TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Grande-Bretagne : quelles conséquences aura le Brexit sur le réceptif britannique ?

Retour sur le salon ExploreGB


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 3 Mars 2017

Quelles conséquences aura le Brexit sur le réceptif britannique ? Pour l’heure, tous les professionnels réunis au salon ExploreGB le ressentent plutôt comme une menace sourde puisque les détails du divorce ne sont pas connus. Mais en attendant la fin des négociations, leur message est clair : la baisse de la livre sterling est un encouragement à visiter la perfide mais quand même bien aimée Albion.



Au salon ExploreGB, derrière les échanges de cartes de visite et les négociations commerciales, le Brexit, dont on ne devrait voir les applications qu’en 2019 au plus tôt, est dans tous les esprits - DR : Visit Britain
Au salon ExploreGB, derrière les échanges de cartes de visite et les négociations commerciales, le Brexit, dont on ne devrait voir les applications qu’en 2019 au plus tôt, est dans tous les esprits - DR : Visit Britain
Le salon professionnel ExploreGB, organisé par l’administration touristique Visit Britain, les 2 et 3 mars 2017, vient de se dérouler à Brighton, mettant face à face 400 fournisseurs britanniques et 400 acheteurs internationaux.

Au moment où la Grande-Bretagne souhaite fermer la porte à l’Europe, Brighton fait figure de résistance. « C’est la ville britannique la plus européenne, la plus libérale aussi », précise Ruth Allsop, de l’Office de tourisme local.

Pour preuve, Brighton fête cette année « the summer of love », en hommage à la dépénalisation de l’homosexualité…

Pour autant, au salon ExploreGB, derrière les échanges de cartes de visite et les négociations commerciales, le Brexit, dont on ne devrait voir les applications qu’en 2019 au plus tôt, est dans tous les esprits.

Car en nombre de visiteurs, les deux premiers marchés sont la France et l’Allemagne, avant les USA. Autant dire que si des mesures restrictives limitaient le voyage des Européens, l’industrie réceptive aurait du mal à combler le vide.

40 millions de visiteurs attendus en 2020

Une première alerte l‘année dernière, après les restrictions des voyages scolaires français liées aux attentats, a montré combien il était difficile de trouver des alternatives.

C’est en tout cas le point de vue d'Emma English, de la British Educational Travel Association. Les scolaires représentent 37% du nombre de visiteurs internationaux.

Et pire encore, moins de premiers voyages scolaires auraient aussi une conséquence néfaste sur les voyages futurs. « Nous avons constaté qu’un élève ayant vécu une première expérience de voyage réussie revient plus tard avec sa famille. C’est le message que notre association fait passer régulièrement aux instances politiques… ».

Mais avant le Brexit, Visit Britain se dit optimiste sur les deux ou trois années à venir.

Pour Carol Dray, de 37,3 millions de visiteurs internationaux enregistrés en 2016, ils devraient être 40 millions en 2020. « Nous sommes incroyablement accueillants et c’est le bon moment de venir en Grande-Bretagne - pile maintenant » !

Séverine Tharreau, la directrice de Visit Britain en France confirme une hausse des demandes de renseignements.

Il est vrai que la première conséquence de l’annonce du vote en faveur du divorce, le 24 juin 2016, a eu une conséquence favorable au tourisme réceptif : la chute de la livre Sterling.

Une opportunité qui n’a pas incité immédiatement les touristes, mais qui s’est traduite par un boom de 17% des visiteurs internationaux en novembre, puis encore +11% en décembre.

La culture plus forte que le Brexit ?

La tendance à la hausse demeure en ce début d’année. Chez Bateaux London (filiale du groupe français Sodexo), les réservations sont en hausse de 10%, mais le marché américain dépasse désormais le marché français.

Chez The Beatles Story à Liverpool, c’est le marché chinois qui se hausse à la deuxième place. Claire Mullin de Visit Britain enfonce le clou : « la Chine est le marché le plus prometteur dans un monde moderne qui se crée un nouvel équilibre ».

Quelle que soit l’origine des touristes, Londres continue à se tailler la part du lion avec 40% des nuitées et 54% des recettes. Mieux encore, 77% des visiteurs reviennent plusieurs fois. La culture sera le thème marketing favori de la capitale cette année.

Harry Potter, pour fêter les 20 ans du premier roman, bénéficie d’une exposition à la British Library (qui jouxte la gare Saint Pancras de l’Eurostar).

Les héros de la littérature seront aussi fêtés ailleurs : Harry Potter, toujours, en Ecosse. Le Pays de Galles célèbre les légendes, l’Irlande du nord Game of Thrones, la région de Cumbria au nord de l’Angleterre met à l’honneur l’écrivaine Beatrix Potter, et le sud-ouest, Jane Austen, etc.

En 2018, la Royal Academy de Londres fêtera ses 250 ans d’existence tandis que l’emblématique hôtel Cumberland d’Oxford Street à Londres deviendra un Hard Rock Hotel.

Et en écho, l’Ecosse célébrera l’année de la jeunesse. Autant d’occasions de revenir avant l’échéance du Brexit…

Lu 2051 fois

Notez


1.Posté par mille sabords le 06/03/2017 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ont de la chance ces anglais, nous n'avons pas les mêmes résultats en France !!
Et bientôt les cars de touristes ne pourront plus rentrer dans Paris, les touristes ne pourront plus être déposés près des centres touristiques ....... !I ils iront à Londres!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com