TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





I. E-tourisme : pour réussir, un projet technologique doit être "transversal"

Faire communiquer les systèmes entre eux


Rédigé par Rémi Bain Thouverez le Mercredi 27 Novembre 2013

Que doit-on demander à un logiciel de gestion ? De gérer ! Certes, mais gérer comment ? La question n’est pas aussi "décalée" qu’elle en a l’air, car dans le tourisme, et surtout dans le tourisme, c’est bien de la capacité à gérer tous types de produits et à faire communiquer les systèmes entre eux dont va dépendre la réussite des projets.



À n’en pas douter, l’efficacité d’une agence de voyages sera sous-tendue par la faculté qu’elle aura de réserver, sur un même système, tant un billet d’avion, qu’un transfert, qu’un hôtel, etc. © momius - Fotolia.com
À n’en pas douter, l’efficacité d’une agence de voyages sera sous-tendue par la faculté qu’elle aura de réserver, sur un même système, tant un billet d’avion, qu’un transfert, qu’un hôtel, etc. © momius - Fotolia.com
À n’en pas douter, l’efficacité d’une agence de voyages sera sous-tendue par la faculté qu’elle aura de réserver, sur un même système, tant un billet d’avion, qu’un transfert, qu’un hôtel, etc.

Le TO poursuivra un objectif identique : faire communiquer entre eux les différents fournisseurs dans un système cohérent et unifié.

L’objectif est de « pousser » l’offre sur tous les canaux de distribution agences ou sites web. Tout va donc dépendre de cette notion de transversalité.

La transversalité est-elle indispensable ? En théorie : non. La transversalité d’un logiciel de gestion n’est pas un but en soi.

Big Data

Un TO peut "appeler" les produits, les uns après les autres, pour ensuite réaliser un assemblage.

Mais le problème va venir de la multiplication exponentielle du nombre de produits (qu’on nomme segment), qui va inévitablement ralentir les temps de réponse.

A l’heure d’Internet, la vitesse devient l’élément incontournable dont va dépendre la performance des systèmes.

Il n’a échappé à personne que notre monde, de plus en plus connecté, a favorisé l’explosion des données qui se traduit par cette notion de Big Data.

La théorie des 3 V, très médiatisés ces derniers temps, illustre ce phénomène : V comme Variabilité. V comme Volumétrie. V comme Vitesse.

Ces 3 composants expriment à eux seuls, la situation actuelle dans la gestion de la data.

Il n’est pas rare qu’une simple réservation avec vol + hôtel + transfert représentent plus de 30 000 segments.

Des chiffres surprenants, à peine imaginable, mais qui sont pourtant bien le reflet de la réalité. Les systèmes de gestion doivent suivre. Comment faire face ?

La transversalité est une des réponses.

La transversalité est le sésame pour les logiciels de gestion

Nous avons posé la question à François Foucher, directeur de FLAG Systèmes éditeur de la solution I-Résa pour avoir le point de vue d’un expert.

i-tourisme : Vous adhérez à cette notion de transversalité, comme nécessaire à l’évolution et la performance des systèmes ?

François Foucher :
"Tout à fait, et c’est même un des fondamentaux qui a conditionné le développement d’I-Résa."

i-tourisme : C’est à dire ?

FF :
"La verticalisation dans les métiers de l’industrie est une constante depuis des années.

C’est exactement la même chose pour le secteur du tourisme. Regardez les TO qui intègrent leur distribution en agence et sur Internet.

C’est le cas également des hébergeurs, qui doivent segmenter leurs stocks et faire du yied tout en étoffant leurs offres pour proposer des activités annexes.

Ils sont tenus de faire du package qu’ils redistribuent auprès de leurs partenaires B2B ou en direct sur leurs sites Web.

Les pure players qui se battent avec leurs concurrents pour quelques euros seulement, doivent apporter du plus produit et de la différenciation avec des offres originales et packagées, mais aussi avec des options de cross et d’up selling.

Bref les métiers ont muté et les outils de gestion d’aujourd’hui doivent permettre un pilotage global et transversal de l’offre touristique."

LA SUITE DE L'INTERVIEW EN PAGE 2

Lu 2233 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com