TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





II. Laponie finlandaise : les bonnes adresses pour organiser un incentive

Action pays


Rédigé par Adèle Dunois le Lundi 7 Novembre 2016

Cabanes en rondins et balades en traîneau, aurores boréales et légendes sames, le Grand Nord est à la fois sauvage et doux. Les audacieux pimentent leur séjour d’un raid en motoneige, les écolos préfèrent chausser skis de fond et raquettes. Voici le 2e volet consacré à cette destination.



Safari Husky

Dès que le convoi démarre, les aboiements cessent, les bêtes se concentrent totalement sur leur course. Il faut dire que le départ est enlevé - © Fotolia
Dès que le convoi démarre, les aboiements cessent, les bêtes se concentrent totalement sur leur course. Il faut dire que le départ est enlevé - © Fotolia
Le lendemain, rendez-vous est pris dans un chenil pour effectuer un safari en compagnie de huskies, ces chiens de Sibérie aux petits airs de loups.

Déjà, les meutes s’impatientent, hurlent et montrent les crocs. L’idée d’une caresse s’enfuit aussitôt venue : nos rennes d’hier étaient autrement plus placides !

Mais, dès que le convoi démarre, les aboiements cessent, les bêtes se concentrent totalement sur leur course. Il faut dire que le départ est enlevé.

Côté passagers, on s’accroche vaillamment, à demi rassurés. Puis, petit à petit, on trouve le rythme, on se détend et on profite à plein : sapins chargés de neige, crissements des skis des traîneaux, lumières violines, l’appel du Nord est envoûtant.

Tout à l’heure, certains s’enhardiront jusqu’à prendre la place du « musher » et guideront les chiens. Certes, ceux-ci connaissent le trajet par cœur mais quand même, quelles émotions !

L’arrêt déjeuner dans une cabane sortie tout droit d’un conte same est une agréable surprise.

On s’y régale de soupe de saumon à l’aneth, l’incontournable spécialité régionale, de saucisses grillées accompagnées de pain bis et d’une décoction de baies vaguement alcoolisée.

Les Samis font du tourisme

Le cadre est rustique mais chaud et accueillant et le temps y file drôlement vite à refaire le monde avec nos hôtes du jour, d’authentiques Samis reconvertis dans le tourisme.

Ils racontent la vie des anciens, si rude, la tentation nouvelle de la grande ville et de son confort mais aussi le désir de préserver leurs particularités.
Alors le tourisme, finalement, c’est un bon compromis.

Tout à trac, comme pour nous donner un aperçu de la force des traditions orales à l’heure du tout numérique, un vieux ridé comme une pomme qu’on avait à peine remarqué entonne a capella un chant « joïk », ces mélopées chamaniques qui parlent à l’âme.

Quelques petits malins enclenchent alors la fonction « enregistreur » de leur smartphone.

Initiation au « savusauna »

De retour à Kakslauttanen, les joues rougies par le froid et un peu groggy par le grand air, on salue nos huskies avant de filer au « savusauna », le sauna à fumée, qui a été chauffé toute la journée à grandes brassées de bois de hêtre odorant.

Le principe, simple, consiste à résister le plus longtemps possible à la chaleur avant de courir se rouler dans la neige.

Les plus courageux plongent carrément dans l’eau gelée, au moyen d’un trou creusé dans la glace. Il faut tenter l’expérience au moins une fois dans sa vie pour comprendre.

Pour les Finlandais, c’est un rituel essentiel pratiqué au quotidien même si le sauna est désormais souvent alimenté par une source électrique et suivi d’une douche froide, vie moderne oblige.

Ce soir-là, le groupe est étrangement joyeux. Plus vivant. Oui, c’est exactement ça, plus vivant.

Olympiades lapones

© Fotolia
© Fotolia
« Le jour 3, c’est le climax », annonce notre guide. Les équipes se forment pour participer à des Olympiades lapones.

D’un côté les amateurs de sensations fortes, de l’autre, les écolos. Aux uns est proposé le fameux raid à motoneige annoncé dès l’arrivée, sur une piste particulièrement ardue qu’il faudra aborder ventre à terre pour être qualifié.

Sinon, le choix est donné entre le ski de fond et la balade à raquettes. « L’objectif n’est pas de dépasser la vitesse mais de se dépasser », précise notre sherpa.

Va pour les raquettes alors, l’occasion d’une nouvelle virée contemplative dans ce paradis blanc qu’on commence doucement à faire sien.

Quelques heures plus tard, tout le monde se retrouve pour une partie de pêche au trou, histoire de gagner son déjeuner. Au final, la pêche n’est pas bonne mais nos hôtes, grands seigneurs, nous servent quand même un copieux repas.

Cette fois, c’est un tipi qui nous accueille. Il a été construit sur le modèle des « kotas », les huttes médecine des chamans, l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la culture ancestrale des Samis.

Le moment, aussi, de partager nos impressions sur la matinée. Les « raiders » sont ravis de leur échappée belle et, pour tout dire, assez fiers de leurs performances.

Les skieurs de fond ne tentent même pas de les convaincre des vertus de la lenteur et se sourient d’un air entendu. Les écoles se confrontent sans s’affronter, chacun se la joue tolérant, presque fraternel.

