TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





HNA, Selectour Afat : le réseau peut-il se passer de FRAM ?

l'avis des adhérents


Rédigé par Céline Eymery (avec DG, PC) le Mercredi 16 Septembre 2015

Depuis l'annonce du projet d'acquisition de Voyages FRAM par le groupe chinois HNA en association avec Selectour Afat, les interrogations vont bon train. Au sein du réseau, les adhérents, qui n'ont pas les détails de l'opération, sont partagés. Il y a les inquiets qui cherchent l'intérêt de sauver un tour-opérateur en mauvaise forme, et ceux qui y voient des opportunités, quand d'autres se questionnent sur la stratégie des principaux protagonistes.



L'enseigne à l'hippocampe devait-elle se lancer dans une pareille aventure ? Investir dans le tour-operating, est-il une bonne stratégie alors que le secteur est chahuté par la conjoncture et les acteurs de la nouvelle économie ? - DR
L'enseigne à l'hippocampe devait-elle se lancer dans une pareille aventure ? Investir dans le tour-operating, est-il une bonne stratégie alors que le secteur est chahuté par la conjoncture et les acteurs de la nouvelle économie ? - DR
Il faudra encore entendre quelques jours pour connaître le résultat de l'audit lancé pour le projet d'acquisition de Voyages FRAM par le groupe chinois HNA et Selectour Afat.

L'enseigne à l'hippocampe devait-elle se lancer dans une pareille aventure ? Investir dans le tour-operating, est-il une bonne stratégie alors que le secteur est chahuté par la conjoncture et les acteurs de la nouvelle économie ?

Au sein du réseau les avis sont partagés. Parmi eux il y a les réticents qui se demandent s'ils ne vont pas y laisser des plumes : "Le tour operating n'est pas en bonne santé. Fram est loin d'être en forme, combien cela va t-il nous coûter ?" s'inquiète un adhérent de la coopérative qui préfère rester anonyme.

"Quel est l'intérêt d'une telle opération, une participation de 10% ne donne aucun pouvoir" ajoute-t-il, regrettant aussi de ne pas avoir été tenu informé avant que l'information soit diffusée par la presse.

Yves Verdié, PDG de Verdié Voyages, se montre, de son côté, prudent. "Je n'ai pas tous les détails, mais le réseau semble servir de caution morale. Avec 10% du capital, on ne dirige pas" constate t-il.

Mais c'est davantage la vision du groupe chinois qui le questionne : "Ce que l'on ne connaît pas c'est la véritable stratégie de HNA. Le modèle des tour-opérateurs comme FRAM ne fonctionne plus. Sur quel plan vont-il s'appuyer ? Telle est la question."

FRAM dans le top 3 des fournisseurs

Laurent Conseil, gérant de l'agence "Les Voyage de Thybus" (Paris 8e) , s'interroge, lui, sur la stratégie du réseau qui paraît confuse à ses yeux : "Soit le réseau fait du Top 14 et soutient les producteurs. Dans ce cas, il s'engage dans le capital de la société qui mettra la main sur FRAM, ce qui permettra de garder un fleuron de notre industrie. Soit il développe les réceptifs... La stratégie n'est pas claire."

Effectivement, le métier change. Les réceptifs grignotent de plus en plus de parts de marché.

Selectour Afat a d'ailleurs lancé fin 2013 sa plateforme Hip'Réceptifs. Celle-ci a réalisé plus de 5 600 ventes en 2014, et affiche de très forts taux de croissance, même si la part de cette activité reste minoritaire dans le chiffre d'affaires tourisme.

Ce qui fait quand même dire à cet autre adhérent que "FRAM n'est plus le TO incontournable d'il y a quelques années, nous avons à notre disposition de nouvelles manières de travailler. Alors quel sera le retour sur investissement ?"

Reste, que le TO fait figure de poids lourd pour de nombreux distributeurs. Chez Selectour Afat, il figure dans le TOP 3 des voyagistes fournisseurs. Sans oublier que le réseau compte également 66 Ambassades FRAM.

Pour Christine Laborde-Turon, directrice de Désirs2Rêves (Saint Médard en Jalles, 33), il sera compliqué de se passer du TO, surtout pour l'aérien.

"C'est important de garder un TO référence chez nous. Sans FRAM, nous n'aurions pas autant de départs de nos régions. Nous n'aurions pas cette force de frappe sur le moyen-courrier" analyse t-elle avant d'ajouter :

"Il faut savoir prendre des risques pour ne pas s'isoler. Ceux qui n'investissent pas ou ne vont pas de l'avant, meurent. Nous sommes assez nombreux pour nous permettre ce type de projet. Et puis ne faut-il pas garder ce que l'on sait vendre ?"

Un projet positif pour les Ambassades Fram du réseau

Michèle Faure, gérante de Courtine Voyages (Avignon, 84) qui porte toute sa confiance dans le conseil d'administration, partage ce point de vue : "cette opération est une porte sur l'avenir, un véritable tremplin ! ".

Quant aux questions sur le coût du projet, Christine Laborde-Turon préfère voir le verre à moitié plein, qu'à moitié vide : "Cela fait longtemps que l'on se demande, quand aurons-nous un TO maison ? Maintenant c'est dans les tuyaux, et forcément cela demande un investissement".

