TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Haj et transport : plaidoyer des agences marocaines pour une concurrence loyale

"mêmes conditions tarifaires que le ministère de tutelle..."


Rédigé par Propos recueillis par Véronique NARAME le Mardi 30 Mars 2010

A quelques jours de l'inscription des candidats au pèlerinage à la Mecque pour les saisons 2010 et 2011, entretien avec Lahbib El Eulj, Président de la FNAVM, Fédération nationale des agences de voyages du Maroc.



Haj et transport : plaidoyer des agences marocaines pour une concurrence loyale
TourMaG.com - Vous annoncez dans la presse marocaine la commercialisation d’un nouveau produit s’agissant du voyage des pèlerins à la Mecque, mais, dans le même temps, il semblerait que tout ne tourne pas rond. Quelle est au juste la problématique ?

Lahbib El Eulj
: "Nous avons en effet dû introduire sur le marché un seul et unique produit qui devait être adapté à deux types de clientèle. L’une à faibles revenus, l’autre favorisée.

Pour cela, il nous a fallu nous ajuster aux exigences de l’une et de l’autre, en proposant un pèlerinage à la Mecque qui soit qualitativement et pécuniairement satisfaisant."


TM.com - Pourquoi cela ?

LEE :
"Il faut savoir qu’historiquement, le ministère des Habous et des Affaires islamiques organisait le Haj - l’opération du pèlerinage à la Mecque - pour les personnes à faibles revenus, tandis que les agents de voyages prenaient en charge la catégorie de population plus favorisée.

Mais les AGV n’avaient, que peu de dossiers à gérer car le revenu moyen par habitant n’est pas très élevé au Maroc.

Elles étaient, en quelque sorte, victimes de cette organisation. En conséquence de quoi, elles ont souhaité que leur soit attribué un quota supplémentaire.

La tendance s’est alors inversée lorsque le ministère de tutelle a demandé aux agences de voyages de s’occuper de ces deux catégories de clientèle car il s’est avéré que cette mission n’était pas de son ressort.

Nous avons, de notre côté, consentis à un certain nombre d’efforts en reconfigurant l’offre, de sorte qu’un nouveau produit à des prix plus compétitifs soit proposé.]i

TM.com - Comment êtes-vous alors parvenus à produire une offre de qualité et dont le coût demeure, dans le même temps, attractif ?

LEE :
"Grâce aux contacts que nous avons établis avec les fournisseurs, nous sommes parvenus par exemple à contracter avec des hôtels saoudiens dont les prestations hôtelières comprennent désormais un hébergement en chambre de 5 à 6 personnes, contre 2 à 3 précédemment.

S’agissant de nos services, nous les améliorons. Pour ce qui est du grand pèlerinage, par exemple, un autocar prendra à présent en charge 50 personnes alors qu’il en transportait auparavant 100.

Nous avons également prévu d’augmenter l’encadrement, avec désormais 3 personnes pour 45 pèlerins."

TM.com - Alors où est le problème ?

LEE :
"Le problème qui se pose nous concernant est le prix de revient de nos séjours. Car en cherchant à satisfaire les uns et les autres, ce sont sur les agences de voyages qui supportent les coûts.

Et, à la différence du ministère, elles ne sont pas subventionnées. Si les comptes ne sont pas revus, elles vont en pâtir et risquent de disparaître."


TM.com - Que préconisez-vous ?

LEE
: "Si le produit doit rester compétitif, il faut aussi que les prix des fournisseurs le soit. En l’occurrence, celui des billets d’avions.

Nous avons été contraints de proposer un produit pour deux types de clientèle. A présent que nous avons été sollicités pour organiser le pèlerinage, nous souhaiterions que la compagnie Royal Air Maroc applique les mêmes conditions tarifaires que celles dont bénéficiait le ministère de tutelle.

Car nous avons observé jusqu’à 2 500 dirhams d’écart par séjour. Nous demandons qu’un seul tarif soit proposé..."

Chiffes clés Pèlerinages Maroc – 2009

Dossiers traités en agence de voyages :

157 agences
7 200 pèlerins
2 800 000 dirhams de chiffre d’affaires moyen par agence

Total dossiers traités au Maroc
32 000 pèlerins
1 200 000 000 dirhams

Repères FNAVM

La Fédération nationale des agences de voyages marocaines (FNAVM) présidée par Lahbib El Eulj, organise, depuis 1989, le pèlerinage dans les lieux saints de l’Islam, à la Mecque.
11 associations régionales
600 agences
5 000 employés
6 000 dirhams de salaire moyen

Lu 4572 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com