Loading


Graph Search de Facebook : quel impact sur le tourisme ?

La chronique de Claude Boumal


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Pour Philippe Fabry, en charge de l'e-tourisme à Atout France : quoi de mieux que les recommandations de mes amis ou choisir parmi des lieux que mes propres amis aiment ? - DR
Pour Philippe Fabry, en charge de l'e-tourisme à Atout France : quoi de mieux que les recommandations de mes amis ou choisir parmi des lieux que mes propres amis aiment ? - DR

C'est mardi dernier que Facebook a dévoilé un nouveau moteur de recherche interne. Baptisé Graph Search ce service n'est encore disponible qu'en version bêta et pour un nombre limité d'utilisateurs du réseau social. Initialement prévu en anglais, il devrait être étendu à d'autres langues.


Avec Graph Search, Facebook fait un nouveau pas dans le « big data ». Le principe est de croiser l'ensemble des données liées aux profils des utilisateurs, par exemple : « les photos de mes amis à Tokyo qui aiment les sushis ».


Selon les observateurs, l'enjeu pour Facebook est de reprendre la main sur la recherche interne, souvent critiquée par les usagers. Le réseau social a tenu aussi à préciser que ce nouveau service prendra en compte les enjeux liés à la vie privée, et maintiendra les paramètres de confidentialité choisis par les usagers.


Quant aux responsables de Facebook, ils parlent de « troisième pilier » du réseau, après le service Timeline et le flux d'actualités, qui introduit une « une troisième vue » sur les informations disponibles.


Les résultats liés aux centres d'intérêts sont fondés sur les « like », qui sont la manière la plus élémentaire de déterminer les goûts des utilisateurs, mais la recherche n'exploite pas d'autres éléments, comme l'analyse des sujets de discussions entre membres ou les publicités cliquées.


SearchEngineLand s'interroge avec ironie sur la pertinence des requêtes des utilisateurs, et se demande si « les gens voudront chercher la musique préférée de ceux qui aiment à la fois le président Obama et Clint Eastwood? »…[Le Monde]


Pour Philippe Fabry, en charge de l'e-tourisme à Atout France, les sites de recommandations et d'avis vont subir de plein fouet cette nouvelle évolution : quoi de mieux que les recommandations de mes amis ou choisir parmi des lieux que mes propres amis aiment ? Pourquoi se référer uniquement à des avis d'anonymes ? [eTourisme.info]


On hésite à employer le terme de « révolution », tant l'expression est galvaudée. Pour le moins — et surtout en version portable — Graph Search pourrait peut-être créer de nouvelles habitudes, qui s'inscriraient parfaitement dans la philosophie SoLoMo. C.B.


Simultanément , Facebook va lancer aussi son propre service de messagerie vocale, alors que, rappelons-le, la fermeture de Windows Live Messenger, qui sera désormais intégré à Skype, est prévue pour le 15 mars. [French Web]


Autre information importante cette semaine : la fondation Wikimedia, qui « chapeaute » tous les projets d'encyclopédies collaboratives, dont Wikipedia est le plus connu, vient d'annoncer le lancement, ce mardi, de Wikivoyage, un guide collaboratif enrichi en permanence par les utilisateurs et les voyageurs eux mêmes.


La finalité de ce service sera de faciliter le séjour sur place d'un voyageur curieux avec, par exemple, au delà de l'information géographique et touristique, les « bons plans » d'une ville.


Facebook avait annoncé il y a quelques temps son souhait de créer des communautés professionnelles mais aucune date n'a encore été annoncée. [Déplacements Pro]


Le rôle de cette plateforme se situe en amont du processus décisionnel d'achat de voyage et de l'expérience de séjour, mais se voudra néanmoins un nouveau compétiteur pour les guides de voyage traditionnels et numériques.


Pour Frédéric Gonzalo, qui énumère ce que propose et ne propose pas Wikivoyage, les acteurs du tourisme auront tout intérêt à intégrer ce site dans leur planification de contenu dès maintenant, surtout s'ils déploient déjà des tactiques numériques avancées: SEO, blog, médias sociaux, infolettres, applications mobiles ou site mobile, etc. À long terme, il y a fort à parier qu'une présence forte sur Wikivoyage aura des bénéfices sur le référencement naturel et les liens entrants vers un site ou un blog de destination.


Beaucoup estiment déjà que « ça va décoller très fort », grâce à la possibilité de réutiliser le contenu en marque blanche, de renseigner des adresses d'hébergement ou de restauration, etc. Les professionnels commencent déjà à indexer des établissements. Et les offices de tourisme sont les bienvenus dans le projet, auquel ils sont invités à contribuer. [etourisme.info]


Se basant sur son enquête internationale de benchmarking, Tavelsat Competitive Index, TCI Research constate que la qualité de l'accueil « digital » laisse encore à désirer : avec un indice de satisfaction à peine supérieur à 100, soit un niveau juste « acceptable ». La qualité d'accueil numérique ne dépasse pas, par exemple, l'indice d'efficacité du personnel des centres d'informations visiteurs et doit être améliorée, en particulier sur les courts-séjours.


Avec toutefois de très grandes disparités selon les destinations, marchés et segments concernés : l'Amérique du Nord et la région Pacifique offrent une expérience plus compétitive que les destinations européennes. L'accueil digital est par ailleurs un levier de satisfaction généralement efficace sur les marchés BRIC.


Les touristes pratiquant des activités thématiques (événements culturels, parcs de loisirs, golf, shopping…) sont généralement plus satisfaits que la moyenne. Mais la qualité atteint de bons niveaux auprès des touristes actifs sur les réseaux sociaux… qui sont aussi les mieux armés pour s'y retrouver dans la jungle des applications.


D'ici 2016, les deux-tiers des ménages nord-américains posséderont une smart TV. Et les téléspectateurs qui regardent des émissions de voyage pourront ainsi réserver immédiatement leur séjour à la destination en vedette via des applications ou des liens Internet, et ce, directement sur leur téléviseur intelligent. Ils auront accès à des offices de tourisme, des agences de voyages, des hôtels, des compagnies aériennes, des locateurs de voitures, etc. [Réseau de veille en tourisme]


Si le site revendique aujourd'hui 300 millions de visiteurs par mois, soit le double par rapport à 2011, le succès croissant de TripAdvisor tient largement au fait que son contenu est désormais disponible, le plus souvent via un widget, sur le site de plus de 500 sociétés, compagnies aériennes ou chaînes hôtelières. [eTravel Blackboard]



Rédigé par La Rédaction le Lundi 21 Janvier 2013
Lu 3537 fois
Notez






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.