Alain Hamon, PDG du groupe Levacon, qui compte une trentaine de points de ventes dont 13 Ambassades FRAM voit également d'un bon œil ce projet : "C'est une bonne nouvelle. Je suis tout à fait favorable à cette prise de participation. Si l'audit engagé va dans le bon sens, et on peut le souhaiter, ce sera positif à la fois pour FRAM, et pour le réseau de distribution, ainsi que pour les Ambassades FRAM.

Nous avons travaillé cette marque, et préféré garder l'enseigne du TO dans le cadre de synergies plutôt que de choisir celle de Selectour Afat. Ce projet est donc important pour nous."


Pour ou contre le projet, les adhérents auront une partie des réponses à leurs questions, dès que l'audit sera terminé. Reste à en connaître les conclusions qui valideront ou pas l'opération en cours...

Société "holding" : Selectour participe à hauteur de 10%, soit 500.000€

L'offre conjointe de HNA et Selectour Afat atteint bel et bien un montant de 30 millions d'euros, bien qu'il soit encore assez compliqué de faire le détail.

Dans un premier temps, une société "holding" ou chapeau a été créée, au capital de 5 millions d'euros, dans laquelle Selectour participe à hauteur de 10%, soit 500.000€.

Cette société rachète l'entité Voyages Fram,et réinjecte 25 millions dans l'entreprise Voyages Fram, en apport de trésorerie, sous la forme de "primes d'émissions".

C'est très technique, cette prime d'émission, permet "d’affecter une valeur correcte aux actions de l’entreprise. Elles permettent dans certains cas d’éviter à l’entreprise certaine dépenses d’honoraires (intermédiaires et/ou notaire) ainsi que des charges fiscales. Par ailleurs, la prime d’émission permet d’apporter un supplément de prix aux parts (ou actions) sans pour modifier la valeur intrinsèque des parts (ou actions) d’origine".

Ainsi, une partie des fonds recueillis seraient destinés aux actionnaires de FRAM : Marie-Christine Chaubet (39 %), Georges Colson (40 %), Air France Finance (8,7 %) et le reste pour la famille Colson/Chaubet.

Les fonds seront répartis au pro-rata des parts de chacun.

A priori, la somme versée par le réseau proviendrait des réserves de la Coopérative Selectour Afat.

Lu 4008 fois

Notez


1.Posté par ponset le 17/09/2015 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec 10% du capital, on ne dirige pas" "Quel est l'intérêt d'une telle opération, une participation de 10% ne donne aucun pouvoir" Enfin des propos lucides !
Merci Mr Verdié et Mr ou Mme Anonyme de replacer le dossier dans son contexte.
Le seul pouvoir que confèrent ces 10% c'est celui d'assouvir l'égo des certains.

2.Posté par cabinet de con seil le 17/09/2015 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et notre con seil: faudra mettre des gens compétents à la tête du groupe Fram, pas des membres de la cour!

3.Posté par Martino180 le 17/09/2015 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, aujourd'hui Fram n'est plus du tout incontournable !!!

Avec Selectour dans le capital, j'imagine que d'autres réseaux concurrents vont déréférencer Fram et pousser d'autres TO... avec pour résultat un chiffre d'affaires qui sera encore amputé de 30 ou 40 %.

Après la baisse du chiffre des dernières années, il ne restera plus grand chose du volume des ventes de Fram.

La Chine c'est loin pour comprendre le paradygme français !!!!

4.Posté par Le p''''tit Quinquin le 17/09/2015 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à cabinet : pas d'illusion, le deal entre Mr 40% et Mr 10% mijote depuis des lustres... Fallait juste trouver des financiers pour que le plan entre copains fonctionne plein gaz... Et les futurs postes d'incompétents grassement rémunérés, ils sont déjà dans les tuyaux, on reverra sans doute certaines mêmes têtes qui ont fait leurs preuves à envoyer la boîte dans le mur, des têtes qui étaient bien près d'être éjectées sous le précédent mandat.

Si le marché est conclu, on attend le nouvel organigramme. Les paris son ouverts...

5.Posté par bisrepetita le 17/09/2015 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que fram puisse repartir de l'avant ou pas, la seule chose certaine (à mon sens bien sur) c'est qu'en laissant tous ceux qui on atteint leur niveau d'incompétence depuis des lustres ... aux manettes (quelque soit la tailles des manettes en question) ... même un apport de pépettes fraiches et en volume ne changera pas grand chose ... le mur n'aura fait que s'éloigner permettant juste de reculer l'échéance ...
sur les dernières années il y aura quand même eu quelques tentatives de ménage ... vaines, parce que les copains c'est important quand même ...

La culture chinois est assez vaste et millénaire pour avoir un proverbe à chaque occasion
"le poisson pourri par la tête" ...

6.Posté par sylvie47 le 17/09/2015 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
30 millions d euros maintenant, mais que va-t-il se passer si Fram continue à perdre 10 à 20 millions d'euros par an … qui va payer ces pertes possible ?

Et si les fameux chinois décident de jeté l'éponge dans 1 an, les actionnaires auront touché leurs gros chèques, mais les salariés seront sur le carreau….. c'est pas sérieux cette histoire !

Une société respectable qui existe depuis un demi siècle... finir dans un deal obscur ... heureusement que Mr Philippe Polderman n'est pas là pour voir cela. Mais bon, il regarde d'en haut

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com