TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I - Hammamet : pays riches et émergeants confrontent expériences et stratégies

5e Forum International sur le Tourisme


Rédigé par Michèle Sani le Dimanche 17 Juin 2007

La semaine dernière, de l’Albanie au Zimbabwe en passant même par le Saint Siège, les représentants politiques, parlementaires et élus de 95 des nations du monde, ont fait le voyage à Hammamet pour participer au Forum organisé par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Les conclusions de ce Forum seront synthétisées dans ce qui restera la « Déclaration de Hammamet ».



Inauguré par Mohamed Gannouchi, Premier Ministre de Tunisie, présidé par Tijani Haddad, ministre du tourisme tunisien, ce Forum ambitieux, vécu en traductions simultanées, fut un succès. Il a réuni près de 500 personnes venues des cinq continents. Pendant trois jours il fut un étonnant patchwork de langues, de traditions, de cultures, de religions et de couleurs.

Institution spécialisée des Nations Unies l’OMT est ouverte à tous et ce Forum, 5e du genre (après Cadix, Bali, Rio de Janeiro et Panama) était ouvert aux partenaires naturels (ministres et administrations nationales du tourisme) ainsi qu’aux représentants des corps législatifs.

Il avait pour objectif de confronter les expériences et les stratégies des pays riches comme des pays émergeants pour que le tourisme soit reconnu comme un vecteur de croissance, de développement durable, de paix et de lutte contre la pauvreté.

Un Français a lancé les débats, Philippe Seguin actuel président de la Cour des Comptes. « Le tourisme devrait toujours être synonyme d’échanges pacifiques, de rapprochement et de tolérance mais il se traduit parfois par le choc des cultures, l’incompréhension réciproque et l’anéantissement de communautés identitaires authentiques ». Le cadre d’une réflexion globale était posé. Il reste à en trouver les réponses. C’est l’une des missions de l’OMT.

Le politique ne remplit ni les avions ni les lits.

« Le tourisme est un domaine où la convivialité et l’esprit de coopération l’emportent sur les divisions idéologiques ou partisanes. Il n’y a pas des politiques touristiques de droite et d’autres de gauche. Il y a des politiques qui marchent et d’autres qui ne marchent pas », a dit en ouverture Francesco Frangialli, Secrétaire Général de l’OMT.

Le Suisse Peter Keller, membre du Groupe Stratégique de l’organisation devait ajouter à propos des rapports qui lient le public au privé : « L’Etat est un régulateur qui stimule le développement. Il est un co-producteur qui protège les paysages et développe les transports. Il met à disposition du visiteur des monuments, des infrastructures, des attractions. Il est un gestionnaire territorial, un promoteur.

Il ne remplit ni les sièges d’avions, ni les lits. Il a besoin de l’économie de marché et d’un partenariat avec le secteur privé composé essentiellement de PME et de PMI qui connaissent les besoins des consommateurs. En revanche le marché n’est pas social. Il ne redistribue pas les richesses. C’est l’Etat qui s’en soucie ».


Alors, comment le tourisme doit-il être gouverné, avec quels outils ? Quels rôles, quelles contraintes et quelles responsabilités des parlements ? Comment établir au sein des gouvernements une nécessaire coordination interministérielle ? Quels moyens pour promouvoir un partenariat public-privé efficace ?

Comment mieux gérer les ressources et prendre les bonnes décisions ? Quelles stratégies pour aider les pays émergeants qui ont des problèmes d’investissements et d’accès aux marchés ?

Autant de questions soulevées avec ce fil rouge permanent : relever deux défis, le changement climatique et l’extrême pauvreté.

1,6 milliard d’arrivées internationales en 2020

Selon le Baromètre OMT, le tourisme mondial a atteint le chiffre des 842 millions d’arrivées internationales en 2006 (contre 800 millions en 2005), retrouvant ainsi une nouvelle phase de croissance après la stagnation des années 2001 – 2003. Les prévisions de l’organisation annoncent que ce chiffre devrait doubler d’ici 2020 et atteindre 1,6 milliard d’arrivées.

Grâce au réservoir de touristes potentiels des grands pays émergents d’Asie, le marché peut en effet compter sur un apport régulier de visiteurs supplémentaires. La Chine considérée comme la future principale destination touristique du monde en sera aussi le premier pays émetteur avec quelque cent millions de ressortissants qui voyageront chaque à année. (Ils sont 34 millions aujourd’hui. 600 000 avaient fait le voyage en France en 2006).

Demain : suite du compte-rendu du 5e Forum International sur le Tourisme

Chiffres 2006 du tourisme international
842 millions d’arrivées procurant 730 milliards de USD ; 200 millions d’emplois directs et indirects ; 8 % de l’emploi mondial ; 10,7 % du PIB mondial ; 12 % des exportations mondiales ; 9n4 % de l’investissement dans le monde ; 3,8 % des dépenses gouvernementales.
(Source Compte satellite du tourisme/OMT.)



Lu 1358 fois

Tags : amadeus
Notez


1.Posté par sb le 18/06/2007 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à la Tunisie Terre de paix et d'amitié, puisse t elle le rester longtemps, et être un exemple dans le monde.


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com