieux valoriser les thématiques sous-jacentes à chacun de ses produits, comme l’œnologie dans les terroirs viticoles, le sport en montagne ou la gastronomie dans le Sud Ouest.

« Nos propriétaires sont tous des passionnés de leur région ou de leur activité, » explique Yannick Fassaert. « Ici, ils organisent des dégustations autour de leurs vins, là ce sont des cours de cuisine régionale, et tous ont des voisins avec lesquels ils peuvent encore enrichir leur offre séjour, avec le cheval, avec la pêche… Le choix est vaste. »

Pour enfoncer le clou, les Gîtes de France lancent donc 3 nouveaux sites thématiques : « Chambres » et « Gîtes » mais aussi « City-break », une offre urbaine qui se développe de plus en plus et qui représente déjà 675 hébergements, dont 25% d’indépendants et 75% chez l’habitant.

« C’est une demande en croissance, sur le marché domestique mais aussi de la clientèle étrangère qui veut enchaîner deux jours en ville et une semaine à la campagne » affirme le Président de la Fédération.

Quand on sait que l‘OMT prévoit 2 milliards de touristes dans le monde d’ici 15 ans, il paraît sage de penser dès aujourd’hui à l’accueil de ces futurs clients.

Rédigé par Bertrand Figuier le Mercredi 18 Septembre 2013
Lu 1960 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Juillet 2014 - 11:27 L'hôtel Bizerta Resort certifié ISO 9001et 22000







Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.