TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I. Libye : le tourisme, un secret bien gardé

Invité par Terra Diva, TO spécialiste des voyages culturels


Rédigé par Céline EYMERY le Mardi 1 Juin 2010

Invité par Terra Diva, un tour opérateur spécialiste des voyages culturels en Méditerranée et au Moyen-Orient, TourMaG.com est parti à la découverte de la Libye. La destination encore secrète en Afrique du Nord, fait depuis la levée de l'embargo dans les années 2000, peu à peu son retour sur la scène internationale.



Tripoli, la médina
Tripoli, la médina
Que connaît-on au juste de la Libye, de son nom officiel, la Grande Jamâhîriyya arabe libyenne populaire et socialiste ?

Son histoire sulfureuse, orchestrée depuis le coup d’état de 1969, par son désigné "Guide" Mouammar Kadhafi. Son pétrole découvert en 1958, devenu ressource quasi-exclusive de l’économie…

Ce pays arabe et musulman, situé entre Méditerranée et Sahara est une destination encore méconnue. Le tourisme, un secret bien gardé.

La levée de l’embargo - qui s’est faite progressivement entre 1999 et 2003 - a signé l’arrivée des vols internationaux, et le retour de ce pays jusqu’alors peu fréquentable dans la communauté internationale.

L’ouverture se fait, depuis, en douceur. Les signes sont là. A l’aéroport, les travaux supervisés par ADPI, filiale d’Aéroports de Paris, laissent entrevoir l’ébauche de ce que sera la nouvelle plate-forme susceptible d’accueillir à terme 20 millions de passagers par an.

Explosion de l'offre hôtelière

Le Conrenthia Bab Africa Hotel à Tripoli
Le Conrenthia Bab Africa Hotel à Tripoli
Sur le parcours qui mène à Tripoli, les grues s’activent. Entre les portraits géants de Kadhafi et les affiches des célébrations du 40ème anniversaire de sa prise de pouvoir (1969-2009), les projets sortent de terre. Au centre ville, de nombreux hôtels - à capitaux privés - ouvrent tour à tour leurs portes.

Les enseignes internationales occupent déjà le terrain. Le Corenthia ouvert en 2004 ou le Radisson, devraient être rejoints dès 2011 par un nouvel hôtel Marriott.

« Jusqu’à maintenant, il y avait une vraie pénurie de chambres d’hôtels. A l’époque, la ville ne comptait que 4 hôtels d’Etat, aujourd’hui il n’en reste plus que deux.

Nous assistons à une véritable explosion de l’offre.
» se réjouit Pascal Leduc, directeur de Terra Diva, tour opérateur spécialiste des voyages culturels en Méditerranée.

La machine est lancée. Mais le chemin est encore long. Aucun organe officiel ne s'occupe de la promotion touristique du pays. Aucun ministère n'est dédié au secteur.

La délivrance des visas (60€) reste soumise aux humeurs de Tripoli. En 2007, les autorités libyennes, imposaient en 24h, la traduction des passeports en arabe.

Visas : vers une simplification ?

Plus récemment en février dernier, elles suspendaient sans préavis, leur délivrance aux ressortissants de l’Union Européenne. Dans ce cas, difficile pour un voyagiste de s'adapter. Pourtant le discours change.

Seif al-Islam Kadhafi, fils du colonel Kadhafi promettait début mai, à l’occasion de l’Université Américaine du Caire un assouplissement, des formalités d’entrée pour les touristes. L’économie libyenne quasi dépendante de l’or noir, souhaite se diversifier. Le tourisme est une piste clairement affichée.

En attendant, l’obtention d’un visa en direct par les voyageurs est quasi impossible. Il est délivré uniquement sur invitation d’une agence de voyage libyenne.

Il est donc vivement conseillé de passer par une agence de voyages, qui s'occupera de toutes les formalités. (lire). Un bon argument pour les professionnels du tourisme.

Une destination vierge d'un point de vue touristique

Le marché à Tripoli
Le marché à Tripoli
En effet, la Libye ne s’offre pas facilement aux visiteurs qui souhaitent se débrouiller seuls. Les loueurs de véhicules sont quasiment absents. Le réseau routier, pourtant d’assez bonne qualité ne dispose que de panneaux écrits en arabe.

Pour ces raisons, « une voiture avec chauffeur reste la meilleure des solutions. » souligne Pascal Leduc, de Terra Diva. Votre accompagnateur pourra ainsi se charger facilement des formalités à remplir auprès de la police touristique, présente régulièrement sur les routes.

Pour autant se promener seul, ne pose aucun problème. C'est même très agréable. A Tripoli, le visiteur pourra déambuler dans les souks d'étoffes ou de cuivre, se mêler à l'ambiance colorée des marchés, se perdre dans les ruelles de la médina, et parcourir les larges rues du quartier italien.

La ville a gardé une atmosphère authentique. L'ambiance y est sereine et les touristes, jamais sollicités par les vendeurs.

Dans les sites antiques de Lepcis Magna, et de Sabratha, inscrits tous deux au Patrimoine Mondial de l'Humanité, c'est loin de la foule, et des flux de touristes que l'on découvre l'histoire du pays. (Sauf jour d'escale des croisièristes)

Sahara : à la découverte du ''vrai'' désert

Les centres d'intérêts ne manquent pas. Trois autres sites sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'Humanité : Cyrène, les peintures rupestres de la Tadrart Akakus et la vieille ville de Ghadamès.

Et puis il y a le désert. "Le vrai", comme aime à le préciser les guides touristiques libyens. Dans le sud du pays, dans la région du Fezzan, entre dunes et oasis, on pourra alors revivre le temps d'un bivouac, l'époque des grandes caravanes.

La Libye, encore vierge d'un point de vue touristique, offre un patrimoine historique et naturel riche, à des voyageurs en quête d'authenticité. Il serait dommage de ne pas en profiter...

Page 2 - Le paradis des amateurs de sites antiques et les infos pratiques


A venir : l'interview de Pascal LEDUC, fondateur de Terra Diva
www.terra-diva.com

Lu 4742 fois

Notez


1.Posté par FORINI Jérôme le 09/06/2010 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A visité la Lybie et sesn 2 sites archéologiques évoqués dans l'artcile, celui de Sabratha et de Lepcis Magna.
Le pays vaut vraiment la peine d'être découvert et mis à valeur ! Il a énormément de richesse culturelle !
A noter également, ommis d'être mentionné dans l'article, le musée national de Tripoli ! Des pièces magnifiques et très riche culturellement parlant !
Destination à découvrir !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com