TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I. Tourisme durable : demain, dans votre agence de voyages ?

Semaine du développement durable


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mercredi 31 Mars 2010

A l’occasion de la semaine du développement durable, votre portail préféré s’intéresse à ces voyages équitables, solidaires ou éthiques, qui prônent le respect de l’homme et de son environnement. Une niche qui se développe à grands pas, mais qui manque encore de cohésion.



90% des voyageurs intéressés par le tourisme responsable souhaitent être mieux informés sur le sujet./photo J.B.
90% des voyageurs intéressés par le tourisme responsable souhaitent être mieux informés sur le sujet./photo J.B.
Le tourisme durable, c’est dans l’air du temps. Un peu comme la nourriture bio, les déplacements en vélo ou le tri de ses déchets.

L’idée n’est pas nouvelle. Dès 1960, des projets alliant voyages et solidarité ont été menés dans des camps touristiques au Sénégal.

Mais aujourd’hui, le durable est partout. Chez les petits TO d’aventures, pionniers en la matière, qui ont depuis longtemps intégré ce principe à leur développement.

Chez les plus grands aussi, où le marketing s’est emparé du thème et où chaque ampoule économique installée fait presque l’objet d’une campagne de pub.

Pas encore un critère d’achat

Certains se sont lancés dans l’application de chartes et de critères très exigeants pour obtenir une certification, comme celle délivrée par ATR (Agir pour un Tourisme Responsable.

Pourtant, d’après Yves Godeau, son fondateur, être estampillé durable n’est pas encore un critère de choix pour les voyageurs. Alors pourquoi s’embêter ?

Pour l’image de marque, d’abord. Car si le durable ne fait pas vendre, cela saurait tarder. En effet, une étude TNS Sofres parue en mai 2009 montre que 3 voyageurs sur 5 connaissent cette notion et que 90% des voyageurs intéressés par le tourisme responsable souhaitent être mieux informés sur le sujet.

Malheureusement, il y a un fossé, pour ne pas dire un gouffre, entre ces déclarations optimistes et l’acte d’achat.

Tout d’abord, ce type de séjour n’est pas toujours facile d’accès. « L’offre est un peu compliquée » concède Yves Godeau « Les hébergements existent mais ne sont pas adaptés au tourisme de masse».

Le vrai tourisme solidaire ? Réservé aux petites structures...

Pour Julien Buot de l’association ATES, un réseau de tourisme équitable et solidaire, l’enjeu se trouve dans la distribution. Pour cela, internet apparaît comme un allié très puissant. Plus besoin d’avoir une agence physique pour exister.

Il faut également mieux former les vendeurs, car la clientèle est très exigeante en matière d’information. « La vente directe est aujourd’hui réalisée par des gens qui connaissent parfaitement leurs partenaires locaux.

Ils peuvent vous raconter la genèse du produit ou vous citer le nom des guides
» explique Julien Buot.
Pour lui, seules les petites structures peuvent faire du vrai tourisme solidaire.

Elles doivent se regrouper pour mutualiser leurs ressources et avoir du poids face aux géants du secteur. Cependant, pour que l’offre s’étoffe, il faudra passer par un engagement significatif des grands TO.

II. Demain, la vision d’Atalante, un des pionniers du tourisme durable, fondateur de la certification ATR

Lu 3728 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com