TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Guy Raffour : « Les AGV n’utilisent pas assez les nouvelles technologies… »

Nouvelles tendances de consommation touristique & E-tourisme


Rédigé par Propos recueillis par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Jeudi 17 Avril 2008

Alors qu'Internet est en train de changer radicalement le visage de l'e-tourisme, les agents de voyages n'utilisent pas suffisamment ce fantastique outil, rappelle Guy Raffour, patron de Raffour Interactif. Cet expert, présentera lors de sa conférence du 10 juin prochain, le baromètre annuel "Nouvelles tendances de consommation touristique & E-tourisme". Il dévoile en avant-première pour TourMaG.com, les tendances lourdes de cette étude.



TourMaG.com - Vous mettez la main à votre baromètre annuel qui sera présenté le 10 juin prochain. Quelles sont les principales tendances qui s’en dégagent ?

Guy Raffour :
« Compte tenu de la tension sur le Pouvoir d'Achat, les français prévoient de plus en plus un budget pour pouvoir partir en vacances.

En effet leur revenu "libéré" (différence entre le revenu brut et les charges contraintes) a baissé. Ceci est accentué par le prix du pétrole : 75% des français prennent leur voiture particulière pour partir.

La grande évolution est de ce fait une décision de partir en vacances qui tend à se rationaliser. Par ailleurs nous constatons une corrélation de plus en plus importante entre le "statut" d'internaute et le "statut" de Partant en séjour.

Ainsi les facteurs qui concourent à partir davantage que sont un revenu "libéré" plus important, un plus jeune âge, un niveau d'étude plus élevé... et la vie dans une agglomération de taille plus importante, sont également ceux de l'accès à Internet.

Par voie de conséquence, en 2007, 71% des Partants sont internautes (sans forcément l'avoir utilisé pour préparer ses séjours). »


T.M.com - Cela signifie-t-il que les français partent davantage grâce à Internet ?

G.R. :
« Le E-tourisme ne permet pas aux français de "partir plus". Le taux de départ global en tourisme de loisir a légèrement baissé entre 2007 et 2006 s'établissant à 60% des français de 15 ans et plus.

Par contre il leur permet d'optimiser leur budget disponible en recherchant, soit le meilleur rapport qualité/ prix sur une destination prévue, soit de partir "à budget bloqué" dans des destinations non prévues.

Le E-tourisme poursuit sa progression, que ce soit dans la préparation des séjours : 44% des français partis ont préparé en ligne, que dans la réservation : 25% des français partis ont entièrement réservé en ligne (sans utiliser d'autre moyen)

Il devient de plus en plus un système "expert" permettant d'organiser budgétairement ses séjours et un média de séduction pour telle ou telle destination au gré du surf. Une fois séduits, les E-touristes focalisent leur recherche en ligne sur la mise au point de tous les aspects pratiques liés aux séjours. »

Guy Raffour : « Les AGV n’utilisent pas assez les nouvelles technologies… »
T.M.com - Internet modifie-t-il le comportement des e-touristes ?

G.R.
: « En effet, le E-tourisme modifie petit à petit le comportement des e-touristes par l'accès facilité à une multiplicité d'informations actualisées. Ils lisent et produisent des commentaires, comparent grâce aux sites dédiés, mais aussi se rendent directement sur les sites de prestataires et sur des sites non marchands, associatifs et institutionnels.

Ils sont en quête de sens, de vérité, se déplaçant virtuellement en amont du vrai voyage et prévoyant un allotement temps pour leurs recherches en ligne.

On remarque une demande de séjours plus expérientiels, moins prédictifs que par le passé. Les Français souhaitent de plus en plus changer d'une année sur l'autre.

Ainsi les e-touristes recueillent, traitent, analysent, échangent de plus en plus d'informations au préalable et ce dans une démarche de plus en plus participative.

Il apparait, de ce point de vue, un risque réel de défragmentation de leurs recherches. Face à cette tendance, ils s'orientent alors vers des distributeurs et Tour Opérateurs ayant préparé des offres "clef en mains", facilement compréhensibles et "expliquées" (ce que cela comprend ou non, options, dates, prix ''yieldés'' etc) de façon pédagogique.»


T.M.com - Ces mutations touchent-elles aussi les voyagistes ?

G.R.
: « Clairement, le E-tourisme rend les touristes progressivement plus exigeants et oblige les professionnels (distributeurs, Tour opérateurs, prestataires…), à sans cesse les observer et adapter leurs offres de façon de plus en plus qualitative, argumentée et segmentée.

Face à des e-touristes qui ont la velléité de tout organiser eux-mêmes, chaque acteur de l'offre se doit de ré-évaluer sa stratégie d’information, de communication et de transaction dans un enjeu de légitimité. Ce mouvement brownien est très stimulant.

En complément de notre étude baromètre, nous pouvons évoquer quelques résultats issus de notre étude menée en septembre dernier pour le Snav auprès de 800 agents de voyage corrélée à cette analyse. »


T.M.com - Cette étude révèle aussi que les agents de voyages ne tirent pas tout le parti qu’ils devraient d’Internet ?

G.R.
: « Tout à fait. 88% des agents de voyage constatent que le E-tourisme est en train de "modifier fortement le secteur du tourisme de loisir" pour la vente de billets de transport secs, à 61% pour la vente d'hébergements secs, à 47% pour la location de voiture... mais, parallèlement, seuls 32% de ces agents de voyage possèdent un site de vente.

Dans les manières de travailler avec leurs clients, seuls 19% pratiquent l'e-mail contre 31% le téléphone et 51% le face à face.

De ce point de vue, et face à la défragmentation qui peut subvenir dans les recherches en ligne, nous ne pouvons qu'inciter les vrais "conseillers" que sont les agents de voyage et d'une manière générale tous les acteurs "métiers", à investir massivement ce "réseau des réseaux" qui peut leur permettre d'assurer une véritable relation de proximité, ubiquitaire, interactive (affranchissant du temps, de l'espace et de la distance), avec les prospects et les clients.

Cette relation est totalement complémentaire, en "click and mortar", de celle face à face.

Par ailleurs on connait l'importance du "référencement naturel" sur internet. Concourir, pour tous ceux qui en possèdent l'expérience, à produire des avis et des contenus spécialisés en ligne, représente un apport de valeur ajoutée générant des contacts qualifiés… »

Nouvelles tendances de consommation touristique & E-tourisme

La conférence du 10 juin prochain portera sur le Baromètre annuel "Nouvelles tendances de consommation touristique & E-tourisme". 21 personnalités leader du secteur analyseront les enjeux et expliqueront leur stratégie d'adaptation aux nouvelles tendances de consommation touristique. Chaque inscrit recevra le Baromètre annuel "Courts séjours, vacances, nouvelles tendances & e-tourisme, bilan 2007 et perspectives 2008". Pour vous inscrire c'est par ici :
www.raffour-interactif.fr


Lu 4855 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com