TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I - Saint-Tropez : le tourisme est un phénomène irréversible

10e Rendez-Vous du Tourisme Français les 28 et 29 septembre


Rédigé par Jean DA LUZ le Dimanche 1 Octobre 2006

Le tourisme est un phénomène irréversible en dépit des chaos du monde qui le mettent souvent à rude épreuve : idée force développée par Francesco Frangialli. Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme. Il fut l’un des nombreux intervenants de ce rendez-vous qui réunit une fois par an, à Saint-Tropez, les principaux acteurs politiques, institutionnels et privés du secteur.



de Gche à dte : Christian Mantéi, DG ODIT France, J.-M. Couve, député maire, Pascal Visintainer et Frédéric Pierret directeur national du Tourisme, Alain Bodon directeur du directeur du Cabinet et Pierre Amalou
de Gche à dte : Christian Mantéi, DG ODIT France, J.-M. Couve, député maire, Pascal Visintainer et Frédéric Pierret directeur national du Tourisme, Alain Bodon directeur du directeur du Cabinet et Pierre Amalou
Jean-Michel Couve a accueilli le week en dernier dans sa célébrissime cité de Saint-Tropez les 10e Rendez-Vous du Tourisme Français avec, en maître des cérémonies et homme-orchestre, Pierre Amalou qu’on ne présente plus. Le fil rouge de cette dixième édition était une question : "C’est quoi le tourisme ?". Vaste sujet analysé par deux mondes, le politique et le privé, qui se rencontrent souvent et se connaissent peu.

A Saint-Tropez, les uns ont semblé découvrir la faculté de réactivité, d’adaptation et de créativité des agents de voyages. Les autres ont pris conscience, s’il en était besoin, que c’est le politique qui tisse le lien social et l’accessibilité et quelques autres maillons indispensables à la création d’un « territoire touristique ».

Un phénomène irréversible


Selon les études et les prévisions de l’OMT, le nombre d’arrivées de touristes internationaux est passé de 25 millions en 1970 à 808 millions en 2005. Cette progression équivaut à un taux de croissance annuel moyen de 6,5 %. Les arrivées internationales atteindront le 1,5 milliard en 2020 et nul phénomène de saturation de la demande – au moins sur un plan global – ne se manifeste.

Dans le même temps le phénomène touristique se généralise et se mondialise. En 1950 les quinze premières destinations mondiales capitalisaient 87 % des arrivées de visiteurs étrangers. En 1970 elles n’en captaient plus que 78 % et en 2005, seulement 57 %.

Des données chiffrées connues et pas accessibles !


La France manque de statistiques. Activité fondamentale dans l’économie française, elle ne dispose pas, les institutionnels sont les premiers à le reconnaître, de chiffres fiables. Tous ont du mal à mettre en place un agrégat de la consommation touristique.

« Les retombées économiques, sociales, territoriales, humaines sont immenses. Tant que nous ne serons pas en mesure de le prouver et de donner des chiffres fiables nous n’aurons aucun impact et aucune considération prise en compte par Bercy. »

Jean-Michel Couve, Rapporteur du Budget du Tourisme à l’Assemblée Nationale est bien placé pour connaître le problème et constater, en comparaison des destinations concurrentes de la France, la faiblesse des moyens alloués au Tourisme.

« Beaucoup de données connues ne sont pas accessibles et pourtant elles sont détenues par des organismes d’Etat payés par les contribuables » regrette Jean-Pierre Serra, président de la Fédération nationale des CDT.

Néanmoins les choses semblent bouger avec ODIT France, le groupement d’intérêt public créé en janvier 2005 en charge d’expertises et d’analyses auprès des acteurs privés et public du tourisme. Des conventions sont passées pour établir des ponts entre les institutionnels du tourisme et les différents services de l’Etat. Une nouvelle méthodologie serait en route.

En France, 3 statisticiens pour le tourisme, 200 pour l’agriculture !

Tout en reconnaissant la faiblesse du système, Thierry Baudier, directeur général de Maison de la France donne ses dernières statistiques. La part des recettes générées serait de 108 milliards d’euros dont 34 par les touristes étrangers. En 2004 le nombre de nuitées a été de 1,5 milliard dont 986 millions soit près des 2/3 pour le tourisme domestique. 75 % de ces nuitées reviennent au tourisme non marchand.

« On oublie souvent que nos compatriotes partent en vacances chez eux, dans leurs familles, chez des amis. Ce sont des statistiques qui échappent aux statistiques nationales ». Et parmi les 76 millions de touristes recensés en France combien sont-ils à séjourner plus d’une nuit ?

Soucieux, et c’est son rôle, de l’image de la France, Maison de la France à fait réaliser une enquête par Ipsos sur les dix principaux marchés émetteurs. Les idées reçues ont la vie dure : les personnes interrogées qui étaient venues en vacances en France avaient une meilleure image que ceux qui n’étaient jamais venus !

Demain la suite "Rendez-Vous du Tourisme Français"

Lu 1990 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com