TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Hôtellerie : les hôtels franciliens s'en sortent le mieux en octobre 2014

publication de l'Observatoire Deloitte/In Extenso


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 5 Décembre 2014

Dans un contexte globalement morose, les établissements de Paris et d'Île-de-France sont ceux qui enregistrent les meilleures performances en octobre 2014, selon l'Observatoire Deloitte/In Extenso. En revanche, en province, mises à part les destinations littorales, la situation est beaucoup plus compliquée.



En octobre 2014, les hôtels parisiens et franciliens enregistrent des résultats "très positifs" alors que les résultats sont "beaucoup plus disparates, voire problématiques" en régions, selon la dernière édition de l'Observatoire Deloitte/In Extenso.

Dans la capitale, les prix moyen ont progressé dans toutes les catégories : de +13 % (107 €) pour l’Économique, +10,7 % (161 €) pour le Milieu de Gamme et +9,7 % (297 €) pour le Haut de Gamme et le Grand Luxe.

Des hausse qui permettent aux établissements parisiens de faire grimper leur Revenu moyen par chambre disponible (RevPAR) avec des progressions de 12,2 % (95 €) en Économique, 10,5 % (143 €) en Milieu de Gamme et 12,3 % (259 €) en Haut de Gamme et Grand Luxe.

En Île-de-France, si les adresses de la plupart des départements de petite et grande couronne ont connu de bons niveaux d'activité en octobre 2014, c'est en Seine-Saint-Denis (93), dans le Val-d'Oise et dans l'Ouest de la Seine-et-Marne que les croissances sont le plus spectaculaires.

En province, seule l'hôtellerie littorale surnage

L'hôtellerie littorale s'est, elle aussi, plutôt bien portée en octobre 2014.

En Côte d'Azur, les hôtels ont profité des bonnes conditions météorologiques pour enregistrer de bons taux d’occupation (TO). Ils gagnent 2,2 % (64 %) en Grand luxe, 8,4 % (62,6 %) en Haut de gamme, et 1,1 % (67,6 %) en Milieu de gamme. Seul le Super-économique recule avec -8,7 % (54,5 %).

Les performances sont également positives pour d'autres destinations facilement accessibles depuis la région parisienne comme la Normandie, la Bretagne ou les Pays de la Loire.

Les motifs de satisfaction sont, à l'inverse, beaucoup plus rares pour le reste de la province.

Avec des prix moyens en baisse dans chaque catégorie (de -0,8 % pour le super-économique jusqu'à -4,7 % pour le Grand luxe), les chiffres d'affaires sont globalement en diminution.

Le RevPAR perd 5,1 % à 24 € pour le Super-économique, 4,3 % à 41 € pour l’Économique et 3,4 % à 91 € pour le Haut de gamme.

Il augmente, en revanche, dans le Grand luxe (+0,6 % à 149 €) et le Milieu de gamme (+0,3 % à 59 €) grâce à des hausses respectives de 5,6 % et 2,3 % des taux d'occupation dans ces deux catégories.

Cependant, les niveaux de fréquentation restent très inférieurs à ceux enregistrés avant le début de la crise. Les différentiels avec octobre 2008 sont de l'ordre de 5 à 10 points selon le niveau de gamme.

Lu 379 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:48 IHG ouvre un Holiday Inn Express® à Cologne


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com