Loading




HRS : tarifs hôteliers en hausse au Nord de l'Europe et en baisse dans le Sud

publication du "Hotel Price radar" pour le 2e trimestre 2012


HRS publie son indicateur des prix des chambres d'hôtels dans 50 grandes villes mondiales pour le 2e trimestre 2012. Il fait état d'une forte disparité Nord/Sud au niveau de l'Europe. Des différences également constatées en France. Mais dans le reste du monde, la tendance générale est à la hausse.



Les résultats de l'indicateur « Hotel Price Radar » de Hotel Reservation Service (HRS) pour le deuxième trimestre 2012 sont désormais disponibles. Ils portent sur les prix des chambres dans 50 grandes villes dans le monde.

Ils démontrent qu'en France, sur cette période, les tarifs hôteliers ont diminué dans la moitié des cités étudiées. Ainsi, Paris et Nice profitent de leur attractivité et continuent d'afficher des prix à la hausse de respectivement +4,3% à 139€ et +0,6% à 115€.

En baisse au 1er trimestre 2012, des villes comme Nantes (+7,8% à 88€) et Grenoble (+3,6% à 95 €) repartent à la hausse. Autre destination en légère progression : Strasbourg avec +0,7% à 93€.

Pour le reste de l'Hexagone, la tendance est clairement à la diminution des tarifs avec -2,6% à 90€ pour Toulouse et -7% à 97€ pour Lille qui, toutes deux enregistrent leur 2e trimestre consécutif de recul. Après une forte hausse au cours des 3 premiers mois de l'année, Marseille repart à la baisse avec -5,9% à 96€.

Quant à Bordeaux, la ville voit sa croissance du 1er trimestre 2012 freinée (-0,2% à 100€) et Lyon poursuit, elle, sa, chute avec -6% à 105€.

Disparités pour le reste de l'Europe

Traditionnellement très fréquentées en cette période, Vienne, Prague et Londres ont connu des évolutions disparates des prix de leurs chambres d'hôtels au 1er trimestre 2012.

Si la capitale autrichienne a vu ses tarifs diminuer de 1,3% à 99€, celles de la République Tchèque et du Royaume Uni affichent, elles, des hausses significatives (+4% à 73€ pour Prague et +7,2% à 136€ pour Londres).

Sur le Vieux-Continent, c'est en Scandinavie que les augmentations les plus nettes ont été constatées. Notamment à Helsinki (+11,3% à 127€) et à Stockholm (+8,8% à 131,50€). Mais c'est Moscou qui reste la ville où il faut dépenser le plus pour une chambre d'hôtels (151€, soit +1,7%).

Contrairement au Nord de l'Europe où les tarifs ont eu tendance à progresser au 2e trimestre 2012, le Sud a plutôt connu des reculs. C'est le cas à Lisbonne (-6,4% à 78€), à Rome (-4,8% à 109€) ou même à Barcelone (-2,7% à 113€).

Augmentations partout ailleurs

Au niveau mondial, HRS a constaté la plus forte progression des tarifs hôteliers à Tokyo. Un an après la catastrophe de Fukushima, les visiteurs reviennent, et les prix sont en hausse (+49% à 130€). A Séoul, une augmentation équivalente a été observée : +44% à 146€.

Autre grosse hausse : Rio de Janeiro (+37% à 178€) qui monte sur la deuxième place du podium des villes où il faut payer le plus cher pour une chambre. Elle est seulement devancée par New-York (+4,5% à 178€) et se place juste avant Sydney (+19% à 170€).

Les prix ont aussi augmenté à Pékin (+29% à 68€), à Hong Kong (+28% à 140€) et même à Bangkok (+14% à 54€) et Mexico (+11% à 60€) où ils restent pourtant les plus bas dans le monde.

Rédigé par La Rédaction le Jeudi 23 Août 2012
Lu 741 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure













Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com