TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II - Marseille-Provence 2013, "les agences doivent se tourner davantage vers l'import..."

l'interview de Maxime Tissot, Directeur de l'Office du Tourisme et des Congrès de Marseille


Rédigé par Pierre Coronas le Jeudi 4 Octobre 2012

A un peu plus de 3 mois de l'inauguration de "Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture", TourMaG.com fait le point avec les acteurs touristiques du territoire. Maxime Tissot, Directeur de l'Office du Tourisme et des Congrès de Marseille, détaille les actions de promotion mises en place afin de générer une hausse de la fréquentation touristique en 2013.



Maxime Tissot, Directeur de l'Office du Tourisme et des Congrès de Marseille, n'en doute pas : 2013 va permettre à la ville et à sa région de développer sa fréquentation touristique - Photo : OTCM 2009
Maxime Tissot, Directeur de l'Office du Tourisme et des Congrès de Marseille, n'en doute pas : 2013 va permettre à la ville et à sa région de développer sa fréquentation touristique - Photo : OTCM 2009
TourMaG.com – Beaucoup de professionnels du tourisme se sont plaints de ne pas disposer des tarifs des manifestations organisées dans le cadre de Marseille 2013, capitale européenne de la culture. Sont-ils disponibles désormais ?

Maxime Tissot :
"Nous comprenons que les tarifs des manifestations sont importants pour les agences de voyages et les tour opérateurs. Nous avons fait remonter leurs plaintes depuis maintenant des mois à l'association qui organise l'événement (Marseille-Provence 2013, Ndlr).

Le problème, c'est qu'il y a beaucoup de manifestations donc cela prend du temps. Nous avons rencontré 850 tour opérateurs du monde entier à Paris l'année dernière. Nous leur avons donné un ordre d'idée pour les tarifs afin qu'ils puissent monter leurs séjours.

Les prix des places devraient se situer entre 6 et 10 €. Donc, je ne pense pas que ça soit la-dessus que les agences ou les TO vont faire leurs marges. C'est pourquoi il n'est pas productif de se focaliser la-dessus."

TM.com – Dans quel cadre avez-vous eu l'occasion de rencontrer 850 tour opérateurs internationaux ?

M.T. :
"Chaque année, Atout France organise les rendez-vous France. L'année dernière, la rencontre s'est déroulée à Paris.

Nous avions préparé un document synthétique de programmation de Marseille 2013 pour leur présenter les manifestations au cours, notamment, d'une conférence de presse à laquelle une trentaine de journalistes étrangers ont assisté."

TM.com – Et des tour opérateurs ont-ils inclus Marseille 2013 à leur programmation ?

M.T. :
"Oui, il y en pas mal. Notamment tout le réseau TUI, des autocaristes allemands et d'autres TO étrangers.

Par ailleurs, nous démarchons d'autres gros voyagistes actuellement. Et puis, nous travaillons aussi avec des agences de voyages en ligne auxquelles nous proposons le CityPass."

TM.com – Justement, pouvez-vous en dire un peu plus sur ce CityPass ?

M.T :
"Il s'agit d'un produit qui permet de se déplacer librement pendant un ou deux jours sur le réseau RTM et de visiter des musées et autres lieux culturels à Marseille.

C'est un produit que nous essayons aujourd'hui de développer sur l'ensemble du territoire Provence, avec Bouches-du-Rhône Tourisme, puisque la ville et l'Office de Tourisme de Marseille sont éligibles au contrat de l’État qui répartit 20 millions d'euros sur les villes qui innovent en terme de transports et de tourisme.

Et c'est le cas en l'occurrence, puisque le produit CityPass Marseille, même si le terme est générique, applique une technologie tourisme sur une technologie déjà existante dans les transports. C'est ce qui fait son originalité.

C'est un pass magnétique qui allie une carte de transport classique de la RTM à une carte 2D qui lit les produits touristiques. Ce produit permet d'en faire des applications sur des événements spécifiques en intégrant des passages et des produits touristiques. Consommés ou pas, les prestations sont ensuite facturées."

Structurer le tourisme avant d'ajouter des chambres d'hôtel

TM.com – Ce produit sera disponible en agences de voyages pour 2013 ?

M.T. :
"Je l'ai présenté à Lucien Salemi ainsi qu'à l'ensemble des agences qui étaient présentes au conseil d'administration et à l'assemblée générale du SNAV Méditerranée. Maintenant, la balle est dans leur camp."

TM.com - Qu'attendez-vous des agents de voyages de Marseille et de la Provence ?

M.T. :
"Il faut aussi, je pense, que, dans un premier temps, ils se tournent plus vers l'import. Car les agences de voyages marseillaises font surtout de l'export. Les marges sont certainement plus importantes, mais aujourd'hui, nous avons besoin que ces professionnels attirent des visiteurs sur leur propre territoire.

Lucien Salemi en est conscient. Il œuvre pour cela. Après, des modèles économiques ont été figés et il est donc difficile de les modifier. Mais je peux vous assurer que quelqu'un qui arrive à bien s’imprégner du capital et de l'offre touristiques de Marseille et de sa région peut se faire beaucoup d'argent."

TM.com – Cela fait d'ailleurs partie des objectifs de la convention FlyProvence...

M.T. :
"Oui. Cette convention vise à permettre aux agences et aux TO du monde entier ainsi qu'à l'aéroport, l'OT et la Région de disposer d'une offre qualifiée et à leur donner des idées.

Nous avons la chance que plusieurs agences aient répondu à l'appel. Nous allons voir, par la suite, leur force de persuasion mais j'estime que c'est un produit qui va mettre un peu de temps à s'installer. Chacun doit trouver sa manière de travailler.

Ce qui fonctionne le plus en ce moment ici, c'est l'individuel regroupé ou même l'individuel tout simplement."

TM.com – En parlant d'hébergements marchands, l'offre hôtelière est-elle suffisante pour accueillir les visiteurs supplémentaires en 2013 ?

M.T. :
"A la demande de certains professionnels, la municipalité a souhaité un développement du parc hôtelier. Mais c'est un peu l'histoire de l’œuf et de la poule.

De notre côté, nous avons essayé d'augmenter la fréquentation touristique en accroissant la fréquentation du parc hôtelier. La difficulté, c'est qu'en cette période de crise, tout le monde souffre, professionnels comme particuliers. Il faut donc qu'on arrive à structurer le tourisme à Marseille avant de penser à forcément ajouter des chambres disponibles.

Nous avons encore besoin d'hébergements, c'est certain. Nous allons certainement marquer une petite pause après la fin de la construction de l'Intercontinental (sur le site de l'ancien Hôtel Dieu, Ndlr). Ensuite, les projets se relanceront naturellement.

Il faut aussi, et surtout, faire attention à ce que les hôtels qui s'ouvrent soient en mesure d'être remplis au maximum tout au long de l'année.

A lire aussi

Marseille-Provence 2013 : objectif 2 millions de touristes supplémentaires

A venir sur le même sujet :
- L'interview de Lucien Salemi, Président du SNAV Méditerranée
Marseille-Provence 2013 : "une fantastique opportunité pour les agents de voyages"

- L'interview de Dominique Vlasto, adjointe au maire de Marseille
Marseille-Provence 2013 : "le développement de l'offre hôtelière doit aller avec le développement culturel de la cité"



Lu 1474 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com