TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Guides touristiques numériques : quelles solutions pour dynamiser le marché ?

Un manque d’outils technos pour développer les guides


Rédigé par Valentine Montembault le Mercredi 7 Mai 2014

Aux Etats-Unis, on observe une chute de 45% des ventes des guides papier, selon l'éditeur Fodor’s. Les éditeurs se sont portés naturellement vers les applications mobiles qui se développent de façon exponentielle. Qu'en est-il de la France, alors que seulement 15% de la population a des lecteurs numériques ? Quatre représentants de guides touristiques nous donnent leur point de vue.



Aux Etats-Unis, selon Fodor’s, on observe une chute de 45% des ventes des guides papier. Les éditeurs se sont portés naturellement vers les applications mobiles qui se développent de façon exponentielle. © Frank Gärtner - Fotolia.com
Aux Etats-Unis, selon Fodor’s, on observe une chute de 45% des ventes des guides papier. Les éditeurs se sont portés naturellement vers les applications mobiles qui se développent de façon exponentielle. © Frank Gärtner - Fotolia.com
Le 9 avril 2014, a eu lieu, au Labo des Editions, une conférence sur l’alliance des guides touristiques et des innovations technologiques, animée par Aurélia Cimelière, présidente de l’association des professionnels de l’édition, et Laurent Queige, directeur général du Welcome City Lab.

Une bonne occasion pour faire le point sur la transition entre les guides papier et les guides numériques.

La digitalisation est en marche du côté des guides de voyages papier.

En 2014, le Petit Futé a édité 733 titres papiers et 300 guides exclusivement numériques, informe Olivier Azpiroz, son directeur commercial et internet.

Mais attention, prévient Benoît Milan de Cirkwi, une plateforme multimodale d’itinéraires et de guides touristiques : « nos guides numériques apportent incontestablement un plus par rapport aux guides papiers, mais ils ne sont pas complémentaires, ce sont des produits différents ».

À l’inverse, on peut noter que certains guides sont au format carte de visite pour pouvoir être scannés et lisibles sur un format numérique.

Un challenge à relever

Tous les éditeurs font le même constat : il y un manque d’outils technologiques pour développer et améliorer les guides ou livres numériques.

Pour passer du format papier au format numérique, rien n’est prévu sur le marché.

Les entreprises sont obligées de recourir à des solutions propriétaires afin de créer leurs propres outils pour encoder et donc numériser.

Il ne suffit pas de transférer le contenu papier sur le numérique. Il faut d’abord reconstituer toute une base de données et les auteurs doivent s’adapter à une autre forme de communication.

Par exemple, le Petit Futé a créé une base de données différente et unique pour chaque support : papier, web, et application.

Par contre, l’intégration joue à plein comme le précise Olivier Azpiroz. « Chacun des supports ajoute une valeur aux autres.

Le support papier contient les avis des auteurs, alors que le web ou l’application proposent la possibilité de laisser et lire des commentaires ou des avis d'utilisateurs. »

L’hyperpersonnalisation est-elle l’avenir du guide touristique ?

L’hyper-personnalisation est devenue la base de travail de certaines nouvelles entreprises.

La start-up SmArtapp, s’est basée sur ce principe. Amandine Boccaccini, développeuse, souhaite étendre l’application aux guides de voyages dans les musées.

Les voyageurs se créeront un guide sur-mesure et la solution mobile se chargera de regrouper les informations en une seule application téléchargeable.

Pour le Petit Futé, l’hyperpersonnalisation fera la différence. Olivier Azpiroz confirme : « Pourquoi un voyageur voudrait avoir un guide sur le Brésil entier, alors qu’il ne visitera que le Nord du pays ? »

Pour Cirkwi, cette approche est déjà individualisée par nature. La base de ce site est avant tout le mélange des guides thématiques et de la géolocalisation.

Plus concrètement, en fonction de l'emplacement, l’application propose des visites, parcours ou itinéraires à thèmes (historique, gastronomique, naturel...).

A quand les cartes embarquées ?

Il faut signaler un problème persistant : la taxe internet lors d’une connexion à l’étranger et la couverture réseau. C’est une limitation pour les applications mobiles de nature à freiner le développement des guides numériques.

Les touristes captent le wifi, dans des lieux spécifiques et signalés, mais n’ont pas de forfait internet pour leur séjour.

Mais un élément pourrait bien bouleverser le monde des guides de voyages : les cartes embarquées. Celles-ci pourront être consultables de manière autonome et sans internet.

L’intérêt général des guides touristiques numériques réside dans le fait que les voyageurs peuvent avoir accès aux cartes sans avoir besoin d’une connexion.

La règlementation

Pour protéger le consommateur, l’Europe vient de voter une loi interdisant les frais d’itinérance, pratiqués par les opérateurs téléphoniques.

Elle devrait être appliquée d’ici le 15 décembre 2015. Ces frais taxés lorsque l'on reçoit des appels ou envoie des SMS depuis l'étranger devraient disparaître.

« Le citoyen ne sera plus obligé de couper son téléphone portable une fois la frontière traversée de peur de payer à chaque message reçu », s'est félicité l'eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella, selon l’Union.

A la fin de la conférence, tous les représentants des guides touristiques sont tombés d’accord sur le même point : il manque des outils pour adapter les guides de voyages au numérique.

Toutes les clés ne sont pas encore dans leurs mains, mais les idées sont, elles, bien présentent pour redynamiser l’avenir.
Pour le Petit Futé, l’hyperpersonnalisation fera la différence. Petit Futé c’est 75 000 guides, 800 auteurs, 160 000 membres actifs
Pour le Petit Futé, l’hyperpersonnalisation fera la différence. Petit Futé c’est 75 000 guides, 800 auteurs, 160 000 membres actifs

Lu 3839 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com