Glissades à gogo

Changement de braquet à l’Action Park. Utilisé par les constructeurs automobiles pour des lancements de produits, les pistes spectaculaires de ce centre de tests hivernaux sont aussi très appréciées pour des opérations corporate : initiation à la conduite hivernale, course en voiture de rallye en compagnie d’un « pro » ou ludique karting sur glace, à chacun sa dose d’audace.

L’après-midi passe en un éclair, personne n’a vu la nuit tomber. Les résultats des Olympiades sont proclamés et, comme dans les meilleures histoires, tout le monde a gagné.

Le trophée ? Un solide couteau au manche de bois et d’os, simple et magnifique. Ce dernier soir, autour du feu, entre deux légendes locales, on apprendra un terme : le « sisu ».

Sans équivalent exact en français, il forge l’âme finnoise et peut se traduire par courage, ténacité, détermination... C’est un mot précieux, presque un viatique, et chacun le méditera longuement, les yeux fixés sur la voûte céleste, en attendant que surgisse une nouvelle aurore.

Inari, la capitale du pays des Samis finlandais, abrite un passionnant centre culturel baptisé Siida, un terme same qui désigne une communauté d’éleveurs de rennes.

La muséographie est à la fois historique et sociologique et fait souvent appel à tous les sens du visiteur.

On achève ici de comprendre que la civilisation du renne n’a existé et survécu que parce qu’elle a de tout temps été profondément respectueuse de la nature, une nature hostile mais nourricière qu’il faut apprivoiser humblement, en suivant ses rythmes immuables.

Un message fort pour ces humains pressés qui doivent se hâter vers l’aéroport où l’avion les attend...

Le joli mois de mars

© Fotolia
© Fotolia
Février et mars sont les mois les plus propices aux escapades incentives car la lumière revient doucement, permettant d’élargir le temps consacré aux activités extérieures.

Reste que certaines pistes de ski sont éclairées, que les motoneiges sont dotées de phares puissants et que les balades nocturnes sont fascinantes : même au cœur de l’hiver, la région offre un dépaysement extraordinaire.

Adresses en vue

Avec 13500 lits, la station de ski de Saariselkä concentre la majorité des hôtels de Laponie finlandaise.

Tous les établissements proposent une ribambelle d’activités hivernales, organisées en partenariat avec des agences locales.

Hotel & Igloo Village Kakslauttanen

A 10 km de Saariselkä, Kakslauttanen est une station authentique composée d’une quarantaine de chalets en rondins joliment décorés disposant tous d’une cheminée et d’un sauna privé ; chaque hiver, des igloos de neige sont reconstruits et équipés de peaux de rennes pour isoler du froid (efficacité relative : il y fait entre moins 6 et moins 3 degrés !) ; en revanche, les 24 igloos de verre sont installés de façon pérenne.
Ils offrent une douce température (20°), des toilettes privées et un bon confort mais les salles de bains sont communes.

Le restaurant est installé dans le chalet central, un Ice Bar, une chapelle de glace et un « savusauna » pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes, un record !

La même équipe a ouvert en 2012 Santa’s Resort, un parc thématique dédié au père Noël avec facilités hôtelières (dont une vingtaine d’igloos de verre). www.kakslauttanen.fi

Santa’s Hotel Tunturi

Au centre de Saariselkä, ce gros porteur à l’architecture moderne dispose de 180 chambres et suites et de 80 appartements, du studio au 5 pièces (plus de 1000 lits au total).

Trois restaurants dont un de fine cuisine scandinave et un de spécialités lapones ainsi qu’un espace de restauration légère très couru à l’heure de l’après-ski.

A l’arrière de l’hôtel, une hutte traditionnelle accueille jusqu’à 50 personnes, un sauna VIP, plusieurs salles de réunion (jusqu’à 80 p.) et un auditorium (200 places). www.tunturihotelli.fi

Lapland Hotel Riekonlinna

Au total, 232 chambres, suites et appartements composent cet hôtel niché à 500 mètres du centre de Saariselkä. Récemment rénovées, les chambres et suites sont spacieuses et confortables.

Le restaurant dispose d’une salle privative (100 p.). Un centre de bien-être, 11 salles de réunion et un auditorium de 184 places complètent les équipements de cet établissement haut de gamme. www.laplandhotels.com

Carnet pratique

S’informer

www.visitfinland.com/fr
www.visitfinland.com/fcb (Finland Convention Bureau)
www.saariselka.fi

Y aller

Finnair propose plusieurs vols quotidiens vers Helsinki, certains en code share avec Air France. Jusqu’à 4 vols relient chaque jour Helsinki et Ivalo.

A savoir

Formalités : passeport ou carte d’identité.
Décalage horaire : + 1 heure par rapport à la France.
Langue : le finnois mais l’anglais est largement parlé.
Monnaie : l’euro.
Equipement : les agences locales fournissent l’équipement complet pour pratiquer les activités hivernales.

Liste DMC

Liberty Incentives
Congress Scandinavia
Lapland Incoming
Arctic Incentives
Nordic DMC


Lu 987 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Décembre 2017 - 10:26 Biarritz propose un guide aux congressistes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com