TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Guerre et paix : vive le tourisme !

La case de l'Oncle Dom (L'édito de Dominique Gobert)


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 10 Novembre 2014

C'était un beau week-end pour le tourisme, un beau début de semaine aussi. On fêtait la Chute du Mur de la Honte, à Berlin, on va célébrer l'anniversaire de la fin de la Grande Guerre de 1914… et Costa baptisait son géant des mers en Italie. Que du bonheur !



La croisière, c'est aussi la tendance du tourisme démocratique. Même si je ne suis pas un fou de ces paquebots gigantesques où plus de 5000 personnes peuvent se côtoyer durant plusieurs jours, c'est une formule qui peut permettre aux plus modestes de ne pas être cantonnés d'un seul côté de la barrière…/photo dr
La croisière, c'est aussi la tendance du tourisme démocratique. Même si je ne suis pas un fou de ces paquebots gigantesques où plus de 5000 personnes peuvent se côtoyer durant plusieurs jours, c'est une formule qui peut permettre aux plus modestes de ne pas être cantonnés d'un seul côté de la barrière…/photo dr
Parce que tout ceci est bon pour le tourisme et qu'il y en a marre de n'entendre que des plaintes, des pleurs et des lamentations.

A Berlin, ce week-end, c'étaient plus de deux millions de touristes qui venaient célébrer la chute de cet ignoble mur.

En même temps, c'était aussi une certaine façon de démontrer que l'intolérance, la dictature et la privation de liberté n'avaient aucune raison d'être. Pas plus hier qu'aujourd'hui.

C'est aussi une façon de célébrer la vitalité d'une ville telle Berlin, une des capitales européennes les plus dynamiques, les plus vivantes, les plus adaptées aux envies des humains du 21ème siècle.

Partie d'un tas de cendres fumantes, il y a à peine 70 ans, cette ville, redevenue magnifique, est devenue un centre quasi mondial de la jeunesse et de la joie de vivre. Sans oublier aussi une entité économique et touristique de taille…

Demain, c'est aussi la fête et le sourire revenu dans tout ce monde qui s'est massacré durant cette longue guerre, trop longue guerre, de 14-18.

Guerre et paix : vive le tourisme !
Bien sûr, nous n'étions pas nés, nos enfants savent à peine que des millions de pauvres mecs, qui n'avaient rien demandé à personne, se sont massacrés en vertu de principes qu'ils ne comprenaient surement pas.

Et pour cause, y'avait pas grand-chose à comprendre…

Pour le tourisme, avec cette nouvelle tendance du "tourisme de mémoire", c'est une véritable aubaine, qui peut permettre de faire découvrir à nos jeunes générations, que les erreurs de débiles profonds venus du passé sont à éviter absolument.

Une façon de saluer ceux qui, sans vraiment le savoir, se sont déchirés pour que l'amour et la liberté soit laissé en héritage inaliénable à leurs descendants…

Et puis, grande fête pour cette forme de tourisme qui prend chaque jour plus d'ampleur, le baptême de ce Costa Diadema, le nouveau géant des mers de Costa Croisières…

La croisière, c'est aussi la tendance du tourisme démocratique. Même si je ne suis pas un fou de ces paquebots gigantesques où plus de 5 000 personnes peuvent se côtoyer durant plusieurs jours, c'est une formule qui peut permettre aux plus modestes de ne pas être cantonnés d'un seul côté de la barrière…

D'ailleurs, la croisière "de masse", n'est-ce pas aussi une belle façon de découvrir le monde ?

Et, le monde, vu de la mer, c'est vraiment une merveilleuse façon de l'appréhender. N'oublions pas, si j'en crois certains vieux grimoires, que la vie est venue de la mer…

Mais quand même, quelle évolution dans ce monde de la croisière.

Que d'eau passée sous les ponts (si je puis me permettre), depuis l'époque de ces navires "huppés" où il ne faisait pas bon se rendre à la salle à manger sans un smoking ou une robe longue. Et où les pauvres étaient cloîtrés quasi à fond de cale…

La croisière a su s'adapter à tous les modes de vie… et de budget. Depuis le Queen Mary (2, 3, 4 ou 5, je sais pas trop) aux navires qui deviennent de plus en plus des parcs d'attraction flottants.

D'ailleurs, en voyant le Costa Diadema, je serais Mickey, je commencerai à me méfier, même si Mickey possède aussi quelques navires de croisière…

Je me marrais ce week-end en regardant quelques images du baptême du Diadema. On pouvait y croiser gentes dames et beaux messieurs, robelonguées et smokingés, mélangés aux premiers passagers en shorts et chemises fleuries.

A chacun son tourisme. Finalement, il y en a pour tous.

L'important, c'est de savoir vivre ensemble… sans préjugés !

Lu 1816 fois

Tags : Berlin, Costa, Diadema
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com