TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I. Bien-Etre : la France possède 20% du capital thermal européen

115 stations thermales dans l'Hexagone


Rédigé par Michèle Sani le Mardi 29 Janvier 2013

La France accueille 115 stations thermales sur son territoire. Ces « villes d’eau » connaîtront leur belle époque au 19e siècle. Aujourd’hui, elles vivent avec leur temps. Tout en gardant et en mettant en valeur leur magnifique héritage architectural art déco, art nouveau ou baroque elles se sont modernisées. Elles associent les notions de plaisir, de « thermoludisme » aux thérapies médicales classiques.



La filière du thermalisme accueille 520 000 clients par an - DR : Fred Langereau
La filière du thermalisme accueille 520 000 clients par an - DR : Fred Langereau
La découverte du patrimoine historique, culturel et naturel des régions s’inclue de plus en plus dans des packages mis à disposition du public.

Il existe en France environ 700 sources d’eau minérales (20 % du capital thermal européen) répertoriées et utilisées dans les stations.

Les effets des cures sont directement liés aux compositions chimiques des eaux de sources qu’elles exploitent.

Selon ses caractéristiques physico-chimiques, l’eau sera en effet utilisée pour une ou plusieurs orientations thérapeutiques spécifiques.

En s’appuyant sur ce socle médical la filière s’est engagée dans une démarche d’éducateur pour « mieux vivre ».

La filière du thermalisme, qui accueille 520 000 clients par an, s’est organisée en regroupant ses différents acteurs.

Présidée par Christian Corne médecin généraliste et thermaliste installé à Vichy la Fédération Thermale et Climatique Française regroupe les exploitants thermaux, les municipalités concernées, une société médicale qui réunit les médecins thermaux, une association pour la recherche thermale…

"La médecine thermale reste un élément d’avenir pour notre système de santé"

L’heure est à la prévention, à la pédagogie pour une meilleure hygiène de vie et une cuisine santé-nature

En complément des cures médicalisées traditionnelles (3 semaines) les cures libres (de 6 à 12 jours ) adaptées au bien-être, à la remise en forme, à l’anti stress se sont multipliées

Christian Corne explique cette évolution : "Pendant longtemps le thermalisme français est resté très médicalisé, trop par rapport à nos voisins européens.

Les progrès de la médecine et les nouvelles thérapies ont mis en léger retrait les traditionnelles cures thermales.

Quant aux séjours de trois semaines ils n’étaient plus de mise. C’est pourquoi nous nous sommes engagés vers une diversification.

Cette diversification nous l’avons faite à partir des particularités de nos eaux et des techniques issues de la médecine thermale qui sont et restent un élément d’avenir de notre système de santé, d’éducation, de prévention et d’accompagnement du vieillissement.


Surchargés par la prise en charge du curatif les hôpitaux et les cabinets médicaux n’ont pas cette vocation. Par son expérience ancienne et son environnement la station thermale est un lieu idéal pour une éducation à la diététique, au nutritionnel, à l’exercice physique, à la gestion du stress.

Nous savons tous que certaines maladies graves sont liées à des erreurs diététiques ou à un manque d’exercices.
"

Souvent édifiés à l’emplacement des thermes romains, les centres bénéficient d’emplacements privilégiés.

Bien conscients de la valeur de leur patrimoine historique et architectural caractéristique de la fin du 18e et du début du 19e siècle les acteurs du thermalisme associent les séjours santé à la découverte touristique et culturelle.

Les casinos, les théâtres, les parcours de golf, les champs de course d’hier continuent à donner vie aux villes d’eau.

"Nous avons créé en Auvergne la Route des Villes d’Eau. Nous avons aussi lancé la « Route des Stations Européennes » qui a obtenu en 2010 le label du Conseil de l’Europe. Cette route regroupe 26 stations thermales représentant 10 pays européens", souligne Christian Corne.

Quant aux hébergements qui déterminent le coût des forfaits, ils offrent le grand choix en allant du studio de location aux Relais et Châteaux.

Le thermalisme et la sécurité sociale

D’une durée de 3 semaines, prescrites le plus souvent en complément des traitements classiques, les cures thermales sont prises en charge par les régimes nationaux d’assurance maladie.

65 % des frais liés aux soins thermaux et 70 % des soins médicaux sont remboursés en cas de prise en charge. Les 35 % restants à la charge du patient peuvent être versés par une mutuelle. Les frais d’hébergement sont pris en charge partiellement par la sécurité sociale sous conditions de ressources.

La part du thermalisme est de seulement 0,14 % des dépenses de l’Assurance Maladie.

Les cures à l’étranger ne sont, en principe, pas prises en charge par la sécurité sociale.

Principales pathologies prescrites en cures thermales : rhumatologie, voies respiratoires, phlébologie, dermatologie, neurologie et affections psychosomatiques, gynécologie, voies digestives, voies urinaires, affections des muqueuses buccales, maladies cardio-artérielles, fibromyalgie etc.

Lu 1493 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com